Nous suivre

Rugby à XV

Challenge Cup : Toulon s’impose face aux Saracens et rejoint le LOU en finale

Publié le

Challenge Cup Toulon s'impose face aux Saracens et rejoint le LOU en finale
Photo Icon Sport

CHALLENGE CUP 2021/2022, DEMI-FINALES – On aura droit à une finale franco-française au Stade Vélodrome le 27 mai prochain. À Mayol, le RCT a disposé des Saracens (25 à 16) et rejoint le LOU en finale. Hauteurs d’une prestation défensive remarquable ce soir, les Toulonnais ont inscrit trois essais de classe, dont un doublé de Gabin Villière. 

Gabin Villière fait le show

Les Toulonnais ont parfaitement entamé cette rencontre. Après plusieurs échanges de jeu au pied, une récupération sur la ligne des 40 m a permis à Baptiste Serin d’envoyer un coup de pied dans le champ profond. Déjà intéressant sur le début de l’action, Loulou Carbonel avait parfaitement suivi ce coup de pied. À la suite de plusieurs phases de jeu, une passe au large a envoyé Gabin Villière filer à l’essai (7-0). Les premiers points des Sarries ne sont venus qu’après treize minutes de jeu, par une pénalité d’Owen Farrell (7-3).

Par la suite, les Saracens sont entrés dans leur rythme de confort, à savoir un tempo lent, avec beaucoup de jeu au pied d’occupation et de la présence sous les chandelles. Ajoutez à cela de l’indiscipline toulonnaise (sept pénalités concédées en quarante minutes) et on obtient un match rythmé par les Anglais. Sur un coup du sort, Owen Farrell et consorts ont inscrit leur premier essai de la soirée. Ce dernier a manqué sa pénalité qui a heurté le poteau. Baptiste Serin a dégagé au pied, mais son coup de pied fut contré par un Ben Earl opportuniste sur cette action, qui n’a eu qu’à aplatir (7-10).

Le RCT a tenté d’enflammer la rencontre, en écartant le jeu au maximum sur les extérieurs, que ce soit avec des passes ou du jeu au pied, afin d’occuper davantage le camp adverse. Mais après une énième pénalité concédée, Owen Farrell a rajouté trois points pour son équipe, Louis Carbonel l’a imité quelques plus tard (10-13). À la sirène, les Toulonnais ont de nouveau enflammé Mayol. Sur une action en première main, les Varois ont enchainé les passes au large. En bout de ligne, le trois contre deux entre Ollivon, du Preez et Villière a été parfaitement négocié, le troisième ligne servant son ailier sur un plateau qui n’avait plus qu’à mettre les cannes au bord de la ligne de touche. Le RCT menait 15 à 13 à la pause, grâce à un doublé de Gabin Villière, décidément sur une autre planète en cette année 2022.

Les Sarries étouffés

En deuxième période, la défense toulonnaise a complètement étouffé les attaques des Sarries. À plusieurs reprises, on a vu les joueurs de Franck Azéma se congratuler lorsqu’ils provoquaient la faute adverse. Les Toulonnais étaient déterminés pour ne pas lâcher ce match et offrir une finale à Marseille à leur public. Dans le même temps, le deuxième du championnat d’Angleterre balbutiait son jeu, notamment des touches non maîtrisées et du déchet dans le jeu courant. Sur une nouvelle faute de Beka Gigashvili en mêlée fermée, Owen Farrell a rajouté trois points d’une pénalité de quarante mètres, pour rapprocher les siens à deux longueurs. Il restait vingt minutes, quand le RCT a fait le premier break de cette partie.

Plusieurs fois cette saison, Jiuta Wainiqolo a été auteur de plusieurs courses solitaires tranchantes. Ce soir, l’ailier fidjien a remis ça. Bien servi au cordeau par Paia’aua, le natif de Suva a appuyé sur le champignon pour mystifier quatre défenseurs, dont un dernier crochet imparable sur Alex Goode (25-16). Les Sarries ont lancé leurs dernières forces dans cette rencontre pour recoller au score. Sur deux groupés pénétrants, le premier fut parfaitement contré au sol par Charles Ollivon, tandis que sur le second, les Rouge et Noir ont défendu sur leur ligne avec pugnacité. Ce soir, la défense toulonnaise fut tout simplement infranchissable.

Le 27 mai prochain, la finale du Challenge Cup opposera donc le Rugby Club Toulonnais et le LOU Rugby au stade Vélodrome de Marseille. Après le Grand Chelem des Bleus sur le dernier Tournoi des Six Nations, la France brille également de mille feux de par ses clubs à l’échelon européen, puisque trois clubs seront en finale des deux plus grandes compétitions européenne. Meilleur championnat du monde vous dîtes ?

 


Passionné de sport, notamment de rugby dans toutes ses variantes (XV, XIII et VII). Fan du RC Toulon et de l'Olympique de Marseille.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une