Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2020-2021

Coupe du monde de biathlon : les tops et les flops de la saison

Maxime Boulard

Publié

le

Coupe du monde de biathlon - Les tops et les flops de la saison
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE BIATHLON 2020-2021 – La saison s’est achevée ce dimanche, à Ostersund. Une saison au terme de laquelle Tiril Eckhoff et Johannes Boe se sont imposés au classement général. Après pas moins de 70 courses, toutes plus palpitantes les unes que les autres, il est temps de mettre en lumière ceux qui se sont illustrés. Confirmations, belles ou mauvaises surprises ou encore gros ratés, voici les tops et les flops de la saison.

Les Flops

  • Mass start féminine d’Ostersund

Une fois n’est pas coutume, commençons par la dernière course féminine de la saison. Course habituellement très agréable à suivre, en confrontation avec les 30 meilleurs biathlètes du monde, la dernière course des reines ne s’est pas passée comme prévu. Dans la tempête du site suédois, les biathlètes ont vécu un vrai calvaire. Partie pour décrocher un premier globe de cristal, Julia Simon n’a jamais pu lutter. Après les tirs couchés, elle n’avait blanchi qu’une cible sur 10 ! Avec un 5/20 au final, elle termine bonne dernière et dit adieu au globe. Les conditions étaient telles que le meilleur score n’est qu’un 16/20 à mettre au crédit de l’Allemande Janina Hettich qui termine 9ème. Finalement victorieuse, Ingrid Landmark Tandrevold s’adjugera le petit globe de la mass start avec un 14/20. Mais quand même, était-ce vraiment du biathlon ?

  • L’équipe d’Allemagne

Autrefois très grande nation du biathlon, l’Allemagne accuse le coup depuis quelques saisons. À titre de comparaison, les Allemands comptent 13 victoires sur les trois dernières saisons, là où la France en compte 12 rien qu’en 2020-2021. Après les retraites successives de Simon Schempp et Laura Dahlmeier, les équipes d’Allemagne, aussi bien masculine que féminine, peinent de plus en plus. Sur les 3 victoires et 20 podiums de la saison, 2 victoires et 7 podiums ont été obtenus en relais. Individuellement, en revanche, c’est plus difficile. Seul vainqueur en individuel, Arnd Peiffer est aussi le meilleur Allemand au classement général avec une 12ème place. Il a également annoncé prendre sa retraite en cette fin de saison. Chez les femmes, Franziska Preuss arrache un podium avec une 3ème place au général et 4 podiums. Un bilan décevant, d’autant que les Allemands ont connu un second Championnat du monde de suite sans titre mondial.

  • Justine Braisaz-Bouchet

En course pour le dossard bleu de la meilleure jeune, Justine Braisaz-Bouchet n’a jamais pu lutter pour n’importe quel classement. Malgré ses 10 podiums et ses 2 victoires en carrière, la biathlète des Saisies a connu une saison galère. Avec comme meilleur résultat individuel une 4ème place sur le sprint d’Oberhof, elle n’a pu compter que sur les relais pour monter sur la boite. Quinzième du classement général, c’est une saison à oublier pour elle, d’autant plus qu’elle affiche un petit 76% de réussite au tir. Les Jeux Olympiques 2022 pourraient être un objectif pour retrouver son meilleur niveau.

  • La Russie

Comme pour l’Allemagne, l’équipe russe régresse de plus en plus. Entachés par les scandales de dopage, les biathlètes russes ont eu du mal à jouer les premiers rôles. Leader de l’équipe et champion du monde de sprint en 2020, Aleksandr Loginov est semble-t-il le seul capable de coups d’éclat. Vainqueur d’un individuel à Antholz, il signe lors de cette course son seul podium individuel de la saison. Lors de la dernière course de la saison, Eduard Latypov a réussi à dompter le vent pour décrocher son premier podium en carrière. Du côté des filles, une nouvelle génération monte en puissance. Victorieuse en relais à Antholz mais aussi en relais mixte, il reste encore les podiums individuels qui se refusent à elles. Avec 7 podiums cette saison, l’équipe de Russie est bien loin de ses standards des années 2000. La seule médaille de bronze obtenue aux Mondiaux n’est évidemment pas une satisfaction.

  • Lisa Vittozzi

Toute proche du gros globe de cristal en 2019, Lisa Vittozzi n’est plus en mesure de jouer devant. Auteure de son seul et unique podium de la saison lors du sprint de Nove Mesto, l’Italienne termine la saison à une triste 16ème place au général. Dans l’ombre de sa compatriote Dorothea Wierer, Lisa Vittozzi a traversé les Mondiaux sans aucune médaille. Par deux fois dans le top 5 (5ème du sprint et de la mass start), elle n’a pu lutter sur la piste pour le podium. Avec 449 points au total, elle obtient son pire résultat depuis la saison 2016-2017 où elle avait terminé 27ème avec 344 points. Du haut de ses 26 ans, la Transalpine a encore, néanmoins, de belles saison devant elle pour inverser la tendance.

Les tops de la saison


Si mon plus vieux souvenir de sport aurait pu m'en dégoûter, la finale de la Coupe du monde 2006 a été tout le contraire. Véritable déclencheur d'une passion qui aujourd'hui ne fait que grandir avec le temps, mon leitmotiv est la France qui brille ! Je relate les exploits passés et présents du sport bleu-blanc-rouge sans ménagement. Sport valide ou handisport, aucune différence, il n'y a que du sport et plusieurs façons de le pratiquer.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?