Nous suivre

Actualités

Biathlon – Mondiaux : la Norvège titrée sur le relais hommes, désillusion pour la France

Publié le

Impériale, la Norvège a décroché le titre de champion du monde sur le relais masculin ce samedi, à Ostersund. L’Allemagne et la Russie complètent le podium. Grosse déception pour les Bleus, sixièmes, plombés par Simon Desthieux et Martin Fourcade, leurs deux derniers relayeurs.

Cinquième médaille d’or pour la Norvège à Ostersund. Après le titre glané par Johannes Boe sur le sprint, les Scandinaves réalisent le Grand Chelem sur les relais, après avoir déjà triomphé sur le mixte, le mixte simple et le relais féminin. Emmenée par Lars Birkeland, Velte Christiansen et les frères Boe, l’équipe masculine a été une nouvelle fois au-dessus du lot aujourd’hui. Malgré six pioches, dont trois pour le seul Johannes Boe sur son tir debout, la Norvège devance l’Allemagne (8 pioches) et la Russie (7 pioches) et remporte sa 10ème couronne mondiale sur le relais hommes. Les Bleus (3 tours de pénalité et 11 pioches) prennent une sixième place aussi décevante qu’improbable.

Pourtant, la France était bien partie…

Premier relayeur tricolore, Antonin Guigonnat réalisait un premier relais encourageant. Malgré ses trois pioches, le biathlète natif d’Ambilly était rapide sur les skis, ce qui lui permettait de passer le témoin à Quentin Fillon Maillet en tête, en compagnie des Russes et des Italiens. Bronzé sur le sprint et la poursuite, Fillon Maillet était une nouvelle fois dans un bon jour. Avec seule pioche et un très bon ski, le Jurassien laissait partir en tête Simon Desthieux en tête, accompagné par la Norvège de Tarjei Boe, troisième relayeur scandinave. Le match entre les deux nations fortes du biathlon masculin avait bien lieu.

… Mais Desthieux et Fourcade ont tout gâché

Un match qui tournait finalement très vite à l’avantage des Scandinaves. Moins fringuant sur les spatules qu’à l’accoutumée, Simon Desthieux ratait totalement son tir debout et devait effectuer un tour de pénalité. Conséquence, Tarjei Boe, deux pioches, était seul en tête au moment de donner le relais à Johannes Boe, son frère cadet, avec 44 secondes d’avance sur l’équipe de France de Martin Fourcade et l’Allemagne de Benedikt Doll.

Le dernier relais était une promenade de santé ou presque pour la Norvège. Johannes Boe, sur courant alternatif au tir sur ces championnats du monde, se faisait une dernière petite frayeur sur son tir debout, avec trois pioches. Mais l’avance était trop grande pour que les Norvégiens ne soient inquiétés. Derrière, Martin Fourcade craquait totalement sur son tir debout, avec deux tours de pénalité à effectuer alors que Benedikt Doll et Alexander Loginov en profitaient pour filer sur le podium. La suite du long chemin de croix pour le Catalan cette saison, décidément l’ombre de lui-même en 2019.

Sans la moindre médaille sur les quatre relais et toujours dépourvue de titre, l’équipe de France vit des Mondiaux plus que mitigés avant la dernière journée de demain réservée aux deux mass-starts.

Flo Ostermann


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une