Nous suivre

Sports équestres

CSI 5* Saint Tropez : La Marseillaise pour Edward Levy

Publié le

CSI 5 Saint Tropez La Marseillaise pour Edward Levy
Photo Icon Sport

CSI 5* Saint-Tropez – Pour le deuxième acte de compétition à Saint-Tropez, la victoire dans le Grand Prix est revenue à la France grâce à Edward Levy. Une victoire qui s’est jouée à un rien puisque le podium se tient en 13 centièmes.

Ouvreuse de l’épreuve, Cindy van der Straten donnait peu d’informations à ses concurrents, car elle préférait abandonner avant la fin du parcours. Un manque d’information qui n’a que très peu perturbé Charles-Henri Ferme, numéro deux de l’épreuve. Malheureusement, le Tricolore renversait le vertical huit qui allait s’avérer être l’un des plus délicats du tracé. La toute nouvelle championne de France, Pénélope Leprévost fautait au même endroit ce qui lui fermait les portes du barrage.

Mais les spectateurs pouvaient tout de même être satisfaits de leurs cavaliers tricolores, car ils étaient cinq à réaliser le parcours parfait. Les olympiques Simon Delestre, Kévin Staut et Roger-Yves Bost faisaient évidemment partie de ceux-là tout comme le talentueux Edward Levy. Moins connu à ce niveau d’épreuve, mais en réelle progression depuis plusieurs semaines, Aurélien Leroy réalisait également le sans-faute.

Edward Levy pour neuf centièmes

Premier sans-faute du Grand Prix, Jérome Guery ouvrait naturellement le barrage avec Grupo Prom Diego. Puissant, le bai n’est pas le cheval le plus rapide, mais la technique de Jérôme Guery compense le manque de vélocité de son partenaire pour offrir le temps de référence en 39″48. Un chronomètre effacé immédiatement par le numéro un mondial des U25, Harry Charles. En effet, le Britannique boucle son parcours en 39″44. Des temps qui obligent les autres cavaliers à prendre tous les risques. Des risques qui vont causer la perte des Belges Wilm Vermeir et Koen Vereecke.

Vainqueur il y a quinze jours avec King Edward, Henrik von Eckermann misait aujourd’hui sur Hollywood V. Moins expérimenté à ce niveau, le fils de Mylord Carthago ne put éviter une faute ce qui privait le Suédois d’un doublé. Également vainqueurs d’un Grand Prix 5* il y a très peu de temps, Kévin Staut et Cheppetta assurent le sans-faute pour prendre une troisième place provisoire avec un chronomètre de 41″81. En selle sur Rebeca LS, son jeune compatriote Edward Levy opte lui pour une stratégie offensive. Une stratégie payante car il franchit la ligne en 39″35.

Très heureux d’être au barrage, Aurélien Leroy joue la carte du double zéro. Malheureusement pour l’ancien cavalier de concours complet une faute sur l’ultime effort le relègue loin au classement. Même scénario pour Simon Delestre. Mais les risques pris par le Lorrain lui offrent une belle septième place. Septième mais seulement quatrième Français car derrière Edward Levy vainqueur du Grand Prix et devant Kévin Staut finalement cinquième nous retrouvons Roger-Yves Bost. Connu pour être très rapide, le Barbizonnais doit encore construire les parcours de Cassius Clay Vdv Z ce qui le prive d’un éventuel podium.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une