Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : Nul fantastique entre le Cameroun et la Serbie

Publié le

Coupe du monde de football Nul fantastique entre le Cameroun et la Serbie
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022 – Pas de vainqueur dans cette opposition capitale, mais le spectacle était au rendez-vous. Mené 3-1, le Cameroun a trouvé les ressources pour aller égaliser grâce à un grand Vincent Aboubakar (3-3). Ainsi, les deux équipes restent en vie dans cette compétition.

C’était quasiment le match de la dernière manche pour le Cameroun et la Serbie. Tous deux battus lors de leur entrée en lice, une deuxième défaite aurait été franchement rédhibitoire. Ainsi, on pouvait s’attendre à un match à la mort, mais tout en craignant une rencontre fermée entre deux équipes voulant avant tout ne pas perdre.

La Serbie renverse tout

Le début de match est enlevé, les deux équipes ne ferment pas le jeu et tentent de prendre le contrôle de la partie. Mais c’est la Serbie qui met le feu avec une frappe sur le poteau d’Aleksandar Mitrovic (11ème). Le même Mitrovic va hériter d’une occasion énorme dans la foulée, sur un ballon cafouillé par la défense camerounaise, mais va tirer à côté. Ce qui provoque le réveil des Lions Indomptables, et notamment de Pierre Kunde, qui envoie une belle frappe bien sortie par Vanja Milinkovic-Savic (20ème).

Le but chauffe, et il finit par arriver sur coup de pied arrêté. Sur corner, Nicolas Nkoulou s’impose et dévie de la tête pour Jean-Charles Castelletto. Oublié au second poteau, le défenseur nantais fusille le gardien serbe et ouvre le score (29ème). Un but qui force les Serbes à remettre les gaz, et fatalement à s’exposer au contre. Ce qui vaut notamment à Kunde de se procurer une belle occasion, mais l’attaquant tire sur le gardien. Une action manquée qui se paie cher, puisque dans les arrêts de jeu, la Serbie égalise.

Sur coup franc, Dusan Tadic dépose le ballon sur la tête de Strahinja Pavlovic, qui ne manque pas l’occasion. Le scénario change totalement, puisque quelques instants plus tard, Sergej Milinkovic-Savic gratte un ballon à 25 mètres, combine avec Zivkovic et envoie une frappe précise qui trompe Epassy. Ainsi, en trois minutes, la Serbie a totalement renversé la situation, et la mi-temps ne peut alors pas mieux tomber pour le Cameroun.

Le Cameroun renait de ses cendres

Ainsi, les Lions Indomptables n’avaient plus le choix. Mais le début de seconde période ne laisse pas cette impression. Au contraire, les Serbes ont la mainmise, et ne vont pas tarder à concrétiser leur domination. Après une action collective de toute beauté, un jeu à quatre avec Milinkovic-Savic, Kostic et Zivkovic, Aleksandar Mitrovic se voit enfin récompensé en concluant l’action (53ème). Les Camerounais sont K.O debout, mais doivent pourtant réagir.

Ce qu’ils font lors d’une ouverture parfaite pour Vincent Aboubakar, qui se présente seul face à Vanja Milinkovic-Savic, après avoir éliminé Stefan Mitrovic, et lobe parfaitement le gardien serbe pour réduire l’écart (63ème). Le match est relancé, et Aboubakar, encore lui, s’échappe sur l’aile droite et sert parfaitement Eric Choupo-Moting, qui égalise (67ème).

C’est un véritable combat de boxe qui se met alors en place, et l’on a hâte de voir qui portera le coup fatal. La Serbie tire la première avec Mitrovic qui se présente seul devant Epassy, mais tergiverse et tire sur le gardien. Le ballon va d’un but à l’autre, mais les meilleures occasions sont serbes. Mitrovic, encore lui, enroule un ballon juste à côté de la lucarne camerounaise. Malgré un dernier coup franc dangereux de Nkoudou, les deux équipes se séparent sur le score de 3-3. Si chacun peut avoir des regrets, tout le monde reste envie avec ce résultat, et la qualification se jouera lors de la dernière journée.

Homme du match : Vincent Aboubakar

Quelle entrée ! L’attaquant camerounais a rappelé pourquoi il était un grand joueur. C’est lui qui a totalement renversé le cours de la rencontre. Avec un but sublime d’une louche parfaite, avant d’aller offrir l’égalisation à Choupo-Moting. Le tout grâce à deux appels de balle exceptionnels, dans son style caractéristique. Si le Cameroun est encore en vie, il le doit à son supersub, qui demeure l’un des plus grands joueurs de l’histoire des Lions Indomptables.

À lire aussi

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une