Carbonel, Hastoy, Tauzin, les jeunes à suivre en Top 14 (3/3)


Nombreux sont les jeunes joueurs français qui seront à suivre cette saison en Top 14. Débutants ou en pleine éclosion, gros plan sur 9 de ces talents. Pour le troisième épisode, focus sur Louis Carbonel, Antoine Hastoy et Lucas Tauzin.

Louis Carbonel (RC Toulon) : Un autre « fils de » qui évolue aussi dans le club où son père a laissé une trace. A 18 ans, il débute un match de Top 14 avec le RC Toulon contre Castres, ce qui le propulse en équipe de France des moins de 20 ans pour le Tournoi des VI Nations. Le joueur qui est apparu 6 fois en Top 14 est le remplaçant de Romain Ntamack durant le Tournoi des VI Nations 2018 et même au début de la Coupe du monde, avant que les entraîneurs ne décident d’associer les deux en replaçant le Toulousain au centre. Cette année, il sera en concurrence avec deux autres Français pour le poste d’ouvreur sur la Rade : Anthony Belleau et François Trinh-Duc. A lui de confirmer les belles choses qu’il a montrées avec les Bleus.

Antoine Hastoy (Section Paloise) : Quoi de mieux pour continuer à progresser et à grandir à son poste que d’être au contact d’un double champion du monde All Black ? Le jeune ouvreur français de 21 ans a le professeur parfait en la personne de Colin Slade dont il sera la doublure cette saison, même si Tom Taylor, arrière de métier, peut aussi couvrir ce poste. Déjà six matchs en Top 14 et sept en Challenge Cup pour Antoine Hastoy qui veut passer un cap cette saison avec la Section Paloise et montrer que lui aussi peut conduire le jeu de son équipe.

Lucas Tauzin (Stade Toulousain) : L’ailier toulousain, aussi puissant que véloce sur les appuis, a fait partie de l’équipe de France des moins de 20 ans qui a remporté le Tournoi des VI Nations avant de devenir championne du monde. Avec son club, il a déjà participé à cinq rencontres de Challenge Cup dont une comme titulaire avant de faire une apparition en Top 14 face à Clermont en fin de saison. Le jeune joueur formé à Saint-Séverin sera en concurrence avec Sofiane Guitoune, Arthur Bonneval ou Yoann Huget pour grappiller du temps de jeu en championnat ou en Coupe d’Europe.

Nicolas Jacquemard

2
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
1 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
1 Nombre d'utilisateurs
Robert Papadeborde Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Robert Papadeborde
Invité
Robert Papadeborde

Antoine Hastoy …

Robert Papadeborde
Invité
Robert Papadeborde

Et pas Alexandre …