Nous suivre

Coupe du monde de cyclo-cross 2022-2023

Coupe du monde de cyclo-cross : La démonstration d’Eli Iserbyt à Waterloo

Publié le

Coupe du monde de cyclo-cross La démonstration d'Eli Iserbyt à Waterloo
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE CYCLO-CROSS 2022-2023 – Au terme d’un grand numéro en solitaire, Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen Bingoal) a remporté la première manche de Coupe du monde à Waterloo, aux États-Unis, ce dimanche. Il a devancé Laurens Sweeck (Crelan Fristads) et Lars van der Haar (Baloise Trek Lions). 

D’abord, 46 coureurs étaient au départ de cette première course de la Coupe du monde sur un terrain sec et poussiéreux dans le Wisconsin, à Waterloo. De nombreux gros noms n’ont pas fait le voyage jusqu’au États-Unis : Quinten Hermans, Wout Van Aert, Mathieu van der Poel, Tom Pidcock ou encore Corné van Kessel. Neuf tours étaient au programme.

Le numéro d’Eli Iserbyt

Dès le premier tour, Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen Bingoal) a pris les commandes de la course avec Toon Vandenbosch (Alpecin-Deceuninck), Lars van der Haar et Thibau Nys (Baloise Trek Lions) dans son sillage. Mais, le lauréat sortant de la Coupe du monde a produit une violente accélération dans le deuxième tour. Puis, le champion d’Europe Lars van der Haar a assumé la poursuite dans un groupe de 7 poursuivants, mais l’écart est monté à 16 secondes.

Par la suite, après un départ plutôt moyen, Laurens Sweeck (Crelan Fristads) est parti seul en contre dans le quatrième tour pour se rapprocher à 7 secondes d’Iserbyt. Un temps seul en troisième position, Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen Bingoal) a été repris par les deux coureurs de la Baloise Trek Lions : Thibau Nys et Lars van der Haar. Mais, dans le cinquième tour, Eli Iserbyt a répondu à la menace Sweeck en reprenant du temps sur son poursuivant avec un tour record en 6 minutes et 46 secondes.

Laurens Sweeck a fait illusion

Ensuite, Eli Iserbyt a profité d’une erreur de Sweeck pour prendre cinq secondes dans le sixième tour. Du côté du trio à la lutte pour la troisième place, l’entente était loin d’être parfaite. Du côté de David Menut (AS Bike Racing), le Français est remonté en onzième position après un début de course très prudent. Dans les trois derniers tours, Eli Iserbyt est resté très propre techniquement et a continué à creuser son avance. Michael Vanthourenhout, quant à lui, a pu jouer sa carte en porter quelques accélérations au troisième échelon de la course.

Finalement, malgré quelques erreurs dans le dernier tour, Eli Iserbyt (Pauwels Sauzen Bingoal) s’est imposé en solitaire après 1 heure 2 minutes et 9 secondes d’effort. Iserbyt a enchaîné un troisième succès consécutif sur le parcours de Waterloo. Il a devancé de 32 secondes Laurens Sweeck (Crelan Fristads). Lars van der Haar (Baloise Trek Lions) a réussi à prendre le dessus sur Michael Vanthourenhout (Pauwels Sauzen Bingoal) pour compléter le podium. Thibau Nys (Baloise Trek Lions) a terminé 5e à 1:27. David Menut (AS Bike Racing) a réussi à entrer dans le top 10 avec la dixième place à 1:56.

Journaliste/rédacteur depuis 2014 - Fan de la classe de Frank Vandenbroucke, je vis cyclisme (et de ses paysages) depuis plus de 20 ans. Je suis très impliqué sur mes différents réseaux sociaux pour partager ma passion sur le monde et l'Histoire de la bicyclette avec ma voix sur les images en noir et blanc du succès de Rik Van Steenbergen lors du Ronde sur le Vélodrome de Gand.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une