Nous suivre

Football

Coupe de France : Grâce à un triplé de Kylian Mbappé, le PSG rallie les 8èmes de finale

Publié le

Coupe de France Grâce à un triplé de Kylian Mbappé, le PSG rallie les 8èmes de finale
Photo Icon Sport

COUPE DE FRANCE – 16ÈMES DE FINALE : Pour débuter l’année civile, les amateurs de Vannes défiaient dans leur antre le Paris SG dans le cadre des 16èmes de finale. Si les Vannetais ont réussi à tenir tête au leader du championnat de France pendant une mi-temps, les Parisiens ont accéléré après l’heure de jeu. C’est logiquement qu’ils s’imposent (0-4) et se qualifient pour les huitièmes de finale. Kilian Mbappé a inscrit un triplé.

C’est une journée, assurément, qu’ils n’oublieront pas. Malgré la situation épidémique qui n’a pas permis au VOC de faire le plein dans son stade de La Rabine, le club breton s’est préparé pour ce grand évènement. Après un footing matinal et la causerie de leur coach Pierre Talmont, les joueurs évoluant en National 2 ont déjeuné dans leur hôtel. Plus tard, aux alentours de 19h15, ces derniers ont rejoint leur enceinte, près de 2h avant de disputer le match le plus important de l’année pour eux.

Le Paris SG devant à la pause grâce à un but de Kimpembe

Les Parisiens opèrent une large revue d’effectif pour ce premier match de l’année. Léo Messi et Neymar sont notamment absents. Mais Mbappé est là, et c’est lui qui obtient d’abord un coup-franc. C’est dans le mur (6’). Les Vannetais font preuve de sérénité dans ce début de partie et n’hésitent pas à aller au pressing. Défensivement, ils arrivent à devancer leurs adversaires et repoussent tous les ballons. C’est plus compliqué pour passer la moitié de terrain parisienne, à l’inverse des joueurs de Mauricio Pochettino qui sont souvent à l’attaque sans se montrer dangereux. La première chaude alerte est à mettre au crédit de Wijnaldum, mais le numéro 10 parisien ne réussit pas à couper le centre de Mendes (20’).

Puis le show Clément Pétrel commence. C’est d’abord Herrera qui met à contribution le portier de Vannes avec un tir dans la surface (22’). Derrière, Wijnaldum le sollicite une nouvelle fois avec une frappe qui est bien détournée (24’). Finalement, le Paris SG s’en remet à un corner tiré par Nuno Mendes que reprend au second poteau Kimpembe, étrangement seul (1-0 ; 29’). Après une longue phase de possession, les Vannetais tentent de réagir mais Persico, lancé en profondeur est signalé hors-jeu (37’). Mbappé enroule ensuite une frappe du droit dans l’axe mas c’est au-dessus des buts (42’). A la mi-temps, le club de la capitale mène au score sans pour autant être encore à l’abri.

Mbappé s’offre un triplé, le Paris SG se qualifie sans problème

Dès la reprise, le VOC obtient un coup-franc. A la retombée de celui-ci, Persico tente une bicyclette mais est de nouveau signalé hors-jeu (47’).  Suite à une déviation dans la surface, ce même Persico reprend le cuir de la tête mais ça passe à côté (49’). L’état d’esprit des Morbihannais est en tout cas irréprochable. Mais les Parisiens, peut-être piqués au vif répondent par une tentative de Mbappé. Sa frappe file à droite des buts de Pétrel (54’) Ces derniers vont derrière inscrire le but du chaos. Kimpembe envoie un ballon en profondeur. Après un rebond qui lui est favorable, Mbappé fonce droit au but pour venir battre Pétrel qui ne peut qu’effleurer la balle (0-2 ; 59’).

Avec deux buts d’avance, les visiteurs gèrent tranquillement leur avance. Et sur une action, Simons trouve dans l’intervalle l’international français Mbappé qui voit sa frappe se loger sous la transversale adverse (0-3 ; 71’). Le natif de Bondy réalise un doublé puis un triplé quelques minutes plus tard, à l’issue d’un une-deux avec Ebimbe (0-4 ; 77’). Michut veut aussi participer à la fête mais sa frappe croisée s’écrase sur la barre (81’). Les occasions parisiennes se multiplient en fin de match, comme cette frappe de Ebimbe mais Petrel sauve une nouvelle fois son équipe avec une parade sur sa ligne (85’). Si Vannes fait passer un dernier frisson à ses supporters avec un coup-franc qui passe de peu à côté dans les arrêts de jeu, les Parisiens débutent idéalement leur année en s’imposant avec la manière.


Journaliste/rédacteur depuis mai 2021 - Coupe de monde de football, Roland-Garros, 24h du Mans autos...Qu'importe la compétition sportive, je vis le sport à chaque instant de l'année. Passionné depuis l'adolescence par son histoire, ses enjeux ainsi que par le milieu du journalisme, c'est en toute logique que j'ai décidé de rejoindre l'aventure Dicodusport. Mon but ? Vous transmettre ma fièvre sur chacune des disciplines.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une