Nous suivre

Boxe

Boxe super-welters : Souleymane Cissokho sous les projecteurs

Alexandre Jeffroy

Publié

le

Boxe super-welters - Souleymane Cissokho vs Kieron Conway
Photo Matchroom Boxing

BOXE SUPER-WELTERS – Seulement deux mois après son dernier combat, le Français Souleymane Cissokho est déjà de retour sur le ring. Alors qu’il n’avait pas pu combattre en 2020, le Français bénéficiera d’un bon coup de projecteur, dans la nuit de samedi à dimanche. Il affrontera, au Texas, l’Anglais Kieron Conway, en sous-carte de l’un des plus gros événements de l’année. 

Ce samedi 8 mai, cela ne fera même pas deux mois que Souleymane Cissokho (29 ans) a vaincu le Mexicain Daniel Echeverria (21 victoires, 18 KO, 11 défaites). En effet, le 13 mars, le Français l’avait emporté sur KO technique à la 6ème reprise. Ce combat avait une énorme importance pour Cissokho car il s’agissait du retour aux affaires, après un an et demi sans combattre. Malheureusement, le Français avait subi plusieurs annulations de combats. Mais désormais, les galères semblent derrière lui. Non seulement il peut enchaîner les combats, mais également, il va bénéficier d’un très bon coup de publicité au vu du contexte de la soirée.

Une exposition énorme

C’est l’un des évènements de l’année sur la planète boxe. Le Mexicain Saul Alvarez (55v, 37 KO, 1d, 2n) et le Britannique Billy Joe Saunders (30v, 14 KO) s’affrontent pour une réunification des titres WBA, WBC et WBO des poids super-moyens. Le combat se déroulera à l’AT&T Stadium, qui se situe dans la banlieue de Dallas, au Texas. Cet événement qui suit le Cinco de Mayo, jour de la fête nationale mexicaine, devrait réunir près de 70 000 personnes. « C’est grandiose, inouï et ça va être génial ! », s’exclamait Cissokho au Parisien.

En plus de cela, Souleymane Cissokho aura le privilège de combattre juste avant l’événement principal de la soirée. « C’est une exposition de dingue, et si tout se passe bien, c’est un boost formidable pour la suite de ma carrière. », se félicitait le natif de Dakar. Souleymane Cissokho est toujours invaincu chez les professionnels. Le médaillé de bronze des Jeux Olympiques de Rio possède un bilan de 12 victoires, dont 8 avant la limite. Actuellement, le Français est au 37ème rang du classement BoxRec, site référence. Pour progresser et avoir rapidement la chance de boxer pour un titre mondial, Cissokho va devoir combattre pour des ceintures internationales.

Une première ceinture internationale

C’est ce qu’il se passera samedi. En effet, Souleymane Cissokho tentera de s’emparer de la ceinture WBA internationale des supers-welters, qui appartient à Kieron Conway. L’obtention de cette ceinture pourrait lui permettre de faire un bond en avant dans les classements. Concernant son adversaire, le Britannique Kieron Conway, il s’agit d’un jeune boxeur (25 ans) assez prometteur. Son palmarès est de 16 victoires, dont 3 par KO, 1 défaite et un match nul. Il est classé 49ème mondial par BoxRec.

En 2019, Conway avait notamment réalisé un match nul contre son compatriote Ted Cheeseman (17v, 10 KO, 2d, 1n), plutôt bien classé dans la catégorie. Enfin, le dernier combat de Conway remonte à décembre. C’était face au Britannique Macaulay McGowan (14v, 3 KO, 2d, 1n), qu’il a battu aux points. À ce moment-là, il aurait dû affronter Cissokho d’ailleurs. Mais le Français avait rencontré quelques soucis administratifs. Voir le Parisien combattre face à cet adversaire est le signe que ses galères sont derrière lui et que sa carrière professionnelle repart de l’avant. Face à un adversaire à sa portée, on espère que Souleymane Cissokho saura épater les quelque 70 000 personnes présentes à Dallas.


Journaliste/Rédacteur depuis octobre 2020 - Bolt qui foudroie le record du monde du 100 mètres, les derniers essais de Dominici, les premières charges dévastatrices de Bastarocket... de beaux souvenirs pour une grande passion, celle du sport. L’histoire du sport aussi. Comprendre le rôle qu’il a eu, celui qu’il a et celui qu’il aura dans notre société. Le sport au passé, au présent, au futur. Le sport tous les jours, matin, midi et soir. A défaut d’être un grand sportif, je suis et je raconte l’actualité et l’histoire des championnes et des champions qui savent se dépasser pour accomplir des merveilles.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une