Nous suivre

Ski

Chronique tricolore : Maurice Manificat, fondeur toujours à fond

Maxime Boulard

Publié

le

Chronique tricolore : Maurice Manificat, fondeur toujours à fond
Icon Sport

Discipline outrageusement dominée par les Scandinaves, le ski de fond s’exporte maintenant de plus en plus. Si dans l’Hexagone, le discipline évolue doucement, la France a tout de même connu de grands champions comme Vincent Vittoz. Symbole du renouveau en équipe de France depuis une dizaine d’année, Maurice Manificat fait désormais partie des plus expérimentés du circuit. Médaillé aux Jeux, aux Mondiaux et en Coupe du monde, il s’est forgé l’un des plus beau palmarès du fond français.

Déjà médaillé en catégorie jeunes

Dès 2005 à seulement 19 ans, il remporte le bronze lors du relais aux Mondiaux juniors à Rovaniemi (Finlande). Après une première saison en Coupe du monde en 2008 où il marque ses premiers points, Maurice Manificat décroche ses premières médailles individuelles lors des mondiaux U23. Il prend le bronze en mass-start 30 km en 2008 et décroche le titre sur le 15 km libre l’année suivante. À cela s’ajoute une médaille d’argent lors du relais des Universiades d’hiver en 2007.

Les premiers résultats chez les grands

Entre les saisons 2009 et 2010, sa progression est fulgurante. En effet, en une saison, il passe de la 55ème à la 5ème place du classement général. Il connait ensuite sa première participation aux Jeux Olympiques, à Vancouver en 2010 et décroche sa première victoire en Coupe du monde. Fort de ses quatre podiums durant cet exercice 2009-2010, il s’inscrit alors comme un espoir du fond tricolore. Alors qu’il fait preuve d’une belle régularité, Maurice Manificat peine à confirmer face aux grosses pointures.

Auteur de sept podiums en Coupe du monde les deux saisons suivantes, il est à chaque fois battu de peu pour la victoire, par notamment Dario Cologna ou Peter Northug. Il doit attendre décembre 2012 pour de nouveau monter sur la première marche du podium avec une deuxième victoire en skiathlon. S’il n’est jamais sorti du top 15 au général pendant les 3 saisons précédentes, il doit se contenter d’une 26ème place en 2013 et d’une 23ème place en 2014.

Médaillé mondial et olympique

À présent parmi les leaders français et mondiaux, il est sélectionné pour participer à ses seconds Jeux Olympiques à Sotchi (Russie). Individuellement il passe une olympiade en demi-teinte. Neuvième de la poursuite, 43ème du 50 km, il ne reste que le relais pour prendre une breloque. Après les quatrièmes places de Turin en 2006 et de Vancouver en 2010, les Bleus veulent briser la malédiction. Accompagné de Jean-Marc Gaillard, Robin Duvillard et Ivan Perrillat-Boiteux, il arrache du bronze au goût d’or derrière la Suède et la Russie.

Petit à petit, Maurice Manificat (re)commence à jouer les premiers rôles. Un an à peine après les JO 2014, il remporte à Falun (Suède) la médaille de bronze du relais 4 x 10 km avec Gaillard, Duvillard et Adrien Backscheider. À celle-ci, il ajoute l’argent du 15 km libre. En remportant deux médailles en ski de fond lors d’un même championnat du monde, Maurice Manificat devient le premier fondeur français à réaliser une telle performance.

30 ans passés mais toujours présent

Sa saison 2015-2016, est sans doute la meilleure de sa carrière. Il signe six podiums, deux victoires dont une au Ski Tour Canada. Il totalise 1131 points (record pour un Français), ce qui le classe 5èle au général et second du classement en distance derrière Martin Johnsrud Sundby.

Malgré son âge, il continue de s’inviter sur les podiums internationaux. Si les Mondiaux 2017 de Lahti (Finlande) n’ont pas été une réussite, les JO 2018 de Pyeongchang (Corée du Sud), sont tout l’inverse. Aligné sur le 15 km libre et la poursuite, Maurice Manificat échoue à une bonne mais frustrante cinquième place par deux fois. C’est encore en relais que les fondeurs tricolores brillent. Le relais 4 x 10 km réitère l’exploit et prend le bronze avec Gaillard, Parisse et Backscheider derrière la Norvège et la Russie. En forme, Manificat fait coup double en compagnie de Richard Jouve et décroche une nouvelle fois du bronze. C’est alors la première fois que la France rapporte deux médailles des JO d’hiver en ski de fond.

En résumé

Après une énième médaille de bronze en relais aux Mondiaux 2019 à Seefeld (Autriche), Maurice Manificat c’est :

  • 3 médailles mondiales ;
  • 3 médailles olympiques ;
  • 10 victoires individuelles en Coupe du monde (32 podiums)

Maxime Boulard


Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?