Nous suivre

Boxe

Boxe super-moyens : Christian Mbilli, seul contre tous

Publié

le

Boxe super-moyens : Christian Mbilli, seul contre tous
Reuters

BOXE – Après une préparation chaotique, le Français Christian Mbilli va remonter sur le ring cette nuit. Il sera opposé à Jesus Antonio Gutierrez.

C’est dans la célèbre académie militaire de West Point (New York, USA) que Christian Mbilli (25 ans) va tenter de décrocher un 18ème succès en autant de combats professionnels. Il aura face à lui l’expérimenté Mexicain Jesus Antonio Gutierrez, qui n’était pas l’adversaire prévu initialement. En effet, le combattant super-moyens a joué de malchance avec ses opposants.

Un forfait, et une cascade de refus

Initialement, Mbilli devait affronter Ievgen Khytrov à Porto Rico le 18 mars dernier. Mais après avoir attrapé la COVID, l’Ukrainien n’a pas pu se préparer normalement et a déclaré forfait. Pour que son poulain reste actif, la société Eye Of The Tiger, qui gère la carrière de Mbilli, a tenté de lui trouver un remplaçant. Et comme ils l’ont expliqué dans ce communiqué, ce fut très compliqué.

Peu d’athlètes se sont manifestés pour l’affronter. Plusieurs boxeurs classés parmi l’élite des super-moyens ont été contactés dont Steven Nelson, Vladimir Shishkin et Tureano Johnson. Ils ont cependant tous refusé le combat.

Malgré cette douzaine de refus, Christian Mbilli a continué de s’entrainer. Un entrainement forcément centré sur lui-même, vu qu’il ne savait pas qui il allait affronter. Et même s’il allait combattre ! Mais finalement, Gutierrez a accepté. Classé 130ème super-moyen mondial par BoxRec, La Joya a déjà combattu des membres du top 30 comme le Brésilien Esquiva Falcao (n°14) et le Canadien Steven Butler (n°23). Bien que ces combats se soient soldés par des défaites, Gutierrez reste un combattant dangereux. Son palmarès de 27 victoires (dont 14 KO), 4 défaites et 2 nuls est tout à fait respectable. Classé numéro 39, Mbilli ne devra pas sous-estimer son adversaire. Et il devra aussi surmonter les obstacles qui ont perturbé la fin de sa préparation.

La crise sanitaire en arbitre inattendu

Résidant à Montréal (Canada), Christian Mbilli a dû subir une quarantaine de 14 jours à son arrivée à West Point. Le Français a interdiction de quitter l’enceinte de l’hôtel ou il s’est établi, et ne découvrira la salle du gala qu’au moment du combat. Pour l’entrainement, Solide a eu accès à un salon de l’hôtel. Qui était sûrement bien moins équipé qu’une salle de boxe classique. Ce n’est pas le contexte idéal pour terminer la préparation d’une échéance aussi importante. Mais crise sanitaire oblige, Christian Mbilli a été obligé de s’y plier. Et dès le lendemain du combat, le Français devra subir une autre quarantaine quand il reviendra à Montréal.

Espérons que cette préparation atypique ne gênera pas le Français. Une 18ème victoire lui permettrait de se rapprocher des sommets de sa catégorie. Même si la route pour une chance mondiale sera encore longue. Rendez-vous ce soir (1h30) heure française sur Twitch pour voir le combat.


Passionné de sport depuis toujours, c’est tout naturellement qu’après avoir compris que je n’avais pas le niveau pour jouer à Manchester United, et pas la force nécessaire pour combattre à l’UFC que je me suis tourné vers le journalisme pour raconter les exploits et les histoires de ceux qui en sont capables. Le football, surtout quand il est joué en Angleterre, reste mon premier amour. Mais j’aime aussi veiller la nuit pour vous parler de KO et de victoires unanimes à l’UFC ou sur les rings de boxe. Mon côté fan de Wayne Rooney m’a également poussé à devenir polyvalent et à parler aussi de rugby (à XIII comme à XV) et occasionnellement de cyclisme. C’est donc logiquement que j’ai rejoint Dicodusport, pour pouvoir parler de l’actualité, sur tous les terrains.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une