Nous suivre

Boxe

Boxe Poids lourds : Tony Yoka veut continuer de progresser

Publié

le

Photo Icon Sport

BOXE POIDS LOURDS – Vendredi soir, à Roland-Garros, Tony Yoka sera opposé au boxeur croate Petar Milas. Cet adversaire, peu connu, fera valoir un style de boxe auquel le champion olympique n’a encore jamais été confronté. Une très belle occasion pour progresser sur le ring. 

Après un début de carrière professionnelle en dents de scie, Tony Yoka a enfin l’occasion d’enchaîner les combats ! En moins d’un an, le champion olympique de Rio s’apprête à affronter son 4ème adversaire. Le Français, en quête d’un titre de champion du monde, continue de progresser en attendant de se battre face à des gros noms de la catégorie ou pour des titres majeurs.

Yoka enchaine

Au mois de mars dernier, Tony Yoka disputait son dixième combat professionnel face au Belge Joel Tambwe Djeko. En maîtrise durant la majeure partie du combat, le Français s’était complètement lâché en toute fin de partie pour que celui-ci se termine avant la limite. Yoka s’était alors imposé sur KO technique et remportait le titre de l’Union Européenne des poids lourds. Six mois après, ce dernier dispute un nouveau combat, face à un adversaire qu’il aurait déjà pu boxer dans le passé. En effet, la rumeur d’un combat entre le Croate Petar Milas et Tony Yoka avait déjà circulé l’année passée, sans que cela puisse se faire.

A présent, l’opportunité est donnée au champion olympique d’affronter cet adversaire, qui devrait jouer un rôle important dans la carrière du Français. Moins prestigieux et connu que Christian Hammer ou que Johann Duhaupas, Petar Milas n’en demeure pas moins une belle menace pour le Français. « C’est un des adversaires les plus dangereux que j’ai à boxer jusqu’à maintenant », a-t-il déclaré lors d’une interview sur la chaine Youtube Boxe Attitude.

Un adversaire qui peut faire progresser Tony Yoka

A 26 ans, Petar Milas est encore un jeune boxeur. D’ailleurs, ce sera la première fois que Tony Yoka combat un adversaire plus jeune que lui au cours de sa carrière pro. Malgré tout, le Croate possède déjà 15 combats à son actif, qu’il a tous remportés (11 par KO). De plus, ce dernier possède un style de boxe assez particulier, qui peut poser problème au Français.

Lors d’une interview au quotidien L’Équipe, Tony Yoka a évoqué un boxeur « ambidextre », qui sera « complexe » à boxer. Doté d’une capacité de déplacement, Petar Milas peut effectivement embêter le Français, et c’est ce qui lui fait dire que ce sera son combat « le plus exigeant tactiquement ». Pourtant, Tony Yoka pense déjà savoir comment franchir l’obstacle croate. Selon lui, il faudra faire usage du jab, l’un des gros points forts du champion olympique. « Le pilonner du bras avant, au corps ou à la face, ça peut le déranger. »

Une étape pour le Français

Cependant, Yoka ne souhaite pas se cantonner à cette tactique et tentera de saisir les opportunités. « Avec Virgil (Hunter, son coach), on a pas mal travaillé cette dimension de contres dans le même timing. C’est une prise de risque, mais mesurée. » Ainsi, le Parisien pourrait se montrer actif en attaque. Certainement mis en confiance par une très bonne préparation pour ce combat, Tony Yoka a même prédit sa victoire avant la limite. « J’espère et je pense que ça n’ira pas au bout. »

Dans une catégorie des poids lourds où les opportunités de disputer un championnat du monde sont extrêmement réduites, Tony Yoka peut se concentrer sur sa progression. Si les adversaires ne sont pas encore les plus prestigieux de la catégorie, le Français doit continuer d’enchainer les combats sur ce rythme. Les grosses opportunités devraient bientôt se présenter au champion olympique, qui rêve d’un titre de champion du monde.


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une