Nous suivre

NBA 2021/2022

Bilan NBA 2022 : Les Memphis Grizzlies ont bien grandi

Joris Schamberger

Publié le

Bilan NBA 2022 Les Memphis Grizzlies ont bien grandi
Visuel Dicodusport - Photo Icon Sport

NBA 2021-2022 – La saison NBA touche à son terme. Les demi-finales de conférences sont terminées, et seules 4 équipes sont encore en lice. À cette occasion, la rédaction de Dicodusport revient sur la saison des équipes éliminées. Cette fois on part dans le Tennessee pour parler des Memphis Grizzlies.

Ce qu’il faut retenir de la saison des Memphis Grizzlies

Alors que nous les placions à peine dans le play-in en début de saison, les oursons de Taylor Jenkins nous ont montré qu’ils étaient plus qu’une équipe de jeunes spectaculaires. Et quoi de plus logique, quand on voit la progression de ce groupe depuis la draft de Ja Morant. Le meneur a définitivement pris le rôle de leader, et a passé un vrai cap cette saison. Il a non seulement décroché sa première étoile de all-star, mais a également confirmé qu’il était tout simplement un des meilleurs joueurs de la ligue. Cependant, ce n’est pas le seul Grizzlies dans ce cas. On pense ici particulièrement à Desmond Bane, qui aurait pu être considéré comme un candidat au titre de MIP, avec ses 18 points de moyenne.

Collectivement, cette équipe a régalé de bout en bout. Chaque match de Memphis, était l’assurance de voir au moins une action dans les highlights de la nuit. Mais le groupe n’a pas sacrifié son efficacité pour autant, puisque l’équipe a terminé 2ème en termes de points marqués par match. Et alors qu’on avait peur que le départ de Jonas Valanciunas ne se fasse sentir dans la raquette, il n’en fut rien. Au rebond, l’équipe a été la meilleure de la ligue. Et en défense, la raquette a été bien bétonnée par Steven Adams et surtout Jaren Jackson Jr. Ce dernier a d’ailleurs été sélectionné dans la first all-defensive team. Une saison régulière rêvée pour un collectif aussi jeune.

Des playoffs prometteurs

Au premier tour, les Grizzlies ont été opposés aux Timberwolves. Et cette série a peut-être été la plus excitante des playoffs. Si l’on peut mettre les nombreux comebacks des oursons sur le dos du mental chancelant des Wolves, il faut aussi applaudir la force mentale de ceux qui n’ont jamais lâché les matchs, même avec de lourds déficits. Cependant, la fougue de la jeunesse n’a rien pu faire contre les Warriors. En effet, très bavards en interview, et provocateurs avec leurs danses sur les logos des adversaires, ils ont été remis à leur place par Stephen Curry et sa bande. Cependant, cela n’a pas empêché Dillon Brooks d’aller de sa petite punchline en interview. Et si l’arrogance était toujours reine, il y avait un fond de vérité: l’avenir appartient aux Grizzlies !


Notre prévision en début de saison : 9ème / Classement en fin de saison : 2ème


La révélation : Ja Morant

Alors oui, parler de révélation pour Ja Morant n’est pas vraiment approprié. On connaissait le potentiel du bonhomme depuis sa saison rookie, et sa saison sophomore n’avait fait que le confirmer. Mais on ne pouvait pas s’attendre à ce qu’il soit un candidat au titre de MVP dès sa troisième saison. Si le classement des Grizzlies nous a autant surpris, c’est en grande partie grâce à son explosion, ainsi que celle de joueurs comme Desmond Bane. D’ailleurs, cette explosion a été récompensée par le titre de Most Improved Player. Il faut dire que l’explosion statistique est bien là. De 19 points la saison dernière, le meneur est passé à 27 points de moyenne par match. Et les pourcentages au shoot sont toujours aussi bons, voire même en progression à longue distance.

Bien sûr, Ja Morant n’a pas arrêté d’être Ja Morant pour autant. Il est toujours la principale machine à highlights de l’équipe de Memphis. La principale différence avec les deux saisons précédentes est la maturité dont il fait preuve dans le jeu, et la capacité étonnante pour son âge qu’il a de laisser briller ses coéquipiers quand ils sont chauds. Maintenant, la question est toujours la même avec ce genre de joueurs ultra spectaculaire: le corps va-t-il tenir? Ja nous a déjà fait peur une paire de fois cette saison et a d’ailleurs raté plus d’une vingtaine de matchs. Heureusement, son absence ne s’est pas tant fait sentir tant son groupe est soudé et profond, mais on espère que les highlights à répétition ne vont pas finir par lui coûter sa carrière.

La déception : Dillon Brooks

Arrivé à ce stade de nos bilans, trouver de véritables déceptions est compliqué. Surtout dans une équipe qui a surpassé nos attentes comme Memphis. Cependant, on est en droit de se poser des questions quant à la saison de Dillon Brooks. Certes, statistiquement, rien de bien alarmant n’est à déplorer, si ce n’est une baisse assez significative de sa réussite à trois points. Ce qui inquiète c’est son irrégularité. Brooks peut avoir un niveau de lieutenant dans une bonne équipe un jour, et être fantomatique le lendemain. Le problème étant que cela vaut pour les deux côtés du terrain.

Cela c’est particulièrement vu en playoffs d’ailleurs. Déjà car sa moyenne de points était en nette baisse par rapport à la saison régulière. Mais surtout parce qu’il n’a pas su aligner deux bons matchs de suite. Et ses trous d’airs étaient désastreux dans certains cas. On pense particulièrement ici à son match 4 contre Golden State, dans lequel il a complètement sabordé la performance collective de son équipe, héroïque sans Ja Morant. Ce genre de prestation va devoir à tout prix disparaitre au plus vite. Les ambitions de Memphis vont très rapidement devenir trop élevées pour permettre ce genre d’errements. Mais on peut compter sur Dillon Brooks pour travailler autant que possible sur ce point.

Quel avenir pour les Memphis Grizzlies ?

Comment ne pas être optimiste quand on voit la saison des Oursons ? Tous les voyants sont au vert et nul besoin de toucher à un des effectifs les plus jeunes de la ligue, et qui lutte déjà avec l’élite de l’ouest. Pour le moment, le seul dossier important et prioritaire c’est la prolongation de Morant. A priori, ça ne devrait pas poser de problème : le max et c’est tout ! Attention toutefois à quelques fins de contrats embêtantes. Kyle Anderson et Tyus Jones sont agents libres, et ont été cruciaux en sortie de banc.

Pour les prolonger, Memphis pourrait très bien ne pas prendre son option d’équipe sur Jarett Culver. En effet, si ce dernier n’était pas notre déception de l’année, c’est bien parce que plus personne n’attend grand-chose de sa part. Son avenir dans la ligue semble déjà compromis, et 8 millions semblent chers payés pour un joueur qui ne fait même pas partie de la rotation. D’autant que Brandon Clarke est également éligible à une prolongation à long terme. Sacrifier Culver pour garder un de ces 3 joueurs à prolonger pourrait donc être un bon calcul.


Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une