Nous suivre

Autumn Nations Cup 2020

Bleus : les notes du XV de France face à l’Écosse

Flo Ostermann

Publié

le

Bleus : les notes du XV de France face à l’Écosse

La charnière

Antoine Dupont – 5,5 : Il faut le dire, le demi de mêlée des Bleus a été beaucoup moins à son aise ce dimanche. S’il reste un pion essentiel dans le système du XV de France, même quand il n’est pas aussi décisif, il a déjoué face aux Écossais, la faute aussi à une relation délicate sur le terrain avec Matthieu Jalibert. Au final, il s’en sort avec 4 ballons perdus sur des passes hasardeuses, et seulement 24 mètres parcourus avec le ballon. On notera un 100% au plaquage (6/6).

Matthieu Jalibert –  :4,5 Match très moyen de l’ouvreur de l’UBB. S’il ne s’est pas noyé comme en mars dernier dans le cadre du 6 Nations (défaite à Murrayfield (28-17)), il n’a pas pesé. Seul son drop (24′) est réellement à mettre à son crédit. Peu dangereux offensivement, ses 8 petits mètres avec le ballon parlent d’eux-mêmes. Des erreurs : touche non trouvée (11′) et une diagonale près de la ligne écossaise alors que l’avantage était terminé. Bref, Romain Ntamack peut dormir tranquille, pour le moment.


Les arrières

Vincent Rattez – 5,5 : Passeur hésitant mais décisif sur l’essai de Virimi Vakatawa, le Montpelliérain a réalisé une prestation mitigée. Deux ballons (bêtement) perdus, deux turnovers concédés, il a buté sur la défense écossaise. On attend mieux de sa part. Remplacé par Arthur Vincent (71′).

Gaël Fickou – 6 : Moins en vue qu’à l’accoutumée, le centre parisien s’est montré propre à défaut d’être virevoltant. 10 plaquages réussis, un plaquage cassé et une disponibilité à tous les endroits du terrain. Solide.

Virimi Vakatawa – 7,5 : À la conclusion d’un mouvement en première main des Bleus (42′), Vakatawa a encore réalisé un match abouti. S’il loupe deux plaquages sur cinq tentés, il a parcouru pas moins de 81 mètres avec le ballon, pour 3 offloads et 4 plaquages cassés. Décidément fort.

Teddy Thomas – 5,5 : Avec seulement 3 ballons touchés, le Racingman n’a pas pu s’exprimer comme il l’aurait voulu, et comme on l’aurait voulu. Pas grand chose à dire sur sa prestation. Frustrant.

Thomas Ramos – 6,5 : Un 4/5 face aux perches. S’il n’a parcouru que 20 mètres avec le ballon, il a réussi à casser 3 plaquages. Son jeu au pied d’occupation a fait du bien aux Bleus, même si on aurait parfois vu le voir relancer un peu plus.

Revenir aux avants

 


Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?