Nous suivre

Actualités

Biathlon – Mondiaux : Kuzmina en or sur le sprint, les Bleues inquiètent

Publié le

Ostersund 2019 – La Slovaque Anastasiya Kuzmina est devenue championne du monde du sprint. Elle devance la Norvégienne Ingrid Tandrevold et l’Allemande Laura Dahlmeier. Les Bleues ont encore une fois déçu.

Il ne lui manquait que l’or mondial. Double championne olympique du sprint en 2010 et 2014, en or sur la mass start à Pyeongchang l’année dernière, la Slovaque Anastasiya Kuzmina, pourtant malade, a raflé le titre de championne du monde sur le sprint. A 34 ans, la sœur du biathlète russe Anton Shipulin, 6ème temps sur les skis et auteure d’un 9/10 sur le pas de tir, a devancé la Norvégienne Ingrid Tandrevold (10/10) et la reine Laura Dahlmeier (10/10) également. Cette dernière décroche sa 14ème médaille mondiale, la 10ème en individuel.

Vittozzi et Wierer passent à côté, les Bleues aussi

Elles étaient les grandes favorites, et elles ont déçu. Les Transalpines Lisa Vittozzi, leader du général de la Coupe du monde et sa dauphine Dorothea Wierer n’ont pas répondu présentes aujourd’hui. Wierer, la mieux classée sur la ligne d’arrivée, prend la 10ème place avec deux fautes et une chute en prime. Vittozzi, trois erreurs sur le pas de tir, n’est que 21ème.

Côté Françaises, à l’image du relais mixte hier, pas de miracle. La mieux placée d’entre elles, Célia Aymonier, est 23ème avec deux erreurs et le 12ème temps de ski. Anaïs Chevalier, meilleure française lors de la première partie de la saison, est 32ème avec une seule faute au tir, mais un inquiétant 56ème temps sur les spatules. Justine Braisaz décroche sa place de justesse pour la poursuite (60ème) tandis que Julia Simon n’en sera pas, terminant à la 61ème place avec cinq erreurs. Des performances catastrophiques, qui n’augurent rien de bon pour la suite de ces Mondiaux.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une