Nous suivre

Actualités

Coupe Davis 2018 : les qualifiés pour les quarts de finale

Avatar

Publié

le

Ce week-end se jouaient les premiers tours de la Coupe Davis 2018. Pas de surprises à souligner, présentation des quarts de finale qui auront lieu au mois d’avril.

Résultats du premier tour

France 3-1 Pays-Bas

La France a eu plus de mal qu’attendu, pour se défaire des Pays-Bas.
Juste avant le tirage au sort jeudi, Tsonga a dû déclarer forfait pour le week-end en raison d’une blessure au genou. Vendredi, avant le premier match Lucas Pouille a déclaré forfait pour cette rencontre en raison d’un torticolis. C’est Adrian Mannarino qui l’a donc remplacé au pied levé face à De Bakker. Déjà appelé de dernière minute après le forfait de Tsonga (jeudi) c’est lors de l’entrainement du matin qu’il a été décidé qu’il jouerait. Pas les meilleures conditions donc pour sa première sélection, il s’est incliné face à un excellent De Bakker. Gasquet a remis les siens à égalité en s’imposant en quatre sets face à Haase. Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut, qui selon Yannick Noah ont joué leur meilleur match en Coupe Davis, se sont imposés en quatre sets également face à des Robin Haase et Jean-Julien Rojer très accrocheurs mais les Français ont su faire la différence quand il le fallait. Pas assez remis pour jouer le premier simple dimanche, Lucas Pouille a de nouveau cédé sa place à Adrian Mannarino. Face à un Robin Haase longtemps impeccable au service, Mannarino a mal débuté la partie mais peu à peu, le Français a pris la mesure du Hollandais pour finalement s’imposer 4-6 7-6[5] 7-5 6-7[2] 7-5. Alors qu’il servait pour le match à 5-4 dans la quatrième manche, le Français a concédé le break et a perdu le tie-break. Il est allé au bout de lui-même pour s’imposer en 4h25 et ainsi remporter son premier match de Coupe Davis à 29 ans.

Japon 1-3 Italie

Toujours privé de Nishikori, le Japon a donné des sueurs froides à l’Italie. Chaque match a été une bataille et aurait pu tourner à l’avantage de l’une ou l’autre équipe. La preuve, les trois simples ont été joués en 5 manches et le double en 4. Taro Daniel a d’abord fait douter Fognini avant de finalement s’incliner 4-6 6-3 6-4 3-6 6-2. Mais Sugita a ramené les siens à égalité en battant Seppi 4-6 6-2 6-4 4-6 7-6[7]. Le double a été décisif et Bolelli et Fognini l’ont emporté 7-5 6-7[7] 7-6[3} 7-5 face à Mclachlan et Uchiyama. Dimanche, Fognini a conclu après 4h de jeu, encore face à un Sugita accrocheur 3-6 6-1 3-6 7-6[6] 7-5.

Espagne 3-1 Grande-Bretagne

Sans Andy Murray, Kyle Edmund devait reprendre le flambeau pour guider l’équipe britannique vers la victoire, lui qui a joué sa première demi-finale en Grand Chelem à l’Open d’Australie (en battant notamment Anderson, n°12 et Dimitrov, n°3). Mais justement touché à la hanche en Australie, il n’a pas joué du week-end. Et si Cameron Norrie a entretenu l’espoir en égalisant vendredi soir face à Roberto Bautista-Agut, les Espagnols se sont finalement imposés dimanche après la victoire de Ramos Vinolas face à Norrie.

Australie 1-3 Allemagne

Zverev et les siens sont venus à bout de l’Australie. Lors du premier simple, Alexander Zverev a renversé la situation dans le 5e set alors qu’il était à deux doigts d’être mené 4-0 par De Minaur. Il s’est finalement imposé 7-5 4-6 4-6 6-3 7-6[4]. Kyrgios a remis les siens à égalité en l’emportant facilement 6-4 6-4 6-4 face à Struff. Après un double épique entre Ebden/Peers et Puetz/Struff, les Allemands ont pris l’avantage (victoire 6-4 6-7[7] 6-2 6-7[7] 6-4). Blessé au bras droit après son match en simple, Kyrgios n’a pas participé au double. Et dimanche lors du match face à Zverev, il était diminué, n’arrivant pas à servir correctement. Zverev s’est imposé en 1h48 6-2 7-6[3] 6-2.

Kazakhstan 4-1 Suisse

Les Kazakhs n’ont pas eu de mal à se défaire des Suisses privés de Federer et Wawrinka. Popko et Kukushkin avaient remporté leurs simples face à Laaksonen et Bodmer avant que Khabibulin et Nedovyesov ne scellent la victoire du Kazakhstan samedi face à Huesler et Margaroli.

Croatie 3-1 Canada

C’était LE choc de ce premier tour avec d’un côté la pépite canadienne Denis Shapovalov, entouré par des habitués de la Coupe Davis comme Vasek Pospisil ou le vétéran Daniel Nestor et de l’autre, le finaliste de l’Open d’Australie et numéro 3 mondial Marin Cilic accompagné par la pépite Borna Coric et l’expérimenté Ivan Dodig. A égalité après les premiers simples, le double a permis à la Croatie de passer devant. Laissé au repos vendredi, Cilic a joué le double avec Dodig face à Nestor et Pospisil. Les Croates, menés 2 sets à 0 ont réalisé un « come-back » incroyable pour renverser les Canadiens et s’imposer 2-6 3-6 6-4 7-5 6-2. Le match entre la « next-gen » a tourné à l’avantage du plus « vieux » : Coric (21 ans) s’est imposé face à Shapovalov (18 ans) 6-4 6-4 6-4. Habituellement en difficulté face aux numéros 1 des équipes adverses, cette-fois ci, Borna Coric, qui s’est retrouvé dans la peau du numéro 1 croate, a tenu son rang et remporté ses deux simples.

Serbie 0-3 Etats-Unis

Favoris, les Américains ont tenu leur rang face à la Serbie, orpheline de Djokovic. Si Lajovic a fait mieux que résister face à Isner lors du deuxième simple : 4-6 7-6[7] 3-6 6-3 6-7[4] il s’est tout de même incliné et Harrison et Johnson ont terminé le travail samedi face à Milojevic et Zekic.

Belgique 3-1 Hongrie

Les Belges se sont imposés à domicile, à Liège. Emmenée par un David Goffin toujours impérial en simple (3 défaites pour 26 matchs), la Belgique n’a pas trop tremblé face à la Hongrie. Bemelmans a mis les siens sur de bons rails en l’emportant face à Fucsovics et Goffin n’a fait qu’une bouchée de Balazs. Le double belge est très fébrile : 1 victoire et 3 défaites en 2017. Cela s’est confirmé samedi : Bemelmans et De Loore sont mal rentrés dans leur match et même s’ils sont revenus à deux sets partout, ils se sont tout de même inclinés 3-6 4-6 7-6[2] 6-4 5-7 face à Balazs et Fucsovics. Dimanche, Goffin a scellé la qualification belge en s’imposant face à Fucsovics.

Quarts de finale

Italie/France

La rencontre se jouera en Italie, à Gênes sur terre battue. Les deux équipes se sont affrontées à dix reprises pour cinq victoires chacune. C’est leur première rencontre depuis 1996 et la victoire 3-2 des Français en demi-finale !

Espagne/Allemagne

Les Allemands retrouveront les quarts de finale qu’ils n’ont plus joués depuis 2014 et une défaite face à la France. La rencontre se jouera en Espagne qui choisira probablement la terre battue. La dernière fois que les deux équipes se sont rencontrées, c’est l’Allemagne qui s’est imposée 4-1 à domicile au premier tour en 2014. En cas de retour de Nadal et si Zverev garde le niveau affiché ce week-end, la rencontre s’annonce très serrée et intéressante.

Croatie/Kazakhstan

Le Kazakhstan jouera le cinquième quart de finale de son histoire après la défaite en Australie à ce stade-là.

C’est la première rencontre entre ces deux équipes qui se déroulera en Croatie. Même si c’est seulement la deuxième fois qu’elle atteint ce stade depuis 2012, la Croatie part favorite dans cette rencontre.

Etats-Unis/Belgique

Cela faisait 13 ans que les deux équipes ne s’étaient pas affrontées. Les Etats-Unis et la Belgique se sont affrontés à quatre reprises, et à chaque fois, ce sont les Etats-Unis qui l’ont emporté.
A l’extérieur, les Belges auront fort à faire face à l’armada américaine mais pourront compter sur un Goffin toujours excellent en simple.

 

Les quarts de finale auront lieu du 6 au 8 avril. D’ici là, auront lieu une dizaine de tournois dont les deux Masters 1000 d’Indian Wells et Miami.

Arlette


Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?