Nous suivre

Actualités

Coupe du monde – Groupe B : l’Iran espère créer la sensation

Publié

le

Quatrième et dernier pays à être passé au crible dans le groupe B, l’Iran. Que faut-il savoir sur les Iraniens avant le début de la Coupe du monde ?

En Russie, l’Iran va disputer sa cinquième phase finale de Coupe du monde après 1978, 1998, 2006 et 2014. Pour le moment, les Iraniens n’ont encore jamais réussi à franchir la phase de poules. Entre 1968 et 1976, l’Iran a remporté à trois reprises la Coupe d’Asie. Son ancien buteur emblématique, Ali Daei, est le joueur ayant marqué le plus de buts avec une sélection nationale, 109, loin devant Ferenc Puskás et Cristiano Ronaldo, respectivement 2ème et 3ème.

Son parcours en qualifications

Dans la zone Asie, comme la plupart des grandes nations, l’Iran était exempté du premier tour. Lors de la seconde phase, les Lions de Perse ont terminé en tête de leur poule devant Oman et le Turkménistan. Lors de la dernière phase où les équipes qualifiées sont réparties en deux poules de six équipes, l’Iran a de nouveau brillé, terminant largement premier devant la Corée du Sud, un adversaire supérieur sur le papier.

Les 23 joueurs

Leurs matchs à la Coupe du monde

Jeudi 15/06 à 17h : Maroc – Iran

Mercredi 20/06 à 20h : Iran – Espagne

Vendredi 25/06 à 20h : Iran – Portugal

Le joueur à suivre : Sardar Azmoun

C’est à l’âge de 17 ans que le jeune phénomène iranien, Sardar Azmoun, va quitter son pays pour rejoindre le Rubin Kazan en Russie. Ses débuts y sont prometteurs avec quatre buts en 14 matchs la première saison, si bien que des clubs comme Arsenal essayent de l’enrôler, en vain. Un passage à Rostov pour continuer son apprentissage avant de revenir à Kazan comme titulaire indiscutable en 2017. S’il n’a pas été retenu au dernier moment dans la sélection pour la Coupe du monde 2014, il a depuis marqué 23 buts en 32 sélections et il y a fort à parier que des grands clubs européens vont revenir à la charge pour le faire signer.

Nicolas Jacquemard


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une