Nous suivre

Athlétisme

Championnats d’Europe d’athlétisme : quelles ambitions pour la France ? (2/2)

Avatar

Publié le

Les Championnats d’Europe d’athlétisme se déroulent du 6 au 12 août à Berlin. 84 athlètes bleus seront du voyage. Suite de la présentation des athlètes qui peuvent se distinguer dans le Stade Olympique de Berlin.

Ils sont attendus

Au 100 m, tous les regards seront tournés vers Jimmy Vicaut. Sans médaille lors de ses deux dernières grandes sorties internationales, le Français vise le titre européen. 7e de la finale olympique de 2016, la déception était moins grande l’année dernière aux Mondiaux de Londres (6e) puisqu’il revenait d’une déchirure à la cuisse droite. Zharnel Hugues et lui ont couru en 9″91 cette saison et se partagent les 5 meilleurs chronos. Ils sont 4 hommes à être descendus sous les 10 secondes cette saison.

Au 3000 m steeple, Mahiedine Mekhissi-Benabbad peut devenir le premier athlète européen à remporter l’or cinq fois de suite. Il a les deux meilleurs temps de la saison et possède un peu plus de 2 secondes d’avance sur l’Espagnol Fernando Carro. Quatrième meilleure performance européenne pour Djilali Bedrani qui peut également accrocher le podium. Yoann Kowal est plus en retrait pour l’instant sur les chronos mais c’est un homme des grands championnats. Champion en 2014 et médaillé de bronze en 2016, il a les moyens d’aller chercher une nouvelle médaille. Pourquoi pas un podium 100% français ?

Au saut à la perche, Renaud Lavillenie est celui qu’on attend toujours. En tête des bilans européens avec 5m95, il a néanmoins été souvent bousculé par Sam Kendricks et Arnaud Duplantis en Diamond League. Il y aura donc de la revanche dans l’air à deux égards. D’abord parce que lors de la dernière édition le triple médaillé d’or a perdu son titre. En effet, le vent était fort à Amsterdam et il n’est pas parvenu à passer sa première barre à 5m75. Le concours a été remporté à 5m60 ! Egalement car le jeune suédois Armand Duplantis l’a battu à trois reprises cette saison.

Pascal Martinot-Lagarde a faim de médaille ! Blessé en 2017, il n’a pas participé aux Championnats du monde. En début d’année aux Mondiaux en salle, il a terminé 5e au 60 m haies. Il l’avait dit lors du Meeting de Montreuil que courir avec Shubenkov le tirait vers le haut. Il a amélioré son meilleur temps de la saison (13″20) à Monaco. Shubenkov et Ortega sont en tête des bilans du 110m haies mais le Français est un habitué de ces grandes compétitions. En 2016, Dimitri Bascou et Wilhem Belocian avaient décroché l’or et le bronze. Ces deux-là seront absents cette année. Pascal Martinot-Lagarde et Aurel Manga peuvent-ils réaliser le même exploit ?

Ils ont une carte à jouer

Sur 3000 m steeple, Ophélie Claude-Boxberger participera à son premier grand rendez-vous international en équipe de France A. 9e des bilans européens, la Franc-Comtoise de 29 ans a de réelles chances de médaille.

Sur 5000 m, Morhad Amdouni et Mahiedine Mekhissi-Benabbad, 5e et 6e des bilans, devront la jouer tactiquement pour espérer un podium.

François Barrer a abaissé son record personnel à 27’55″95 sur 10 000 m, 9e meilleure performance européenne. Il peut donc rêver de finale voire plus. Morhad Amdouni qui double avec le 5000 m a le deuxième meilleur chrono européen.

Au triple saut, Harold Correa aura une chance derrière l’intouchable Pedro Pablo Pichardo (s’il est autorisé à concourir pour le Portugal). La lutte sera ouverte avec notamment en chefs de file l’inusable Nelson Evora et Alexis Copello. Jean-Marc Pontvianne qui devient un habitué des grands rendez-vous pourrait également se méler à la lutte même s’il n’a pas sauté à plus de 17m encore cette saison (record à 17m13 l’année dernière).

Au marteau, Pawel Fajdek et Wojciech Nowicki trustent les premières places des bilans. Quentin Bigot aura envie de frapper un grand coup, lui qui a été 4e à Londres l’année dernière.

Les revenantes

Éloyse Lesueur-Aymonin et Floria Gueï sont de retour en grand championnat estival après 4 et 2 ans d’absence.
Double médaillée d’argent à Amsterdam (400 m et 4X400 m), Floria Gueï a été sacrée championne d’Europe en salle de 400 m l’année dernière. Sa saison estivale a été plus compliquée en raison d’abord de douleurs au dos. Elle n’est pas parvenue à réaliser les minimas pour Londres mais avait tout de même été sélectionnée. Elle a finalement dû renoncer aux Mondiaux en raison d’un kyste bénin. A Berlin, elle devrait être au top de sa forme et garde tous ses espoirs pour une nouvelle médaille.
Pour Éloyse Lesueur-Aymonin, l’attente a été plus longue. En effet, son dernier grand championnat remonte à 2015 avec les Championnats d’Europe en salle. Championne d’Europe du saut en longueur en 2012 et 2014, elle rêve de remporter un nouveau titre. Mais la tâche sera compliquée pour l’athlète qui n’a plus sauté depuis fin juin. La concurrence sera rude notamment face à Ivana Spanovic ou encore Malaika Mihambo qui évoluera à domicile.

Sans oublier…

Les expérimentés Garfield Darien et Kafétien Gomis. Garfield Darien (110 m haies) est un habitué des grands rendez-vous. De son côté, à 38 ans, Kafétien Gomis répond toujours présent. C’est à son dernier essai à la longueur des Championnats de France que « Tonton Kaf » a réalisé 8m13 s’adjugeant le titre et s’offrant la possibilité de participer aux Championnats d’Europe.

Les relais, notamment chez les filles, ont commencé leur construction à Londres l’année dernière. Lors des Mondiaux, les filles du 4X400 m étaient arrivées au pied du podium. Elles sont premières des bilans européens après leur course lors de la Coupe du monde par équipes à Londres en juillet dernier. Chez les hommes, la problématique est toujours de pouvoir aligner à la fois Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut. Le premier étant blessé, ça ne sera une nouvelle fois pas possible. 5e de la finale aux Mondiaux, ils ont obtenu le même classement à Londres le mois dernier, sans Jimmy Vicaut. Sur 400 m, pas de chrono de référence cette année. Les Français avaient terminé derniers de la finale aux Championnats du monde.

Arlette


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, j'ai pour sports de prédilection le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une