Nous suivre

Judo

Championnats d’Europe de judo 2021 : le bilan des Français

Maxime Boulard

Publié

le

Championnats d'Europe de judo 2021 - Le bilan des français
Photo AFP

CHAMPIONNATS D’EUROPE DE JUDO – Durant trois jours de compétition, les meilleurs judoka(tes) du Vieux-Continent (ou presque) se sont illustrés. Si certains grands noms étaient absents côté français, les Tricolores ont récoltés 8 médailles. Un bilan plus faible qu’en 2020 mais satisfaisant tout de même.

Des absences de marque

Teddy Riner, Axel Clerget ou encore Clarisse Agbegnenou et Madeleine Malonga, tous ces noms ont décidé de faire l’impasse sur ces championnats. Mais également Shirine Boukli et Romane Dicko, qui ont donc pour objectif les championnats du monde, et ensuite les Jeux Olympiques. On aurait pu se dire qu’avec tous ces absents, l’équipe de France serait à la peine, et bien non ! Comme en 2020, les Tricolores rapportent 8 médailles de Lisbonne. Si le nombre de titre est bien inférieur, 1 contre 5 l’an dernier, il y a tout de même des enseignements positifs à en tirer.

Les filles au rendez-vous

Dans la catégorie la plus légère des moins de 48 kg, Mélanie Clément est enfin montée sur le podium. Après avoir été défaite en quarts par la Russe Giliazova, elle a remporté ses deux combats de repêchages pour prendre le bronze. Multi médaillée mais jamais titrée, c’est désormais le cas pour Amandine Buchard ! Au terme d’une journée pleine de maîtrise, elle s’offre le titre européen en battant en finale l’Italienne Odette Giuffrida en moins de 52 kg. Après sa défaite en demi-finale en moins de 57 kg, Sarah-Léonie Cysique devait se ressaisir pour décrocher le bronze comme en 2020. En repêchages contre la Belge Libeer, c’est chose faite, signant son deuxième podium européen de suite.

Au contraire de 2020, les Françaises sont tombées par trois fois en finale. Double championne d’Europe en titre en moins de 70 kg, Margaux Pinot a cédé son titre à la Néerlandaise Sanne Van Dijke. Petite surprise en plus de 78 kg, Léa Fontaine s’est offerte une première finale seniors. Malheureusement, contre la Turque Kayra Sayit, elle n’a rien pu faire et se contentera de l’argent. Dans la catégorie inférieure (-78 kg) c’est Fanny-Estelle Posvite qui monte sur la troisième marche du podium.

Un bilan masculin en progression

Seul médaillé en 2020 chez les garçons, Kilian Le Blouch avait évité le zéro pointé à l’équipe masculine. Cette année, il sont deux à être montés sur la boite. En moins de 60 kg, Luka Mkheidze a longtemps cru au titre européen. En finale contre l’Espagnol Francisco Garrigos, il a finalement dû s’incliner et s’adjuger la médaille d’argent. Médaillé de bronze en 2014, Alexandre Iddir a récidivé ce week-end en moins de 100 kg. Opposé au Géorgien Sulamanidze, il remporte le combat au golden score et à bout de forces.

Au tableau des médailles, la France doit se contenter de la 3ème place, la faute à un seul titre remporté, le Kosovo et la Turquie ont remporté deux médailles d’or. Au nombre total de podiums cependant, c’est bien la France qui est devant avec 8 récompenses.


Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?