Nous suivre

Rugby à 7

Coupe du monde de rugby à 7 : Les Bleus qualifiés pour les quarts de finale

Flo Ostermann

Publié le

Coupe du monde de rugby à 7 Les Bleus qualifiés pour les quarts de finale
Photo via France Rugby

COUPE DU MONDE DE RUGBY À 7 – Non sans difficultés, l’équipe de France masculine de rugby à 7 a réussi son entrée en lice, en dominant le Canada en 8èmes de finale (19-12). Nelson Épée y est allé de son doublé.

Les Bleus n’ont pas loupé leur entrée en lice dans cette Coupe du monde de rugby à 7. Au Cap (Afrique du Sud), les Français ont battu le Canada en 8èmes de finale (19-12). Mais ce ne fut pas simple pour les Tricolores, loin de là. Les Canucks, qui avaient déjà disputé un match ce vendredi matin, avec une victoire en barrage face au Zimbabwe (31-7), ont réalisé un très bon début de partie. Ce sont en effet eux qui ont ouvert le score, avec un essai en bout de ligne de Phil Berna, non-transformé par Brock Webster (0-5, 4′). Mais costauds, les Bleus ont répondu du tac au tac. Un coup de pied à suivre de Nelson Épée et un Jean-Pascal Barraque plus rapide pour aplatir en coin, permettaient aux Bleus d’égaliser (5-5, 5′). 5-5, c’était aussi le score à la pause.

Après la pause, les Tricolores ont accéléré. La bombe Nelson Épée marquait deux essais coup sur coup. Le premier sur un ballon de récupération et un sprint de 40 mètres, le second en bout de ligne, bien décalé par Tavite Veredamu. Les Bleus viraient donc en tête, avec un break d’avance (19-5, 12′). Malgré une fin de match brouillonne marquée par l’essai canadien signé Brock Webster, l’équipe de France décrochait son ticket pour les quarts de finale (samedi 20h35, contre l’Australie ou l’Uruguay). Et une place assurée dans le top 8 de la compétition.


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une