Championnat du monde de handball : des Bleues en or


Elles l’ont fait ! Les Françaises sont championnes du monde ! Elles ont réalisé l’exploit face à une équipe de Norvège qu’on disait imbattable.
Dans une enceint acquise à la cause norvégienne, la France a fait déjouer la Norvège pour remporter le deuxième titre mondial de son histoire.


Les Bleues ont joué les yeux dans les yeux avec les Norvégiennes

Tout au long du mondial, les Norvégiennes ont été habituées à creuser l’écart au bout du quart d’heure de jeu. Mais ça n’a pas été le cas aujourd’hui. Les Françaises n’ont pas craqué, mieux, elles ont fait jeu égal pendant toute la première mi-temps.

Si la capitaine française Siraba Dembélé a ouvert le score, les Norvégiennes ont rapidement pris les devants. Les pertes de balles françaises sont immédiatement sanctionnées par des montées de balles rapides des Norvégiennes. Que ce soit en attaque placée ou en contre-attaque, les Norvégiennes vont vite et mettent beaucoup de mouvement. Les Françaises ont essayé elles aussi de mettre du rythme mais elles n’étaient pas efficaces au tir. A 5-4 pour les Norvégiennes et après 13 minutes de jeu, l’entraîneur français Olivier Krumbholz a décidé de poser son temps mort. La consigne principale était de diversifier le jeu extérieur et intérieur et de provoquer les fautes adverses. La France est passée d’une défense 0-6 à une défense 1-5 et cela a perturbé le jeu des Norvégiennes.

Dès le début du match, Camille Ayglon a pris ses responsabilités et montré la voie à ses coéquipières. C’est elle qui marque le but de l’égalisation malgré une défense dure sur elle. Egalité à 19 minutes, temps mort norvégien. Thorir Hergeirsson demande à ses joueuses de jouer plus vite et de chercher les ailes et c’est ce qui est fait : 8-9. Les Norvégiennes font plus de pertes de balles, Amandine Leynaud multiplie les arrêts et sur une frappe puissante de Niakate, les Bleues passent devant pour la première fois depuis les premières minutes de jeu : 10-9.
Pendant plusieurs minutes les Bleues ont eu l’opportunité de passer à +2 mais elles n’ont pas réussi à concrétiser ces occasions. 9 arrêts dont 2 sur penalty : Amandine Leynaud a une nouvelle fois été impériale.
A la mi-temps, les Bleues mènent 11-10 pour le plus grand bonheur d’un Olivier Krumbholz souriant.

Une finale de haute intensité

La seconde mi-temps reprend bien avec le premier but d’Alexandra Lacrabère mais Béatrice Edwige prend 2 minutes pour la deuxième fois et concède un jet de 7m. Nora Mork, meilleure buteuse du championnat et du match voit son jet de 7m stoppé par Amandine Leynaud. La pivot Laurisa Landre est trouvée et la France mène 13-10. La bonne défense des Françaises pousse les Norvégiennes à forcer leur tir. Les Bleues connaissent quelques minutes plus difficiles et Krumbholz pose son deuxième temps mort. A égalité 17-17 à la 45e minute, Cléopatre Darleux rentre dans les buts et arrête le jet de 7m de Kristiansen. La Norvège repasse devant à la 47e minute grâce à Heidi Loke : 17-18 mais Manon Houette lui répond sur un nouveau tir extraordinaire de l’aile. Le match est très serré, la défense norvégienne est beaucoup plus solide et les équipes se rendent coup pour coup. En difficulté en attaque, Krumbholz fait rentrer la puissante Orlane Kanor qui marque aux 9m. A 21-20 pour les Bleues, Amandine Leynaud réalise un nouvel arrêt important devant Oftedal et Olivier Krumbholz pose son dernier temps mort, il reste moins de 5 minutes à jouer.

Alors que les Norvégiennes s’emmêlent une nouvelle fois les pinceaux en attaque, Dembélé obtient un jet de 7m, il reste 2 minutes 10 à jouer. Allison Pineau marque : 22-20, temps mort norvégien. Sans gardienne, les Norvégiennes jouent à 7 mais un passage en force est sifflé contre Oftedal : 1 minute 20 à jouer mais les Bleues perdent la balle et Kristiansen redonne de l’espoir aux siennes : 22-21. Le bras est levé contre les Françaises et Alexandra Lacrabère sort un shoot de nulle part : 23-21.
Derrière, Leynaud réalise l’arrêt : LES FRANÇAISES SONT CHAMPIONNES DU MONDE !

Après la médaille d’argent olympique en 2016 obtenue face à cette même équipe de Norvège, la France remporte cette fois le plus beau métal.
Les Pays-Bas terminent à la troisième place.
Grâce Zaadi (demi-centre) et Siraba Dembélé (ailière gauche) ont été élues dans l’équipe-type du mondial.
2017 est une belle année pour le handball français puisqu’en janvier les hommes ont également battu la Norvège en finale du Championnat du monde qui se déroulait en France. Plus que jamais, la France est au sommet du handball mondial.
Rendez-vous dans un an pour le Championnat d’Europe en France !

Arlette

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des