Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2020-2021

Coupe du monde de biathlon : les tops et les flops de la 1ère étape de Nove Mesto

Maxime Boulard

Publié

le

Coupe du monde de biathlon : les tops et les flops de la 1ère étape de Nove Mesto
Photo AFP

COUPE DU MONDE DE BIATHLON 2020-2021 – Pour la 8ème étape de la Coupe du monde, la première depuis les Mondiaux, les biathlètes avaient rendez-vous à Nove Mesto (République Tchèque). La première des deux étapes en terre tchèque a vu les favoris confirmer, mais aussi les poursuivants lâcher du lest. A quelques semaines de la fin de saison, on va commencer à sortir les calculatrices pour les différents classements. 

Les Flops

  • Lisa Theresa Hauser

Après un mois de janvier exceptionnel, des Mondiaux où elle est repartie avec trois médailles, Lisa Theresa Hauser est passée à côté cette semaine. Après une neuvième place en compagnie de ses coéquipières du relais, l’Autrichienne n’a pris que la 38ème place du sprint. Une faute sur le tir couché, deux fautes sur le tir debout, un 7/10 qui la relègue à plus d’une minute trente de la tête. Alors qu’elle pouvait espérer une belle remontée sur la poursuite dont elle est vice-championne du monde, elle a totalement craqué. Sur un pas de tir venté, elle signe un 1/5 lors du premier tir qui a anéanti tout bon résultat. Avec deux nouvelles erreurs et un 14/20 au final, elle perd 7 places et termine 45ème.

  • Fabien Claude

Après des Mondiaux difficiles, Fabien Claude espérait sans doute régler la mire. Pas sélectionné pour le relais, il arrivait donc plus frais pour le sprint. Deux fautes sur le tir couché l’ont sorti de la bagarre pour jouer une belle place, d’autant plus qu’il en fera une nouvelle sur le debout. Trois erreurs qui lui valent une 51ème place à 1’43 de son compatriote Simon Desthieux. Sur la poursuite, il signe un 6/10 après les tirs couchés puis un 9/10 debout. Malgré s’être repris pour mieux finir, il ne gagne que deux positions et prend la 49ème place.

  • Hanna Oeberg

A la lutte pour le gros globe de cristal du général, la Suédoise Hanna Oeberg a vécu un week-end difficile individuellement. Si la victoire du relais féminin suédois est sans doute une satisfaction pour elle, ses courses individuelles laissent un goût d’inachevé. Elle aussi compte trois fautes sur le sprint et un temps de ski moyen : l’aînée des sœurs Oeberg s’est classée seulement 35ème à 1’32. Partie donc 35ème, elle a finalement terminé cette poursuite en 13ème position. Si cette belle remontée est à souligner, elle n’est pas une bonne opération pour autant. En effet, ses concurrentes directes pour le gros globe ont terminé première pour Eckhoff et troisième pour Roeiseland. C’est sans doute le classement général qui s’est envolé cette semaine.


Les Tops

  • L’équipe d’Allemagne

De retour des Mondiaux catastrophiques où ils ont enchaîné une deuxième année consécutive sans titre mondial, les Allemands ont fait une belle étape à Nove Mesto. Malgré l’étonnante 12ème place du relais féminin, les garçons sont allés chercher bien mieux. Longtemps en compagnie des Français, le relais allemand n’a laissé personne revenir dans son sillage. Avec seulement 5 pioches, Erik Lesser, Benedikt Doll, Arnd Peiffer et Philipp Nawrath ont décroché la première victoire d’un relais masculin allemand depuis 2017.

En courses individuelles, les Allemand(e)s ont aussi joué les premiers rôles. Franziska Preuss et Denise Herrmann se classent respectivement 8ème et 10ème du sprint à moins de trente secondes. Sur la poursuite, Denise Herrmann signe un excellent 19/20 malgré le vent et décroche une seconde place derrière Tiril Eckhoff. Franziska Preuss est elle dans le top 5. Avec un 10/10 et un très bon temps de ski, Arnd Peiffer monte sur le podium du sprint (3ème), à seulement quatre secondes de la gagne, Doll prend la 6ème place. Tous les deux ayant perdu des places pendant la poursuite, ils restent cependant dans le top 10, Doll étant 8èle et Peiffer 10ème.

  • Tiril Eckhoff

Solide leader du classement général, elle a une nouvelle fois écrasé toute la concurrence. Vainqueure du sprint malgré une faute, elle a fait parler sa puissance à ski pour compenser son erreur. Partie en tête de la poursuite avec , elle n’a jamais été inquiété. Toujours aussi forte sur la piste, Tiril Eckhoff remporte également la poursuite avec un 17/20. Une performance historique puisque la Norvégienne devient la première biathlète de l’histoire à faire le doublé sprint-poursuite six fois de suite ! Une statistique qui en dit beaucoup sur son état de forme. Désormais très solide leader et ayant le dossard jaune sur ses épaules, on voit mal une autre biathlète venir la détrôner.

  • Simon Desthieux

Cinquième avec le relais masculin mais auteur d’une très bonne performance, Simon Desthieux a passé un week-end formidable. Lors du sprint, il signe un 10/10 parfait et rapide dans des conditions pas faciles et prend la tête après 19 dossards. Voyant Fillon Maillet, Jacquelin, J. Boe ou encore Laegreid partir à la faute, on se dit que c’est peut-être son jour. Et oui, ça l’était ! Après 243 départs en Coupe du monde, il remporte la toute première course de sa carrière, quelques semaines après sa première médaille mondiale individuelle sur le même format.

Parti en tête pour la poursuite avec dans ses skis Samuelsson et Peiffer, il parvient à rester en tête jusqu’à mi-course où il fera 2 erreurs sur le premier debout. Malgré tout dans le coup pour le podium jusqu’au bout, il parvient à s’extraire d’un groupe de favoris dans le dernier tour et décrochera la 3ème place au sprint contre Fak. Troisième derrière les frères Boe, Simon Desthieux montre qu’il est très en forme et qu’il faudra compter sur lui en fin de saison.

Maxime Boulard


Journaliste/rédacteur depuis octobre 2020 - Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement depuis octobre 2020. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une