Nous suivre

Actualités

Bilan des championnats du monde d’athlétisme 2017 à Londres

Klay

Publié

le

Bilan Championnat du Monde Londres 2017

Dimanche soir, les championnats du monde d’athlétisme de Londres se sont terminés et l’heure est au bilan. La délégation masculine française a fait sensation, les américains ont remis les pendules à l’heure face aux jamaïcains, des surprises, des confirmations, des déceptions. Tout vous est résumé par votre blog Dicodusport aujourd’hui !

Les français

Le bilan de cette compétition dans le camp bleu est exceptionnel. Sur le plan comptable tout d’abord, 5 médailles, 3 titres, une quatrième place au classement des nations. Du jamais vu ! Après les quatrièmes places de Garfield Darien sur le 110 mètres haies et de Mahiedine Mekhissi-Benabbad dans l’épreuve du 3000 mètres steeple, on se demandait si ces mondiaux post année olympique n’allait pas mal tourner pour notre délégation. Le doute n’a pas duré longtemps, derrière la déception de Mahiedine (5 fois médaillés inter-continental), « l’ovni » Pierre-Ambroise Bosse allait nous gratifier d’une des performances les plus exceptionnelles et les plus inattendus de l’athlétisme français. Le tricolore qui avait annoncé « faire un tour de magie », s’est mis en tête à 300 mètres de l’arrivée de son 800 mètres, a accéléré sèchement pour ne plus jamais être repris. Voici le onzième titre mondial de l’histoire de l’athlétisme français. Dans sa foulée, le perchiste Renaud Lavillenie, toujours à la poursuite d’un titre dans cette compétition, parvenait à décrocher une belle médaille de bronze en franchissant sa meilleure barre de la saison à 5,89 mètres. Le triple champion d’Europe et champion olympique de Londres en 2012 se contentera de cette nouvelle médaille de bronze après une saison compliquée par les blessures. La France va finir ces mondiaux en boulet de canon. Le décathlonien Kevin Mayer va confirmer la progression immense qu’il avait déjà montré à Rio où il terminait dauphin d’Ashton Eaton, en réaliser le sixième meilleur décathlon de l’histoire. Cette fois pas de record, mais des performances améliorées dans de nombreuses épreuves et en l’absence de l’américain, désormais retraité, le boss de la discipline c’est lui. Et ce n’est pas fini, on avait quitté Yohan Diniz à Rio, il y a un an, hospitalisé après un 50 km marche qu’il avait terminé à bout de forces et malade. Cette fois, il remporte enfin le titre inter-continental que son talent méritait tant. Recordman du monde et champion d’Europe, il abandonne ses adversaires dès le sixième kilomètres pour ne plus jamais être revu. Il s’impose avec la bagatelle de 8 minutes d’avance ! La dernière médaille arrivera lors d’une dernière soirée riche en émotions, grâce à la seule française au niveau depuis quelques années. Mélina Robert-Michon, médaillée sur trois des quatre dernières compétitions depuis 2013, arrivait une nouvelle fois à se transcender et ramener une médaille de bronze pour la délégation française.

Les confirmations

Dans le reste de ces championnats, de très bonne facture avec un public présent et connaisseur, on attendait de voir ce qu’allait faire le sud-africain Wayde Van Niekerk et il ne nous a pas déçu. Lui qui s’était fixé comme objectif de doubler le 200 mètres avec le 400 mètres, dont il est le nouveau champion olympique et recordman du monde, avait placé la barre très haut. Vainqueur sur l’épreuve du « tour de piste » sans combattre, il se permet de relâcher son effort sur la fin pour s’économiser pour le reste de sa compétition, il allait par contre échouer dans sa quête d’un doublé en terminant sur la deuxième marche du podium, ce qui représente déjà une belle performance. La victoire sur le 110 mètres haies du rapide jamaïcain Omar McLeod est l’oasis qui cache l’île des Caraïbes. Autre confirmation, la domination du qatari de 26 ans Mutaz Barshim au saut en hauteur. Jamais titré, il est devenu cette année le maître de la discipline avec une technique et une élégance déconcertantes. Meilleur performeur de la saison, le jeune allemand Johannes Vetter, en lançant son javelot à plus de 94 mètres, a remporté une médaille d’or attendue par une délégation allemande en retrait. Demi-surprise si l’on sait que Renaud Lavillenie était présent, mais tellement logique au vu de sa saison, l’américain Sam Kendricks est devenu champion du monde du saut à la perche. Chez les femmes, le « demi tour de piste » a vu la néerlandaise et ancienne heptathlète Dafné Schippers conserver son titre acquis il y a deux ans. Son palmarès devient éloquent pour une européenne dans les épreuves de sprint. Un autre palmarès qui se nourrit de chaque championnat, celui de la croate Sandra Perkovic qui envoie ses disques comme personne et qui semble tout simplement imbattable depuis 2010 (mis à part sa médaille d’argent à Pékin il y a deux ans). Du côté de l’Afrique du Sud, c’est le beau fixe. Comme Van Niekerk, Caster Semenya a de nouveau remporté l’or sur son épreuve fétiche du 800 mètres, tout en prenant la médaille de bronze sur le 1500 mètres. A l’image de son compatriote, les sud-africains ont bien l’intention de dominer l’athlétisme mondial et leur troisième place au classement des médailles justifie leurs ambitions élevées.  Enfin, un mot sur la championne du saut en hauteur, la russe Mariya Lasitskene qui n’a pu défendre les couleurs de son pays mais qui est parvenu à devenir la première athlète sacrée sous la bannière neutre.

Les surprises

Au rayon des surprises, et il y en a eu durant cette semaine, comment ne pas commencer par le britannique Mo Farah. Pour sa dernière grande compétition, le quadruple champion olympique, invaincu depuis 2011 et sa deuxième place à Daegu sur le 10.000 mètres, n’a pas réussi le doublé cette année 5.000-10.000. Victorieux du 10 km en début de championnat, en éclaboussant de sa classe. Le public londonien a assisté à sa défaite sur le 5 km, ne prenant que la médaille d’argent. Le maître est tombé et se retire devant son public. Autre surprise, la victoire de Pierre-Ambroise Bosse mais nous l’avons déjà détaillé. Pour la délégation américaine, terminer en tête du tableau des médailles d’un championnat du monde n’a rien d’exceptionnel. Cependant, ramener 30 médailles et 10 titres, est une réelle performance qu’il est bon de souligner. On notera surtout des performances surprenantes, compte tenu des derniers résultats les saisons précédentes. Le sprint américain s’est refait la cerise avec un doublé Justin Gatlin-Christian Coleman, ce dernier âgé seulement de 21 ans représente l’avenir du sprint mondial. L’outrageuse domination jamaïcaine a pris fin à Londres. Mais ce n’est pas tout pour les Etats-Unis, chaque année nous avons droit à un exploit. A Rio, Matthew Centrowitz avait sorti la course parfaite le jour-J sur le 1500 mètres, au nez et à la barbe de tous les favoris. Cette année, c’est sur le 3000 mètres steeple féminin qu’il faut regarder. En effet, alors que l’armada kényane pensant avoir course jouée, les deux blondes Coburn et Frerichs sont venues déjouer tous les pronostics et se sont emparées des deux premières places. Les JO de Londres, il y a 5 ans, ont donné une nouvelle dynamique au sport britannique. Revenue parmi les meilleures nations mondiales tous sports confondus, la Grande-Bretagne a offert a son public son plus beau visage. De nouveau mis en avant avec l’organisation de ces championnats, ils ont trusté une grande majorité des finales, échouant régulièrement au pied du podium. L’apothéose fut leur niveau d’excellence sur les quatre relais. Quatre médailles sur les quatre relais et un titre inattendu sur le mythique 4×100 masculin ! La dernière bonne surprise restera LA mascotte, Hero le hérisson, totalement déjanté, drôle à souhait, capable de faire des acrobaties, comme des farces à Usain Bolt. Un vrai régal. 

Les déceptions

Peut-on considérer que les performances de l’équipe de France féminine est une véritable déception ? Depuis des années et notamment à Rio, les résultats sont très décevants et la nouvelle génération peine à apporter la pierre à l’édifice monté par les garçons. Le décalage est flagrant et ce ne sera pas les médailles apportées par la doyenne du groupe Mélina Robert-Michon qui y changera quoi que ce soit. Le gouffre est immense. L’absence d’une délégation russe sous son entité nationale a fait tâche tout au long de la semaine. Seulement dix-neuf athlètes étaient autorisés a concourir sous la bannière neutre. Au final, six médailles ont été conquises par ces athlètes, soit plus de 30%, c’est assez énorme. Que dire encore de « l’hymne » et de l’absence du drapeau russe hissé derrière la championne du monde Mariya Lasitskene lors de la remise de sa médaille d’or. Qu’a-t-elle pu ressentir à ce moment-là ? Comment en arrive-t-on à de telles absurdités ? Si la Russie n’est pas invitée à se présenter à ce championnat, alors pourquoi en autoriser une infime partie à défendre leurs chances. Enfin, revenons sur la piste, la plus grande déception de ces mondiaux restera la Jamaïque. Usain Bolt battu, Yohan Blake inexistant, il n’atteindra même pas la finale du 200 mètres, le relais 4×100 si fort ne finira pas la course, certes à cause de la blessure de Bolt, mais ils ne se présentaient dans la dernière ligne droite que pour une médaille de bronze. L’absence de Shelly-Ann Fraser-Pryce, en congé maternité offrait le couloir de favorite à Elaine Thompson. Ayant dominé le 100 mètres féminin toute la saison, il était difficile de l’imaginer ne pas gagner, et pourtant… La Jamaïque termine à un piètre seizième rang au tableau des médailles avec seulement quatre podiums et un unique titre, celui de McLeod. Les voir finir ex-aequo avec les Pays-Bas à de quoi les mettre dans un embarras qu’ils devront surmonter en l’absence définitive de leur icône Usain Bolt.

L’adieu à Usain

Usain Bolt parlons-en, a-t-il effectué la compétition de trop ? Probablement. Mais comment aurait-il pu se priver d’une sortie devant ce public qui l’idolâtre depuis des années. Il souhaitait une sortie par la grande porte, il finit sur deux déceptions. Battu par les américains sur le 100 mètres, alors qu’il n’avait plus connu la défaite depuis 2007 et les championnats du monde d’Osaka (deuxième du 200 mètres, il est disqualifié avant le départ du 100 mètres en 2011 à Daegu). Ceci dit, l’hommage qui lui sera rendu en clôture sera à la hauteur de ce que Bolt a apporté à l’athlétisme depuis près de 10 ans. Un personnage incontournable, facétieux qui savaient se mettre tout le monde dans la poche à chaque apparition. Un phénomène comme on en connaît peu, qui laisser un sport sans relève, sans tête d’affiche car désormais qui pour le remplacer. Ce que les anglais ont réservé au jamaïcain restera comme un geste exceptionnel pour un Homme exceptionnel. Il repart avec un bout de piste sur laquelle il remportait trois titres olympiques en 2012. Il repart avec bien plus que ça.

Alexandre Toussaint


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Rugby à XV

Rugby international : l’Afrique du Sud déterminée à affronter les Lions

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Rugby international : l'Afrique du Sud déterminée à affronter les Lions
Photo Eugene Hoshiko / AP

RUGBY – Depuis plusieurs semaines, la Tournée des Lions Britanniques et Irlandais en Afrique du Sud apparaît fortement menacée. Pour éviter une annulation de l’évènement, les organisateurs doivent rapidement trouver une solution. En attendant, l’Afrique du Sud, par l’intermédiaire de Rassie Erasmus, a affirmé vouloir tout faire pour jouer face aux Lions. 

Gros évènement de l’agenda rugby cette année, la Tournée des Lions Britanniques et Irlandais doit se dérouler en Afrique du Sud, cet été. Malheureusement, la tournée pourrait ne pas se dérouler ou, tout du moins, pas dans sa forme habituelle. La raison est que la situation sanitaire en Afrique du Sud et dans les Iles Britanniques est particulièrement préoccupante. Ce lundi, l’un des principaux représentants du rugby sud-africain s’est exprimé. Rassie Erasmus, le directeur du rugby des Springboks, a confié ne vouloir rien lâcher. « Nous voulons définitivement affronter les Lions et on fera tout pour jouer contre eux ».

Un affrontement indispensable pour les Springboks

De plus, Erasmus a également expliqué l’importance de jouer une telle tournée. « Ces tournées n’arrivent que tous les douze ans. Nous n’avons pas joué le Rugby Championship (en 2020) afin de protéger nos joueurs, mais on savait aussi qu’il y avait une grande tournée en 2021 ». Les organisateurs de la tournée sont sur le pied de guerre pour tenter de sauver l’évènement. Ainsi, puisque la possibilité de jouer l’évènement en Afrique du Sud ou celle d’un report semblent compromises, différentes pistes sont explorées. Pour Rassie Erasmus, tout sera étudié. « Si le plan A, qui consiste à jouer en Afrique du Sud, ne fonctionne pas, on trouvera un autre plan, quitte à aller jusqu’au plan Z s’il le faut. De notre côté, tout sera possible. On explorera toutes les pistes pour jouer les Lions. »

La semaine dernière, le Daily Mail évoquait la possibilité de jouer la tournée à domicile. Ainsi, les Lions recevraient les Springboks en Grande-Bretagne et en Irlande. Ce week-end, c’est le président de la fédération australienne de rugby qui s’est exprimé au sujet de la prestigieuse tournée. En effet, Hamish McLennan invite les Lions et les Springboks à rejoindre Australiens et Français en Australie, cet été. L’objectif étant d’organiser une mini Coupe du monde. On l’aura compris, tous les projets sont les bienvenues pour sauver l’affrontement entre Springboks et Lions. Une décision devrait être prise d’ici la fin du mois de janvier du côté des Lions.

Alexandre Jeffroy


Lire la suite

Rugby à XV

Top 14 2021/2022 – Transferts : le point sur le mercato du Stade Rochelais

Avatar

Publié

le

Par

Top 14 2021-2022 - Transferts - Le point sur le mercato du Stade Rochelais
Photo Icon Sport

TRANSFERTS TOP 14 2021/2022 – Découvrez les mouvements du mercato au sein de l’effectif du Stade Rochelais en vue de la saison prochaine.

Les arrivées

Quatre arrivées ont été officialisées chez les Maritimes. Les Vannetais Rémi Picquette (26 ans, 2ème ligne) et Pierre Popelin (26 ans, ouvreur) débarqueront la saison prochaine au Stade Rochelais. Au centre, le Parisien Jonathan Danty (28 ans) rejoindra son ami Jules Plisson dans les rangs rochelais. Autre arrivée au centre de l’attaque des Jaune et Noir, celle du Briviste Rico Buliruarua (24 ans).

Les départs

Arrivé au club en 2018, le demi d’ouverture néo-zélandais Ihaia West ne sera pas conservé par le Stade Rochelais. Enfin, arrivés au club respectivement en 2015 et 2017, les centres Pierre Aguillon (34 ans) et Geoffrey Doumayrou (31 ans) ne seront plus Rochelais la saison prochaine. Le premier cité rejoindra Castres, tandis que le second prendra la direction du MHR, club dans lequel il a été formé et où il a effectué ses débuts professionnels en 2008.

📝 Les prolongations

Quatre prolongations ont été actées. Le troisième ligne Rémi Bourdeau, 29 ans, est lié au club maritime jusqu’en 2024. Trois joueurs issus des espoirs ont également prolongé, et ce jusqu’en 2023. Il s’agit de Matthias Haddad (3ème ligne, 20 ans), Malcom Bertschy (ailier, 21 ans) et l’Espagnol Martin Alonso (ailier, 21 ans).

Dicodusport


Lire la suite

Vendée Globe 2020

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

Avatar

Publié

le

Par

Vendée Globe 2020 : le classement de la course
Dicodusport

VENDÉE GLOBE 2020 – Découvrez le classement en temps réel du Vendée Globe, la 9ème édition de la course autour du monde en solitaire.

Classement mis à jour le 19/01/2021 à 18h00

🥇 SKIPPERS ÉCART
1. Charlie DALIN
APIVIA
0 nm
2. Thomas RUYANT
LinkedOut
116.35 nm
3. ▼ Damien SEGUIN
GROUPE APICIL
118.96 nm
4. Louis BURTON
BUREAU VALLÉE 2
131.25 nm
5.  Boris HERRMANN3
SEAEXPLORER – YACHT CLUB DE MONACO
152.84 nm
6. Yannick BESTAVEN1
Maître Coq IV
155.18 nm
7. Giancarlo PEDOTE
PRYSMIAN GROUP
178.71 nm
8. Benjamin DUTREUX
OMIA WATER-FAMILY
240.37 nm
9. Jean LE CAM2
Yes We Cam!
288.84 nm
10. Maxime SOREL
V AND B – MAYENNE
496.60 nm

1 Au regard du temps consacré au sauvetage de Kevin Escoffier (PRB), et après évaluation de l’impact sur sa course, le jury de course international du Vendée Globe a attribué 10 heures et 15 minutes de compensation à Yannick Bestaven. Cette compensation lui sera appliquée au passage de la ligne d’arrivée.

2 Au regard du temps consacré au sauvetage de Kevin Escoffier (PRB), et après évaluation de l’impact sur sa course, le jury de course international du Vendée Globe a attribué 16 heures et 15 minutes de compensation à Jean Le Cam. Cette compensation lui sera appliquée au passage de la ligne d’arrivée.

3 Au regard du temps consacré au sauvetage de Kevin Escoffier (PRB), et après évaluation de l’impact sur sa course, le jury de course international du Vendée Globe a attribué 6 heures de compensation à Boris Herrmann. Cette compensation lui sera appliquée au passage de la ligne d’arrivée.

Evolution

Dicodusport


Lire la suite

Rugby à XV

Top 14 2021/2022 – Transferts : le point sur le mercato de l’ASM Clermont

Avatar

Publié

le

Par

Top 14 2021/2022 - Transferts : le point sur le mercato de l'ASM Clermont
Icon Sport

TRANSFERTS TOP 14 2021/2022 – Découvrez les mouvements du mercato dans les rangs de l’ASM Clermont, en vue de la saison prochaine.

Les arrivées

Aucune arrivée n’a été officialisée en vue de la saison 2021/2022.

Les départs

Deux joueurs sont partis en cours de saison : l’Anglais George Merrick à Worcester et l’Australien Jake McIntyre en Australie (Western Force).

📝 Les prolongations

Plusieurs prolongations ont été officialisées en Auvergne : Fritz Lee (2023), Paul Jedraziak (2024) et George Moala (2024) resteront Clermontois, de même qu’un certain Jean-Pascal Barraque. Le septiste a en effet prolongé jusqu’en 2024. À noter que le demi de mêlée espoir, Kévin Villard, a prolongé jusqu’en 2023.

Dicodusport


Lire la suite

Boxe

Le prochain combat de Tony Yoka officialisé

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Le prochain combat de Tony Yoka officialisé
Photo AFP

BOXE POIDS LOURDS – Déjà dans les tuyaux depuis trois semaines, le combat entre le Français Tony Yoka et le Belge Joël Tambwe Djeko aura bien lieu. Ils s’affronteront pour la ceinture de l’Union européenne des poids lourds le 5 mars, à Nantes. 

Le dernier combat du champion olympique français remonte au 27 novembre 2020. Ce jour-là, Tony Yoka (28 ans) avait battu l’Allemand Christian Hammer (33 ans), aux points. Par la suite, Yoka devait affronter le Croate Petar Milas (25 ans) pour le titre de champion de l’Union européenne des poids lourds. Mécontent de la tournure des négociations, le Croate avait finalement déclaré forfait. Depuis trois semaines, des discussions se tenaient entre le promoteur de Tony Yoka, Jerôme Abiteboul, et le camp du Belge Joël Tambwe Djeko (31 ans). Le site de l’European Boxing Union (EBU) a officialisé la tenue du combat. Il aura finalement lieu le 5 mars, et non le 28 février, à Nantes.

Un duel franco-belge

L’enjeu est simple pour les deux boxeurs. Déjà, le titre de l’Union Européenne est mis en jeu. Pour Tony Yoka, il s’agit également de garder son invincibilité (9 victoires, dont 7 avant la limite). De plus, le Français progresse de plus en plus vers le top dix mondial et peut espérer jouer la ceinture européenne par la suite, détenue par le Britannique Joe Joyce (35 ans). Quant au Belge, il espère s’imposer dans la catégorie reine de la boxe. En effet, Joël Tambwe Djeko (17 victoires, 8 KO, 2 défaites, 1 nul) n’a disputé qu’un seul combat poids lourds pour le moment. Avant 2020, « Big Joe » combattait chez les poids lourds-légers, où il était invaincu depuis 2016.

Alexandre Jeffroy


Lire la suite

Fil Info

Rugby international : l'Afrique du Sud déterminée à affronter les Lions Rugby international : l'Afrique du Sud déterminée à affronter les Lions
Rugby à XVIl y a 29 minutes

Rugby international : l’Afrique du Sud déterminée à affronter les Lions

RUGBY - Depuis plusieurs semaines, la Tournée des Lions Britanniques et Irlandais en Afrique du Sud apparaît fortement menacée. Pour...

Top 14 2021-2022 - Transferts - Le point sur le mercato du Stade Rochelais Top 14 2021-2022 - Transferts - Le point sur le mercato du Stade Rochelais
Rugby à XVIl y a 1 heure

Top 14 2021/2022 – Transferts : le point sur le mercato du Stade Rochelais

TRANSFERTS TOP 14 2021/2022 - Découvrez les mouvements du mercato au sein de l'effectif du Stade Rochelais en vue de la...

Vendée Globe 2020 : le classement de la course Vendée Globe 2020 : le classement de la course
Vendée Globe 2020Il y a 1 heure

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

VOILE - Découvrez le classement en temps réel du Vendée Globe 2020, la 9ème édition de la course autour du...

Top 14 2021/2022 - Transferts : le point sur le mercato de l'ASM Clermont Top 14 2021/2022 - Transferts : le point sur le mercato de l'ASM Clermont
Rugby à XVIl y a 2 heures

Top 14 2021/2022 – Transferts : le point sur le mercato de l’ASM Clermont

TRANSFERTS TOP 14 2021/2022 - Découvrez les mouvements du mercato dans les rangs de l'ASM Clermont, en vue de la...

Le prochain combat de Tony Yoka officialisé Le prochain combat de Tony Yoka officialisé
BoxeIl y a 4 heures

Le prochain combat de Tony Yoka officialisé

BOXE POIDS LOURDS - Déjà dans les tuyaux depuis trois semaines, le combat entre le Français Tony Yoka et le...

Football - Ligue 1 notre pronostic pour Marseille - Lens Football - Ligue 1 notre pronostic pour Marseille - Lens
FootballIl y a 5 heures

Football – Ligue 1 : notre pronostic pour Marseille – Lens

LIGUE 1 - 9ÈME JOURNÉE - Marseille reçoit Lens en match en retard de la 9ème journée du championnat français....

Football - Supercoupe d'Italie notre pronostic pour Juventus Turin - Naples Football - Supercoupe d'Italie notre pronostic pour Juventus Turin - Naples
FootballIl y a 5 heures

Football – Supercoupe d’Italie : notre pronostic pour Juventus Turin – Naples

SUPERCOUPE d'ITALIE - La Juventus affronte Naples pour le premier titre de la saison en Italie. Notre pronostic de la...

Pinot, Démare, Gaudu, le programme des leaders de la Groupama-FDJ en 2021 Pinot, Démare, Gaudu, le programme des leaders de la Groupama-FDJ en 2021
CyclismeIl y a 5 heures

Pinot, Démare, Gaudu, le programme des leaders de la Groupama-FDJ en 2021

CYCLISME 2021 - Ce mardi, à l'occasion de 25ème présentation de la Groupama-FDJ, les programmes de Thibaut Pinot, Arnaud Démare...

Coupe de France - Les affiches du 8ème tour et des 32èmes de finale Coupe de France - Les affiches du 8ème tour et des 32èmes de finale
FootballIl y a 6 heures

Coupe de France : Les clubs amateurs autorisés à reprendre

FOOTBALL - Alors qu'ils sont à l'arrêt forcé depuis près de 3 mois, certains clubs amateurs vont pouvoir retrouver les...

Football - Premier League notre pronostic pour Fulham - Manchester United Football - Premier League notre pronostic pour Fulham - Manchester United
FootballIl y a 6 heures

Football – Premier League : notre pronostic pour Fulham – Manchester United

PREMIER LEAGUE - Fulham accueille Manchester United lors de la 18ème journée du championnat anglais. Notre pronostic pour cette rencontre.

Advertisement

Sondage

[Sondage] À quelle place le XV de France va-t-il terminer le Tournoi des 6 Nations 2021 ?

Vendée Globe 2020

Vendée Globe 2020 : le classement de la course

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés