Nous suivre

Handisport

BNP Paribas World Tour 2022 : Le camp tricolore repart sans médaille de Vilamoura

Maxime Cazenave

Publié le

BNP Paribas World Cup 2022 Le sans-faute pour Emmanuelle Mörch et Pauline Déroulède
Photo France Paralympique

Tennis fauteuil – BNP Paribas World Cup 2022 – La Coupe du monde par équipes de tennis fauteuil à Vilamoura se terminait ce samedi pour les différentes équipes de France. Seuls à pouvoir prétendre à une médaille, les juniors ont chuté face aux Pays-Bas, et terminent au pied du podium. De leur côté, les femmes et les hommes l’ont emporté, se classant respectivement 5e et 11e au classement final.

C’est une semaine qui se termine avec une pointe d’amertume pour le camp tricolore dans la station balnéaire portugaise de Vilamoura. Depuis jeudi dernier, les derniers espoirs de médailles reposaient sur les juniors, auteurs d’une excellente compétition. Cependant, la belle histoire s’est cruellement arrêtée en deux temps.

Les juniors échouent au pied du podium, les femmes vont chercher la 5e place

Après avoir vu les portes des finales se refermer sèchement la veille, ils ont de nouveau été balayés ce samedi dans la quête de la médaille de bronze. Opposés aux Pays-Bas, ils n’ont pas réussi à faire durer cette opposition. Dans le premier match, Ksenia Chasteau a offert une magnifique résistance durant près de deux heures face à Ivar Van Rijt. Revenue à égalité, après avoir perdu le premier set, la Française a finalement payé son manque d’efficacité au service (4-6, 6-4, 3-6). Dans la foulée, Justin Martin a lui vécu un véritable cauchemar en étant expédié sèchement par Lizzy De Greef (0-6, 1-6). Malgré la déception d’échouer au pied du podium, les deux jeunes athlètes tricolores peuvent avoir la banane après cette belle semaine.

Du côté des féminines, il y a de quoi avoir des regrets. Éliminées du tableau principal par les Etats-Unis, les Tricolores n’ont pas baissé le pied pour aller décrocher finalement une 5e place, qui se rapproche de l’objectif podium fixé initialement. Face à la Grande-Bretagne, Pauline Déroulède avait lancé les hostilités avec efficacité en pliant rapidement les débats face à Abbie Breakwell (6-4, 6-1). Plus tard, Emmanuelle Mörch avait l’occasion de plier la confrontation prématurément, mais n’a pas réussi à se défaire d’une Cornelia Oosthuizen diablement opportuniste sur les balles de break (7/9). La Française s’est donc inclinée (3-6, 6-7) avant de prendre sa revanche lors du double, avec Pauline Déroulède, en faisant exploser en vol la paire britannique (2-6, 3-6). La déception de la non-qualification en demi-finales passée, les Bleues ont relevé la tête avec succès pour terminer sur une bonne note.

Les hommes terminent également par une victoire, mais seulement au 11e rang. Battus la veille par le Chili, les Bleus ont rectifié le tir face à la Pologne pour assurer une place finalement anecdotique. Malgré tout, Frédéric Cattaneo a poursuivi son tournoi quasi-parfait en individuel en raflant une nouvelle victoire face à Dominik Bukala (6-4, 6-3). Plus en délicatesse ces derniers jours, Guilhem Laget a terminé le travail en dominant Kamil Fabisiak (7-6, 6-3).

 


Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une