Nous suivre

Coupe du monde de cyclo-cross 2022-2023

Coupe du monde de cyclo-cross : Eli Iserbyt s’impose à Fayetteville

Publié le

Coupe du monde de cyclo-cross Eli Iserbyt s'impose à Fayetteville
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE CYCLO-CROSS 2022-2023 – Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen Bingoal) a gagné la deuxième manche de Coupe du monde à Fayetteville, aux États-Unis, ce dimanche. Il a devancé Laurens Sweeck (Crelan Fristads) et Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen Bingoal).  

45 coureurs étaient au départ de cette course masculine de Fayetteville dans des conditions très sèches, pour 10 tours de circuit. Lars van der Haar (Baloise Trek Lions) était absent alors qu’il avait participé à la course de Waterloo.

D’abord, le pauvre Pim Ronhaar (Baloise Trek Lions) a été victime d’un bris de chaîne dès le départ et a perdu tout espoirs de bien figurer sur cette deuxième manche de la Coupe du monde. Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen Bingoal) est resté coincé dans le trafic après un départ plutôt mitigé. Dès l’entame du deuxième tour, Toon Vandebosche (Alpecin-Deceuninck) a pris plus d’une dizaine de secondes sur un peloton d’une quinzaine de coureurs.

La course tactique des Pauwels Sauzen Bingoal

Puis, Laurens Sweeck et Eli Iserbyt ont bouché le trou avant d’atteindre la partie plus dure du circuit lors du troisième tour. Avec cette accélération, le peloton a explosé en plusieurs grappes. Mais, le rythme a baissé, permettant le retour de nombreux concurrents à l’avant de la course. Néanmoins, Michael Vanthourenhout a porté une belle accélération dès le début du quatrième tour, obligeant Laurens Sweeck à réagir. Ce dernier a ramené Iserbyt et Thibau Nys (Baloise Trek Lions) sur l’homme de tête.

Après le second passage dans la zone technique, au cinquième tour, Eli Iserbyt a porté une première attaque pour tester ses adversaires. Laurens Sweeck a pris les commandes au sixième tour pour éviter la course tactique des deux coureurs de la Pauwels Sauzen Bingoal. Mais, Eli Iserbyt et Michael Vanthourenhout ont fait le trou dans le septième tour en profitant du mauvais placement de Laurens Sweeck.

Et de deux pour Eli Iserbyt

Dans le huitième tour, Eli Iserbyt a porté une grosse attaque dans la bosse pour éviter le retour de Laurens Sweeck. Mais, ce dernier a lissé son effort pour rentrer sur le vainqueur de Waterloo. À un deuxième échelon, Eric Brunner s’est défait de ses compagnons pour tenter de rentrer sur le trio de tête, dans l’avant-dernier tour. Eli Iserbyt a remis une attaque dans la montée mais Laurens Sweeck est resté collé à sa roue. Sweeck est alors obligé prendre les commandes du duo pour éviter le retour de Michael Vanthourenhout.

Finalement, Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen Bingoal) s’est imposé au sprint face à Laurens Sweeck. À bout de force, Eli Iserbyt s’est allongé après la ligne et a mis beaucoup de temps à se relever. Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen Bingoal) a complété le podium à 19 secondes tandis que l’Américain Eric Brunner s’est classé quatrième à 26 secondes. Du côté des Français, Rémi Lelandais (Cross Team Legendre) a terminé 15e à 2:20 et David Menut (AS Bike Racing), 18e à 2:27.

À lire aussi

Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une