Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2022-2023

Biathlon Kontiolahti 2022 : Les Bleus troisièmes du relais, la Norvège victorieuse

Publié le

Biathlon Kontiolahti 2022 Les Bleus troisièmes du relais, la Norvège victorieuse (1)
Photo Icon Sport

BIATHLON COUPE DU MONDE DE KONTIOLAHTI 2022 – Au-dessus du lot, la Norvège de Johannes Boe a remporté ce jeudi le relais masculin de Kontiolahti (Finlande). Auteurs d’une course d’ensemble satisfaisante, les Bleus, emmenés par Éric Perrot, Fabien Claude, Émilien Jacquelin et Quentin Fillon Maillet, prennent la troisième place.

Il est là le premier podium tricolore sur cette Coupe du monde de biathlon 2022-2023. Ce jeudi, le relais masculin est allé chercher le bronze à Kontiolahti (Finlande). Éric Perrot, auteur d’un magnifique relais à 10/10 au tir, avec un debout ultra-rapide, a bien lancé les Bleus. Derrière, Fabien Claude, souffrant, a malheureusement flanché face aux cibles, avec pas moins de 5 pioches. De plus, le Vosgien montrait forcément ses limites du jour sur les skis, passant le témoin à Émilien Jacquelin avec un débours de 30 secondes sur le duo germano-norvégien. Devant, Tarjei Boe et Benedikt Doll prenaient le relais de Sturla Laegreid et Johannes Kuehn.

La Norvège sans forcer, les Bleus encourageants

Les deux biathlètes expérimentés gardaient à distance respectable un Émilien Jacquelin qui faisait le forcing dans le premier tour. L’Isérois réalisait le sans-faute sur le tir couché, mais devant, Tarjei Boe et Benedikt Doll se montraient également intraitables. Le debout ne changeait pas l’ordre du trio de tête, tout le monde partant à la faute à une reprise. Dans la dernière boucle, l’aîné des frères Boe accélérait sur les spatules, pas assez pour décrocher Doll avant de donner le relais à son frangin, Johannes. Pour l’Allemagne, Roman Rees était le quatrième larron.

Finalement, au prix d’une seule pioche sur le tir couché et d’un tir debout supersonique, Johannes Boe offrait la victoire aux siens. Rapides sur les skis et propres derrière la carabine (7 pioches), les Scandinaves démontrent, s’il fallait encore le rappeler, qu’ils sont bien les meilleurs au monde sur le relais masculin. L’Allemagne (8 pioches) termine deuxième, devant le relais français, conclu par un Quentin Fillon Maillet encore en rodage (3 pioches aujourd’hui). Une prestation néanmoins rassurante pour la suite de la semaine à Kontiolahti.

La contre-performance du jour est à mettre l’actif de la Suède. Dixièmes avec trois tours de pénalité et 14 pioches, Femling, Nelin, Ponsiluoma et Samuelsson ont passé un sale quart d’heure ce jeudi.

Émilien Jacquelin

Émilien Jacquelin – Photo Icon Sport

À lire aussi

Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une