Coupe du monde – Groupe G : la Belgique a un statut à assumer


Première équipe analysée dans le groupe G, la Belgique s’avance en tête de série lors de ce mondial. Assez pour enfin endosser un costume de favori ? Que faut-il savoir sur la Belgique avant le début de la Coupe du monde ?

La semaine prochaine en Russie, la Belgique arrive avec certainement la génération la plus talentueuse qu’elle a connu dans son histoire. Un statut d’outsider/favori que les « Diables Rouges » doivent assumer, plus que dans les compétitions internationales passées. En 2015, la Belgique aura même réussi l’exploit d’atteindre la 1ère place du classement FIFA. De retour en Coupe du monde, au Brésil en 2014 (après 2 éditions manquées en 2006 et 2010), les Belges auront à cœur de réaliser au moins la même performance : atteindre les quarts de finale.

Son parcours en qualifications

La Belgique n’aura eu aucune difficulté à sortir 1ère de son groupe lors des éliminatoires. Avec 9 victoires et 1 nul, le parcours aura été calme pour les hommes de Roberto Martinez. Dans un groupe très accessible (Grèce, Bosnie-Herzégovine, Estonie, Chypre et Gibraltar), la Belgique a inscrit 43 buts avec plusieurs scores fleuves : 9-0 contre Gibraltar, 8-1 contre l’Estonie… Le seul petit point négatif restera le nul concédé à domicile, 1-1 contre la Grèce. Avec 11 buts, Romelu Lukaku est le meilleur buteur de la Belgique et du groupe H.

 Les 23 joueurs

Leurs matchs à la Coupe du monde

Lundi 18 juin 17h : Belgique – Panama

Samedi 23 juin 14h : Belgique – Tunisie

Jeudi 28 juin 20h : Angleterre – Belgique

Le joueur à suivre : Eden Hazard

Pour sa deuxième Coupe du monde, le prodige belge arrive en Russie avec un bagage international plus conséquent (84 sélections) et donc plus d’expérience. Dans un effectif XXL et une force offensive importante, Eden Hazard aura à cœur d’emmener les Diables Rouges vers un exploit. Avec une carte à jouer pour se retrouver dans le dernier carré, la Belgique va devoir s’appuyer sur le joueur de Chelsea. Auteur d’une saison en demi-teinte, comme son club, Hazard aura à cœur de se montrer décisif dans une poule où la Belgique doit s’affirmer. Il est temps pour le Belge d’endosser les responsabilités dans le secteur offensif en compagnie d’un autre magicien, Kevin De Bruyne.

Romain Delanis

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des