Nous suivre

CDM de rugby à XV 2019

Bleus : les notes du XV de France face au Pays de Galles

Publié

le

Bleus - Notes du XV de France face au Pays de Galles
Getty images

Coupe du monde 2019 – Terrible déception pour le XV de France, éliminé en quarts de finale par le Pays de Galles dans les dernières minutes (20-19). Les notes des Bleus.

Les avants

Jefferson Poirot – 6 : Peu d’apport offensif, mais une grosse débauche d’énergie défensivement. 9/9 au plaquage, et deux ballons grattés au cours de la rencontre. Son meilleur match dans cette Coupe du monde. Un paradoxe. Remplacé par Cyril Baille (68′).

Guilhem Guirado – 5 : Le capitaine des Bleus a alterné le bon et le moins bon. Il perd le ballon sur le premier essai gallois (12′) mais défensivement, il est toujours aussi vaillant, avec un sans-faute au plaquage (8/8). Son dernier match avec les Bleus ne restera pas comme l’un de ses meilleurs, dans la lignée de ses dernières prestations. Remplacé par Camille Chat (50′).

Rabah Slimani – 4 : Un peu plus en vue ballon en mains, le pilier clermontois laisse néanmoins, une nouvelle fois, une impression décevante au global. Du déchet au plaquage (7/9) et une prestation en mêlée contrastée. Remplacé par Emerick Setiano (73′).

Bernard Le Roux – 6,5 : De nouveau omniprésent dans le combat, on ne pourra pas lui reprocher son activité défensivement (8/9). Dans l’avancée après la pause, avec deux défenseurs battus. Un match très correct sur un plan personnel, et un Mondial cohérent dans l’ensemble. Remplacé par Louis Picamoles (66′).

Sébastien Vahaamahina – 3 : Match (très) contrasté pour le deuxième ligne auvergnat. Auteur de son premier essai en bleu (5′), il a ensuite été pénalisé à deux reprises, dont la dernière qui s’avère, au final, catastrophique pour la France. Son coup de coude (49′) lui vaut un carton rouge. Une action qui va faire parler, et hurler.

Wenceslas Lauret – 4,5 : Impeccable en touche, le troisième ligne du Racing 92 a peu pesé dans les débats (3 petits mètres avec le ballon). Même défensivement, il a eu pas mal de déchet, alors que c’est SON secteur (5/7).

Charles Ollivon – 6 : Deux touches gagnées, mais surtout une énorme activité en première mi-temps (33 mètres avec le ballon). Son essai, à la conclusion d’une action collective de haute volée, confirme sa faculté à se déplacer. Moins en vue après la pause, avec un 9/11 au plaquage.

Grégory Alldritt – 6 : Un 5/5 au plaquage, mais c’est surtout avec le ballon qu’il s’est distingué. S’il n’a fait, que, 28 mètres avec la gonfle, le Rochelais a montré une sacrée détermination. Lui aussi a faibli au retour des vestiaires. Remplacé par Paul Gabrillagues (55′).

Les notes de la charnière et des trois-quarts


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une