Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : Le Portugal premier, l’exploit de la Corée du Sud

Publié le

Coupe du monde de football Le Portugal premier, l'exploit de la Corée du Sud
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 – Malgré sa victoire sur le Ghana (2-0), l’Uruguay n’est pas qualifiée pour les huitièmes de finale. La Celeste laisse échapper de peu la suite de la compétition grâce à un exploit de la Corée du Sud contre le Portugal (succès 2-1).

C’est un seizième de finale qui se jouait entre le Ghana et l’Uruguay. Sauf un nouveau retournement de situation, la première place semblait acquise au Portugal, la seconde restait vacante. Avec trois points, les Ghanéens pouvaient se contenter d’un nul sauf énorme victoire de la Corée du Sud contre les Portugais. L’objectif semblait plus compliqué pour la Celeste qui était dans l’obligation de s’imposer contre les Guerriers Taeguk tout en croisant les doigts pour une défaite coréenne en parallèle. Pour la qualification de la Corée du Sud, il fallait un alignement des planètes.

Le Ghana et les penalties…

Après un début de match relativement terne lors de laquelle aucune équipe n’a tenté sa chance lors des dix premières minutes, tout s’est accéléré à la 15ème. Sur une frappe de Jordan Ayew déviée légèrement par son frère, Kudus Mohammed jouait bien le jeu sur une sortie hasardeuse de Sergio Rochet. Alors que l’arbitre avait au préalable signalé une position de hors-jeu d’André Ayew, il se dirigeait finalement vers la vidéo et accordait un penalty au Ghana. Le capitaine ghanéen prenait ses responsabilités mais sa frappe était repoussée par Rochet. 2010 est encore un véritable traumatisme dans les mémoires ghanéennes, 2022 pourrait sans doute rejoindre la liste. Car d’un possible 1-0 en faveur des Ghanéens, le score a rapidement basculé du côté de la Celeste.

Mohammed Salisu sauvait sur sa ligne la tentative de Darwin Nunez (24′) mais la défense du Tigre d’Asie commençait à prendre l’eau de part et d’autre. Ati Zigi s’employait encore sur une frappe de Luis Suarez mais ne pouvait rien contre Giorgian de Arrascaeta qui avait bien suivi (26′). Sonné, le Ghana perdait le rythme. Survolté, l’Uruguay en profitait. Le milieu de terrain de Flamengo, après un magnifique mouvement collectif, inscrivait son dixième but sous le maillot uruguayen, doublant la mise pour lui et les siens (32′,2-0). Coup de massue sur la tête des Black Stars qui, malgré une tentative lointaine de Mohammed Kudus, voyait la qualification leur échapper au moment de reprendre leur souffle.

Ni l’un, ni l’autre !

Grosse baisse de rythme en seconde période. Malgré quelques tentatives et un penalty non accepté à l’Uruguay suite à un tacle limite-limite sur Nunez, aucune formation n’avait (re)trouvé le chemin des buts. La plus grosse occasion uruguayenne du deuxième acte est à mettre à crédit de Federico Valverde, qui, d’une volée lointaine forçait Zigi à boxer le cuir (70′). Les meilleures ghanéennes sont signées Antoine Semenyo à la 80ème – sa frappe était trop croisée- et Mohammed Kudus deux minutes plus tard -la sienne était repoussée par Rochet.

Les Uruguayens se dirigeaient doucement vers la victoire 2-0, trop doucement peut-être. A trop vouloir maîtriser le score et la fin du match, les hommes de Diego Alonso auraient-ils oublié qu’un match se jouait dans le même temps ? Car si la Corée s’imposait contre le Portugal, il fallait sortir les calculettes… Et la Corée s’est imposée contre le Portugal… Avec huit minutes de temps additionnel, les Uruguayens, ayant vent de la nouvelle, ont poussé, en vain.

Le gros coup de la Corée du Sud

Il est là, le retournement de situation, l’alignement des planètes tant espéré par les Sud-Coréens. Le Portugal était pourtant rentré dans la rencontre pied au plancher. Dès la 5ème minute, Ricardo Horta surgissait au premier poteau pour couper le centre de Diogo Dalot. 1-0 Portugal, la qualification semblait alors définitivement perdue pour la Corée du Sud. Mais Kim Young Gwon égalisait à la 27ème avant une double occasion portugaise sans conséquence pour Kim Seunggyu. C’est en seconde période que tout a basculé, dans le temps additionnel.

Sur un corner portugais, Heung-Min Son lançait un contre express et délivrait une passe millimétrée pour Hee-Chan Wang après avoir remonté la moitié du terrain. Ce dernier ne tremblait pas et trompait Diogo Costa (90+1). Il fallait alors sortir les calculatrices. Les Sud-Coréens, à égalité de points avec l’Uruguay et un différentiel de buts identiques se qualifie grâce à un plus grand nombre de buts inscrits dans l’ensemble des matchs de groupe – soit la meilleure attaque entre les deux (4 pour la Corée du Sud, 2 pour l’Uruguay). Incroyable !

Homme du match Ghana – Uruguay : Giorgian de Arrascaeta

Machine à marquer de la soirée pour l’Uruguay, Giorgian de Arrascaeta a failli offrir avec ses deux buts la qualification à son équipe – avant l’exploit de la Corée. Même si la sortie de Luis Suarez a causé du tort à la rapidité et à la fluidité du jeu uruguayen, on ne pouvait pas ne pas mettre en lumière le doublé du joueur de Flamengo. Un doublé malheureusement inutile, sauf pour les stats…

À lire aussi

Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une