Coupe du monde 2018 – Maroc : Hakim Ziyech, Phénix parmi les Lions


Parce qu’il est l’un des cadres de l’Ajax d’Amsterdam et doté d’un grand bagage technique, Hakim Ziyech ira en Russie en tant qu’atout majeur de la sélection marocaine. Si aujourd’hui il fait l’unanimité aux Pays-bas et est adulé par le public marocain, il reste néanmoins une star qui a failli ne jamais briller.

Tout commence  le 19 mars 1993. Né à Dronten, dans le nord des Pays-Bas, il passera toute sa jeunesse dans un quartier réputé sensible de la banlieue. Vivant au sein d’une fratrie de huit enfants, c’est à l’âge de 10 ans qu’il perd son père d’une suite d’une grave maladie. C’est alors que débute une adolescence délinquante. Entre temps, ses deux grands frères séjourneront en prison, mis en cause pour cambriolage avec séquestration.

C’est dans ce contexte qu’à 14 ans, il rejoint l’académie du SC Heerenveen. Ce qui ne l’empêche pas de consommer de la cocaïne, de l’alcool et même d’avoir été impliqué dans pas moins de cinq affaires d’outrage à agent. Se forgeant une réputation de garçon violent, il a même été jugé pour menace avec arme blanche, détention de stupéfiants ainsi qu’association de malfaiteurs. Tout cela l’a mené sans surprise à quitter l’école à 16 ans.

Aziz Doufikar, l’ange gardien

Handicapé de toutes ces expériences qui feront très rapidement de lui un délinquant, il a vécu énormément de remises en cause par l’académie d’Heerenveen. Irrespectueux ainsi qu’agressif envers son environnement, coachs et coéquipiers, une belle rencontre le sauva. Cette rencontre n’est autre qu’Aziz Doufikar, footballeur néerlando-marocain ainsi que premier marocain ayant évolué en Eredevise. Il s’est notamment chargé par le passé d’accompagner Ibrahim Affelay (Stoke City) vers la lumière.

Il va passer énormément de temps avec Hakim Ziyech, alors en perdition, à le coacher et canaliser toute sa rage de vivre via le futsal. Choix gagnant ! Malgré un passage à l’académie d’Heerenveen marqué par son comportement plus que regrettable, il y intégrera le centre de formation.

Il jouera son premier match le 12 août 2012 face au NEC Nimègue. Il restera 3 ans au SC Heerenven avant de rejoindre le FC Twente. Durant son séjour à Twente, il y confirmera les espoirs placés en lui. Ce qui lui permettra de se faire repérer par l’Ajax d’Amsterdam.

La maturité, la clé du succès

Aujourd’hui, il endosse le rôle de meneur de jeu des Lions de l’Atlas. Fort de ses deux dernières années à l’Ajax d’Amsterdam avec qui il a pu jouer une finale de C3 face à Manchester United, il a été cette saison le meilleur passeur du championnat néerlandais. Du coup, il attire désormais l’œil des plus grands clubs européens, comme l’AS Rome, Dortmund ou Liverpool.

Et dire qu’il était à deux doigts de ne pas participer à cette Coupe du monde, lui qui avait déclaré ne plus vouloir revenir en sélection nationale tant qu’Hervé Renard y officiait. Là encore, il a fallu un médiateur.

Ayant désormais acquis plus de discipline et fort de son énorme bagage technique, Hakim Ziyech sera l’atout incontournable des Lions de l’Atlas. Et s’il joue avec les qualités qu’on lui connaît en Hollande, son excellente vista et sa lourde frappe, il sera indéniablement l’un des joueurs à suivre durant ce Mondial.

Sofiane Soultan

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Commentaires
0 Réponses
0 Followers
 
Commentaire le plus populaire
Commentaire avec le plus de réponse(s)
1 Nombre d'utilisateurs
Revka Utilisateurs récents
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Revka
Invité
Revka

Super article – j´en appris beaucoup plus sur ce joueur et cela changera mon regard surtout pendant cette très attendue Coupe du Monde.
À quand d’autres révélations ?
Au top Sofiane !