Nous suivre

Football

Dans la course au titre, le FC Barcelone s’est encore compliqué la tâche

Publié le

AFP

Après le match nul concédé hier soir au Camp Nou (2-2) face à l’Atletico Madrid, le FC Barcelone perd des points précieux dans la quête du titre en Espagne. Jeudi, le Real Madrid peut prendre 4 points d’avance sur son rival catalan et filer vers le sacre.  

Pourtant, le FC Barcelone a réalisé un bon match hier face à l’Atletico Madrid. Certainement son meilleur depuis le retour de la trêve imposée par la crise sanitaire. Avec le 700ème but de Messi et en menant 2 fois au score, les Catalans s’étaient facilités la tâche. Mais c’était sans compter sur les errements défensifs, récurrents ces derniers temps au cœur de l’arrière-garde blaugrana, et les nombreux échecs techniques dans les 25 derniers mètres, inhabituels. Sur deux penaltys concédés, le FC Barcelone s’est fait rattraper deux fois au score dans cette spirale négative. Face au poison que représente l’Atletico Madrid de Simeone sur les grands matchs, le FC Barcelone réalise un 3ème match nul en 4 matchs (0-0 à Seville, 2-2 à Vigo et 2-2 hier soir) et semble littéralement perdre le titre sur ces 15 derniers jours.

Le malaise Griezmann

À qui la faute ? Quique Setién, l’entraîneur espagnol arrivé en janvier dernier au Barça, semble déjà remis en question en interne par le vestiaire et le board catalan. Son FC Barcelone ne trouve pas d’identité, de folie, de talent comme il pouvait en exister dans les meilleures années. Antoine Griezmann, dont le transfert tourne au fiasco en Catalogne, remplaçant hier jusqu’à la 90ème minute, ne réussit pas aussi vite que prévu sous ses nouvelles couleurs, créant un vrai malaise sur le terrain. Aussi, un effectif qui a du mal à se renouveler, à évoluer, autour de Lionel Messi et consorts. La fin de saison pour le FC Barcelone s’annonce comme un long chemin de croix, en espérant continuer à rêver du titre de champion.

Romain Delanis


Journaliste/Rédacteur depuis novembre 2015 - Capable de passer un samedi après-midi devant la Ligue 2 puis le biathlon sans oublier la finale de l’ATP Rotterdam, j’aime aussi mettre mon réveil pour me faire un Pistons/Bulls qui rappelle de bons souvenirs. Tout cela, j’ai choisi il y a maintenant quelques temps de vous le raconter avec Dicodusport, pour vous faire vivre ma passion parfois inconsidérée pour le sport en général (mais surtout le foot faut se l’avouer).

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une