Nous suivre

NBA

Composez votre 5 majeur de légende des New York Knicks

Avatar

Publié

le

Pinterest et AP

BASKET-BALL – En pleine période de confinement, toutes les compétitions sportives sont à l’arrêt. L’occasion de faire un tour des franchises NBA, et de vous demander votre 5 majeur de légende pour chaque équipe. Direction New York et la Madison Square Garden, enceinte emblématique du sport américain, pour composer l’équipe all-time des Knicks.

Titrée en 1970 et 1973, la franchise de New York reste encore aujourd’hui celle qui a le plus de valeur parmi les 30 équipes NBA, et ce malgré des résultats de plus en plus décevants ces dernières années. Avec une histoire malgré tout bien remplie, il est temps de choisir et de désigner votre 5 majeur des New York Knicks.


Postes 1 à 3 (meneur, arrière, ailier) : choisissez vos extérieurs

Qui sont les meilleurs extérieurs de l'histoire des Knicks ? (3 choix possibles)
  • Walt Frazier (champion en 1970 et 1973, 7 fois All-Star, 2ème meilleur marqueur et meilleur passeur de l'histoire des Knicks) 31%, 260 voix
    260 voix 31%
    260 voix - 31% des votes
  • Carmelo Anthony (6 fois All-Star, Demi-Finaliste de conférence en 2013, 7ème meilleur scoreur de la franchise) 21%, 179 voix
    179 voix 21%
    179 voix - 21% des votes
  • Bernard King (2 fois All-Star à New York, 4 saisons à 26,5 points de moyenne) 13%, 105 voix
    105 voix 13%
    105 voix - 13% des votes
  • John Starks (1 fois All-Star et Finaliste 1994 avec New York, 8ème meilleur passeur et 7ème intercepteur) 12%, 99 voix
    99 voix 12%
    99 voix - 12% des votes
  • Earl "The Pearl" Monroe (2 fois All-Star et champion en 1973 avec New York, 8ème meilleur marqueur de la franchise) 9%, 75 voix
    75 voix 9%
    75 voix - 9% des votes
  • Allan Houston (2 fois All-Star et Finaliste NBA en 1999 avec New York, 4ème meilleur scoreur de leur histoire) 6%, 50 voix
    50 voix 6%
    50 voix - 6% des votes
  • Latrell Sprewell (1 fois All-Star et Finaliste 1999 avec New York) 3%, 24 voix
    24 voix 3%
    24 voix - 3% des votes
  • Richie Guerin (6 fois All-Star, 5ème meilleur passeur et 6ème meilleur scoreur des Knicks) 1%, 9 voix
    9 voix 1%
    9 voix - 1% des votes
  • Carl Braun (5 fois All-Star à New York, 4ème passeur et 5ème marqueur de leur histoire) 1%, 8 voix
    8 voix 1%
    8 voix - 1% des votes
  • Bill Bradley (champion en 1970 et 1973, 1 fois All-Star, 10ème meilleur marqueur et 6ème passeur de l'histoire des Knicks) 1%, 7 voix
    7 voix 1%
    7 voix - 1% des votes
  • Mark Jackson (1 fois All-Star chez les Knicks, 2ème meilleur passeur et 6ème intercepteur de la franchise) 1%, 7 voix
    7 voix 1%
    7 voix - 1% des votes
  • Dick Barnett (9ème meilleur marqueur de leur histoire, champion en 1970 et 1973 et 1 fois All-Star avec New York) 1%, 6 voix
    6 voix 1%
    6 voix - 1% des votes
  • Dick McGuire (5 fois All-Star et 3ème meilleur passeur de l'histoire des Knicks) 1%, 5 voix
    5 voix 1%
    5 voix - 1% des votes
Total des votes : 834
Voters: 292
2 mai 2020 - 17 mai 2020
Les votes sont clos

Postes 4 et 5 (ailier-fort, pivot) : composez votre raquette intérieure

Qui sont les meilleurs intérieurs de l'histoire des Knicks ? (2 choix possibles)
  • Patrick Ewing (11 fois All-Star, Finaliste NBA en 1994 et 1999, meilleur marqueur, contreur, rebondeur et intercepteur de l'histoire des Knicks) 50%, 296 voix
    296 voix 50%
    296 voix - 50% des votes
  • Willis Reed (MVP en 1970, champion et MVP des Finales en 1970 et 1973, 7 fois All-Star, 3ème meilleur marqueur et 2ème rebondeur de l'histoire des Knicks) 29%, 175 voix
    175 voix 29%
    175 voix - 29% des votes
  • Charles Oakley (1 fois All-Star, Finaliste NBA en 1994, 2ème intercepteur et 3ème rebondeur de l'histoire des Knicks) 9%, 56 voix
    56 voix 9%
    56 voix - 9% des votes
  • Amar'e Stoudemire (1 fois All-Star, 5 saisons à 17,3 points de moyenne) 5%, 27 voix
    27 voix 5%
    27 voix - 5% des votes
  • Phil Jackson (champion en 1970 et 1973 à New York) 3%, 18 voix
    18 voix 3%
    18 voix - 3% des votes
  • Dave DeBusschere (champion en 1970 et 1973, 4 fois All-Star à New York, 7ème meilleur rebondeur de l’histoire de la franchise) 3%, 16 voix
    16 voix 3%
    16 voix - 3% des votes
  • Anthony Mason (Finaliste en 1994, 6ème homme de l'année en 1995) 1%, 5 voix
    5 voix 1%
    5 voix - 1% des votes
  • Bill Cartwright (1 fois All-Star, 2ème meilleur contreur de l'histoire de la franchise) 1%, 3 voix
    3 voix 1%
    3 voix - 1% des votes
  • Harry Gallatin (7 fois All-Star et 4ème meilleur rebondeur des Knicks) 0%, 1 voix
    1 voix
    1 voix - 0% des votes
Total des votes : 597
Voters: 301
2 mai 2020 - 17 mai 2020
Les votes sont clos

Mathieu Veillon


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

NBA

NBA : La statistique impressionnante sur la carrière de LeBron James

Avatar

Publié

le

Par

EssentiallySports

Cette nuit, les Lakers de LeBron James (15pts, 6reb et 12ast) ont battu les Denver Nuggets (126-114) pour le compte du premier match des finales de conférence Ouest. Dans ce match dominé de la tête et des épaules par les Lakers, une statistique incroyable a été proposée par TNT. Une comparaison de la carrière de LeBron James avec l’histoire de la franchise adverse du soir.

(Carrières en playoffs : LeBron James vs Denver Nuggets, source : TNT)

À lui seul, LeBron James a donc en carrière 88 victoires de plus que la franchise de Denver. Et ce en seulement 17 saisons, contre 53 ans d’existence pour les Nuggets. La domination est encore plus impressionnante en termes de finales et de titres NBA. Ce tableau permet de se rendre compte du monstre historique qu’est le joueur des Lakers. Résumons. En carrière, King James c’est : 17 saisons en NBA, 14 campagnes de playoffs, 9 finales et 3 titres. À chaque fois donc, des longues campagnes dans lesquelles il a engrangé les victoires. C’est simple, LeBron James n’a jamais perdu au premier tour des playoffs. Contrairement à Denver, à qui c’est arrivé 17 fois.

De manière générale, le palmarès de la franchise du Colorado est un des plus pauvres de NBA. Ce qui explique le tableau comparatif. Les Nuggets sont l’une des six dernières franchises (avec Clippers, Timberwolves, Hornets, Grizzlies et Pelicans) à n’avoir jamais atteint les finales NBA. Cette saison 2019/20 pourrait-elle être la bonne ? Pour ça, il faudra passer un certain LeBron James.

Tom Compayrot


Lire la suite

NBA

NBA : Les Nuggets vers un nouvel exploit face aux Lakers ?

Avatar

Publié

le

Par

Getty Images

NBA – Tout le monde attendait un choc entre les deux franchises de Los Angeles. C’était sans compter sur la force mentale des Nuggets, et la faiblesse de celle des Clippers. Ce sera donc une finale de conférence Lakers-Nuggets. Et ça débute … ce soir. Les joueurs de Mike Malone peuvent-ils réitérer leurs exploits précédents ? Jugez !

Les Nuggets en confiance

Mais quelle équipe ! Après avoir battu Utah en remontant un 1-3 lors de leur première série, les coéquipiers de Jamal Murray ont remis ça contre les Clippers. Et de quelle manière s’il vous plaît. Menés de près de 20 points lors du game 5 et 6, les Denver Nuggets sont revenus par deux fois, avant de s’adjuger les rencontres, ainsi que le game 7. Limite insolente l’histoire.

Un scénario qui ne peut que mettre en confiance Denver avant d’affronter les Lakers. Surtout que le duo Jokic-Murray fait des étincelles. Le Serbe a augmenté de plus de cinq points sa moyenne. Quant au meneur des Nuggets, ce sont près de 9 points en plus en moyenne par match, ça bosse dur dans la bulle. Avec l’excellent apport de Gary Harris et Michael Porter Junior, oui, les Lakers vont devoir respecter cette équipe, comme le reste de la ligue. Seul hic pour les Nuggets, la fatigue ne sera-t-elle pas trop présente après 14 rencontres disputées ? Car les Lakers eux, seront en forme.

Une âme en plus

Pas de blessure du côté du King, pas de blessure pour A.D, Javal McGee de retour, croisons les doigts pour que cela continue. Car si ces Lakers veulent récupérer le titre, c’est cette année. L’élimination des Clippers par les Nuggets peut être une bonne affaire même si le plan tactique change. Et puis les Angelinos ont gagné leurs séries précédentes 4-1. Moins de forces lâchées sur le parquet et davantage de temps de repos, autant dire que LeBron James et ses coéquipiers sont prêts à revenir pour en découdre. Remplissant les pages historiques NBA à chaque série, le duo All-NBA First Team -et LeBron individuellement- a encore des lignes à écrire.

Ajoutez un Dany Green en forme, un Markieff Morris qui s’éveille et un Rajon Rondo retrouvé, courage Nuggets ! D’autant plus que Les Lakers, même sans spectateurs, auront en eux l’âme d’un certain … Kobe.

Pendant que Miami mène 2-0 contre Boston, les Finals semblent attendre Los Angeles. Attention, rien n’est encore fait. Après tout, le Jazz semblait passer la première série et les Clippers allaient tout droit vers une finale de conférence. Les Denver Nuggets ayant contré les plans de tout le monde, pourquoi pas ceux des Lakers afin de réaliser l’impensable, encore. Mais la marche semble bien haute et la fatigue pourrait bien reprendre le dessus. Le premier aperçu a lieu cette nuit à 3h. Un premier game pour refaire l’Histoire ? Finals en vue !

Sophie Clapier


Lire la suite

NBA

NBA – [Vidéo] L’énorme contre de Bam Adebayo pour donner la victoire au Heat

Avatar

Publié

le

Par

USA Today

Playoffs NBA – Finale de Conférence Est – Nous avons sûrement assisté à l’action de ces playoffs 2019/20. Bam Adebayo a offert la victoire aux siens face aux Celtics avec un énorme contre sur Jayson Tatum, alors qu’il restait 4 secondes à jouer. Et ce au terme d’un Game 1 de fou furieux remporté par Miami en prolongations (victoire 117-114).

12 secondes à jouer, balle à Boston, qui compte deux points de retard. Jayson Tatum (30pts, 14reb et 5ast) dribble Jimmy Butler et décide, plein de confiance, de monter au dunk. C’était sans compter sur Bam Adebayo. Le pivot du Heat sort alors le contre de sa vie, faisant crier et se lever son banc et accessoirement tous les fans de NBA. Y compris Magic Johnson. Le meneur mythique des Lakers a tout simplement qualifié ce contre de «meilleure action défensive qu’il ait jamais vu en playoffs».

Le geste est encore plus impressionnant sous d’autres angles et au ralenti :

Tom Compayrot


Lire la suite

NBA

NBA : La remontada des Nuggets pour forcer un Game 7 face aux Clippers

Avatar

Publié

le

Par

NBA League Pass

Comme Toronto il y a quelques jours, les Denver Nuggets ont réalisé un énorme come-back dans leur Game 6 face aux Clippers. Menés de 18 points au milieu du troisième quart-temps, les coéquipiers de Nikola Jokic sont remontés pour finalement s’imposer 111 à 98. La série se jouera sur un dernier match décisif, dans la nuit de mardi à mercredi (3h).

L’issue de la série semblait inévitable. Déjà en milieu de semaine, les Clippers menaient la série trois matchs à un. Ultra-dominants, rien ne semblait pouvoir leur arriver. C’était sans compter sur la force mentale des Nuggets, qui n’ont jamais rien lâché. Une vague de maillots noirs a déferlé sur les joueurs californiens en seconde période, infligeant un sévère 64 à 35. Portés par un Nikola Jokic qui a enfin assumé son statut de leader (33pts, 14reb et  7ast ce soir), les joueurs de Denver ont joué comme des morts de faim. Et ce en attaque, où les 3 points ont plu, comme en défense.

Les Clippers muselés

En seconde période, les Clippers n’ont mis que 26% de leurs paniers. Des chiffres impressionnants quand on sait que ces derniers tournaient à 49% pendant la saison régulière. Ce soir, seuls Kawhi Leonard (25pts) et Paul George (33pts) ont pu faire leur match malgré des pourcentages approximatifs. L’attaque des Clippers, il y a encore une semaine, semblait pourtant impossible à stopper. C’était sans compter sur la défense collective de leurs adversaires, puisque chaque joueur a amené sa pierre à l’édifice. Et pour ça, le crédit revient à Michael Malone. Le coach des Nuggets a surpassé son adversaire Doc Rivers tout au long de la série, avec un effectif bien moins impressionnant.

Le come-back qu’on a fait en maintenant la meilleure attaque des playoffs à 26% au tir, pendant qu’on était à 61%… c’est juste incroyable. Je manque de superlatifs pour qualifier mes joueurs. C’est un groupe très solide et qui en veut. Je les aime.

Mike Malone en interview d’après-match

Il reste cependant encore un match aux joueurs du Colorado pour finaliser l’exploit, mardi soir. Sur ce Game 6, les Clippers ont en tout cas pris un gros coup sur la tête.

Tom Compayrot


Lire la suite

NBA

NBA : Toronto arrache un Game 7 au bout des prolongations face à Boston

Avatar

Publié

le

Par

Getty Images

Au terme d’un match d’une intensité rare, les Raptors ont arraché un match décisif en deuxième prolongation (victoire 125-122). Menés 2-0 par les Celtics, les champions en titre sont revenus dans la série. Tout se jouera sur un dernier match, dans la nuit de vendredi à samedi (3h).

250. C’est le nombre de minutes jouées par Kyle Lowry sur cette série, soit 42 par match en moyenne. Encore une fois cette nuit, c’est lui qui a porté son équipe (33pts, 8reb et 6ast à 60% au tir). Tranchant offensivement, il aura aussi étouffé son vis-à-vis Kemba Walker en défense (5pts à 2/11 au tir). Menés en première mi-temps, les Raptors sont revenus dans la seconde avant d’offrir un money-time digne des plus grands matchs de playoffs. Norman Powell et l’inévitable Kyle Lowry ont tour à tour enchaîné les paniers clutch pour soutirer un Game 7 à des Celtics eux aussi auteurs d’un excellent match.

Talent contre expérience

Du côté de Boston, c’est la jeunesse qui a porté l’équipe. Le duo d’ailiers Jayson Tatum-Jaylen Brown (22 et 23 ans) a apporté 60 points, 30 rebonds et 11 passes aux Celtics. Si Kemba Walker est passé à côté de son match, son compère de backcourt Marcus Smart (26 ans) a lui délivré le deuxième triple-double de sa carrière (23pts, 11reb et 10ast). Le pivot allemand Daniel Theis a aussi délivré un bon match face au small-ball des Raptors (18pts et 7reb).

Sur le papier, en termes de talent pur, les Celtics dominent leurs adversaires. Surtout quand le leader au scoring des Raptors, Pascal Siakam, est en train de rater sa série (15,2pts de moyenne à 38% au tir, contre 22,9pts à 45% cette saison). Mais les hommes de Brad Stevens n’ont pas l’expérience de playoffs de ceux de Nick Nurse. L’expérience du titre la saison dernière a bien sûr renforcé la cohésion de ce groupe qui n’a pas beaucoup changé. Mais les carrières ne sont pas non plus les mêmes. Le seul duo Lowry-Ibaka a par exemple joué 70 matchs de playoffs de plus que le cinq majeur de Boston. Ce duel jeunesse et talent vs sérieux et expérience pourrait accoucher d’un Game 7 mémorable. La fin sous tension de ce Game 6 donne en tout cas tous les indices pour.

https://platform.twitter.com/widgets.js

Tom Compayrot


Lire la suite

Fil Info

Championnats du monde 2020 - Course en ligne hommes : nos favoris Championnats du monde 2020 - Course en ligne hommes : nos favoris
Imola 2020Il y a 3 heures

Championnats du monde 2020 – Course en ligne hommes : nos favoris

CHAMPIONNATS DU MONDE SUR ROUTE – IMOLA 2020 – Ce dimanche se déroule la course en ligne hommes des Mondiaux (258...

BoxeIl y a 3 heures

[Vidéo] Tony Yoka détruit Johann Duhaupas en moins de 2 minutes

Le combat était très attendu, il aura finalement duré seulement 1 minutes et 18 secondes. Le temps pour Tony Yoka...

Football - Liga : notre pronostic pour Betis Séville - Real Madrid Football - Liga : notre pronostic pour Betis Séville - Real Madrid
FootballIl y a 5 heures

Football – Liga : notre pronostic pour Betis Séville – Real Madrid

LIGA - Le Real Madrid se déplace sur la pelouse du Betis Séville pour le compte de la 3ème journée...

Challenge Cup : notre pronostic pour Toulon - Leicester Tigers Challenge Cup : notre pronostic pour Toulon - Leicester Tigers
PronosticsIl y a 5 heures

Challenge Cup : notre pronostic pour Toulon – Leicester Tigers

CHALLENGE CUP - DEMI-FINALES - Le RC Toulon reçoit les Tigers de Leicester dans le dernier carré de la Challenge...

Championnats du monde 2020 : Le profil de la course en ligne hommes Championnats du monde 2020 : Le profil de la course en ligne hommes
Imola 2020Il y a 16 heures

Championnats du monde 2020 : Le profil de la course en ligne hommes

CHAMPIONNATS DU MONDE SUR ROUTE – IMOLA 2020 - Ce dimanche se déroule la course en ligne hommes des Mondiaux...

Football - Serie A : notre pronostic pour Inter Milan - Fiorentina Football - Serie A : notre pronostic pour Inter Milan - Fiorentina
FootballIl y a 16 heures

Football – Serie A : notre pronostic pour Inter Milan – Fiorentina

SERIE A - L'Inter Milan affronte la Fiorentina pour le compte de la 2ème journée du championnat italien. Notre pronostic...

Roland-Garros 2020Il y a 17 heures

Roland-Garros 2020 : le bilan de la dernière journée de qualifications

Dans cette quatrième journée des qualifications, les surprises ont été nombreuses et seul un Français a pu se qualifier pour...

Championnats du monde 2020 - Course en ligne femmes : la liste des engagées Championnats du monde 2020 - Course en ligne femmes : la liste des engagées
Imola 2020Il y a 17 heures

Championnats du monde 2020 – Course en ligne femmes : la liste des engagées

CHAMPIONNATS DU MONDE - IMOLA 2020 – Découvrez la startlist complète de la course en ligne femmes des Mondiaux d'Imola...

Dopage : Suspensions confirmées pour Clémence Calvin et Samir Dahmani Dopage : Suspensions confirmées pour Clémence Calvin et Samir Dahmani
AthlétismeIl y a 18 heures

Dopage : Suspensions confirmées pour Clémence Calvin et Samir Dahmani

ATHLÉTISME - Le Conseil d'État a rejeté l'appel de Clémence Calvin et Samir Dahmani, ce qui entérine la suspension du...

Football - Ligue 1 : notre pronostic pour Saint-Étienne - Rennes Football - Ligue 1 : notre pronostic pour Saint-Étienne - Rennes
FootballIl y a 18 heures

Football – Ligue 1 : notre pronostic pour Saint-Étienne – Rennes

LIGUE 1 - 5ÈME JOURNÉE - L'ASSE affronte Rennes pour un des choc de la 5ème journée du championnat de...

Advertisement

Tour de France 2020

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés