Nous suivre

Athlétisme

Championnats européens 2022 : Ingebrigtsen, Tamberi, Klosterhalfen, le résumé de la journée d’athlétisme

Publié le

Championnats européens 2022 Ingebrigtsen, Tamberi, Klosterhalfen, le résumé de la journée d'athlétisme
Photo Icon Sport

ATHLETISME – CHAMPIONNATS EUROPÉENS 2022 – La 4ème soirée de ces Championnats d’Europe d’athlétisme a été à la hauteur des précédentes. Six nouveaux titres décernés et beaucoup de Français sur le tartan munichois.

La matinée a offert plusieurs satisfactions au clan français. Tout d’abord sur le 800 m. Pas de mauvaises surprises pour Gabriel Tual et Benjamin Robert. Les deux Français ont respectivement terminé 3e et 2e de leur série. Ils compostent leur billet pour les demi-finales. Même résultat pour Rénelle Lamote, victorieuse de la troisième série. Elle sera au tour suivant.

Une flopée de qualifications pour les Bleus

Si la qualification de 3 tricolores en finale du 110 m haies n’avait rien d’une surprise, celle de 3 autres Bleus au 400 m haies en est une. Dans la foulée du recordman du monde Karsten Warholm, Ludvy Vaillant a réussi à se qualifier. Wilfried Happio a franchi la ligne en toute décontraction, sans avoir donné l’impression de s’être employé. Quant à Victor Coroller, sa demi-finale était extrêmement serrée mais pour quelques centièmes il rejoint ses deux compères. La finale aura lieu demain soir à 22 heures, avec des chances de médaille(s).

2/2 sur le demi-tour de piste. Shana Grebo (23″00) et Gemima Joseph (23″21) ont toutes les deux assuré leur place en demi-finale européenne. Les deux jeunes sprinteuses n’ont pas eu à forcer leur talent mais ce sera une autre paire de manches par la suite avec l’entrée en lice des coureuses exemptées de premier tour. Pas de soucis aussi pour Thibaut Collet et Renaud Lavillenie. Les perchistes ont passé 5m65 sans encombres et seront de la finale qui se tiendra après-demain.

La balade d’Ingebrigtsen

La 4e soirée de ces championnats d’Europe peut commencer après un retard de 30 minutes à cause de la météo capricieuse sur Munich. Les lanceurs et les sauteurs chauffent leurs muscles, pendant ce temps les adeptes du 200 mètres entrent en piste pour les demi-finales. 3 tricolores avec Fall et les frères Zézé. Malheureusement, ils ont tous réalisé la même course. Un gros virage mais la cadence baisse dans les derniers 50 mètres. Méba-Mickaël Zézé était proche d’entrer en finale mais son temps a finalement été battu lors de la dernière course. Mouhamadou Fall a révélé au micro de France Télévisions qu’il s’est blessé aux ischios-jambiers durant l’échauffement. Il n’y aura donc pas de Français en finale.

Chez les dames, Shana Grebo, étudiante de l’université d’Oregon, a brillé et confirmé sa bonne série du matin. 23″13 après son 23″0 et qualification pour une première finale internationale après avoir terminé 2e de sa demi-finale. Sous la pluie bavaroise, le 1500 m a couronné le champion olympique de Tokyo. Jakob Ingebrigtsen médaille d’or avec le record des championnats, le Norvégien a imprimé un rythme soutenu dès le début et a usé au compte-gouttes ses adversaires. C’est donc un doublé 1500-5000 pour Jakob. Azzedine Habz a craqué dans le dernier tour et termine 10e.

Klosterhalfen fait rugir le stade

Le stade de Munich a encore une fois montré qu’il savait supporter ses athlètes. Un bruit assourdissant dans ce final du 5000 m dames où la Turque Yasemin Can a porté son accélération au 3e kilomètre, Eilish McColgan et Konstanze Klosterhalfen suivaient quelques mètres derrière. Cette dernière a rattrapé la leader avant de la déposer à 600 mètres de la ligne. La longiligne allemande s’est offert une ovation de la foule, un dernier 1000 m en 2′51 et une médaille d’or à domicile. Elle était même à 3 secondes de prendre le record des championnats à Sifan Hassan, grande absente des Europe.

L’heptathlon n’a pas réservé de surprise. Nafissatou Thiam semblait intouchable de bout en bout. Moins à l’aise sur le 800 m, la dernière épreuve, la Belge n’a pas eu à forcer puisque son avance était suffisante. La nouvelle génération complète le podium : Adrianna Sulek en argent, Annik Kälin en bronze. Après Jakob Ingebrigtsen, un autre champion olympique en titre vient prendre le titre européen ce soir. Le fantasque sauteur en hauteur Gianmarco Tamberi est seul à passer 2m30 battant le local Tobias Potye et l’Ukrainien Andriy Protsenko. 

Les dernières minutes de la soirée sont intenses avec la fin de la longueur dames. Ivana Vuleta (ex Spanovic) a mis la barre haute dès le début du concours en sautant 7m06, son meilleur saut de la saison. L’héroïne du public Malaika Mihambo répond avec 7m03 et garde le suspens. Maryna Bekh-Romanchuk va se faire ravir la médaille de bronze au dernier essai par Jazmin Sawyers. Le drapeau ukrainien était prêt mais la Britannique lui a subtilisé le podium sur le fil. C’est donc bien la Serbe qui est championne d’Europe, elle remporte sa 14e médaille internationale en carrière et son 2e titre de la saison après les Mondiaux indoor l’hiver dernier à Belgrade. Seule Française engagée, Yanis David finit à la 8e place.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une