Nous suivre

Actualités

Champions League : pas d’exploit pour la Roma, Liverpool en route pour Kiev !

Avatar

Publié

le

Malgré la victoire de l’AS Roma (4-2), Liverpool rejoint le Real Madrid, en finale de Ligue des Champions. Les Reds subissent par la même occasion, leur première défaite dans la compétition, cette saison. 

Dans un Stade Olympique bouillant, les Romains espéraient une deuxième « romatada » pour arracher une place à Kiev. Pour l’occasion, Eusebio Di Francesco procédait à des choix tactiques, abandonnant son système à trois défenseurs du match aller pour un 4-3-3. El Shaarawy était aligné sur le flanc gauche de l’attaque tandis que Schick prenait le flanc droit. Dès la première minute, les Romains se montraient réactifs avec une tête de Džeko, sans puissance. Cinq minutes plus tard, Florenzi tentait d’inquiéter le gardien mais sa frappe passait à quelques mètres des cages. Mais ce sont bien les Anglais, qui ouvraient le score. Suite à une mauvaise passe de Nainggolan près du rond central, Firmino surgissait pour décaler Mané (9ème), finissant le travail de son pied gauche (1-0).

Malgré cela, la Roma n’abdiquait pas et parvenait à égaliser suite à un but gag de Milner contre son camp (15ème). Pas de quoi inquiéter les Reds, qui poussaient pour égaliser, par l’intermédiaire de son buteur (17ème et 25ème). Comme sur le premier but, les Italiens se rendaient coupables d’une erreur (26ème). D’un mauvais dégagement de la tête, Džeko offrait une passe décisive pour Wijnaldum, profitant par la même occasion d’un mauvais alignement de la défense. Malgré un poteau du « pharaon » (35ème), Liverpool rentrait au vestiaire, menant au score.

Rome et Nainggolan se réveillent

Il aura fallu attendre la deuxième mi-temps, pour voir l’équipe hôte plus entreprenante. Sur une frappe d’El Shaarawy repoussée par Karius (52ème), Džeko en profite pour marquer son huitième but de la compétition en 12 matchs (2-2). S’en suivent, des assauts répétés devant la cage de l’Allemand, à l’image de l’extérieur d’Under (60ème), ou encore de la main non sifflée d’Alexander-Arnold (63ème). Malgré l’arrêt d’Alisson (69ème), Liverpool se retrouve vite étouffé par les attaques romaines. Comme un symbole, Nainggolan permettra à ses coéquipiers d’y croire en reprenant un boulet de canon aux abords de la surface (86ème) et marquant sur un penalty généreux (87ème). La Roma sort par la grande porte de la Champions League mais laisse Liverpool filer vers une finale face aux Madrilènes.

Mohamed Salah en difficulté

Pour son retour en Italie, l’Egyptien n’a pas été ménagé aussi bien par ses anciens partenaires, que par le public. En effet, sur chacune de ses occasions, l’homme aux dix buts en Ligue des Champions, s’est fait siffler par les supporters romains. Hormis quelques frappes (17ème, 38ème) et une passe cachée pour Firmino (69ème), l’attaquant aura été muselé pa rla défense romaine. Qu’importe, la BBC et la MSN laissent désormais place à une nouvelle triplette prolifique sur une saison : la Salah-Firmino-Mané (29 buts).

Charlie Creteur

 

 

 


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?