Nous suivre

Actualités

D1 féminine, 5ème journée : toujours pas d’obstacles en vue pour les lyonnaises

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Lyon Bordeaux

Cinquième journée de championnat. Au tour des Girondines de se mesurer aux Lyonnaises et d’en subir la loi. Score final 2 – 0, Lyon poursuit son envolée, mais perd au passage DzseniferMarozsan et Shanice Van de Sanden.

Les journées se suivent et se ressemblent. A domicile, à l’extérieur, en championnat, en Women’s Champions League, les buts s’enchainent, la cage de Sarah Bouhaddi reste inviolée, ou presque. Cinq journées de championnat, 28 buts marqués, 2 encaissés, deux trophées jalousement gardés par le Paris Football Club en maigre consolation des neufs butsencaissés lors de la troisième journée de championnat.
En une semaine les Lyonnaises ont triomphé et sur le même score (5 buts à rien) de leur dauphine montpelliéraine, qui en a perdu son statut, des Polonaises de Medyk Konin mercredi 4 octobre qui redoutent pareille sentence au match retour, et de Bordeaux, venu avec sa défense à cinq pour sauver les meubles et son honneur, cette fois sur un score carême (2 – 0).
Les filles de Reynald Pedros caracolent en tête des classements, 1ère place au championnat, 1ère place au classement des buteuses pour Ada Hegerberg avec 8 réalisations. Le Paris Sant Germain est à deux points, Montpellier trois. On pourrait craindre que cette brochette d’internationales ne sombre dans la facilité. Ces joueuses savent que les matchs s’enchainent et s’enchaineront, la vigilance reste de mise, la fatigue peut jouer les trouble-fêtes, les blessures s’inviter. Voici le principal enseignement de ce match face à Bordeaux.

Si la forme de Kheira Hamraoui s’est confirmée, avec à son actif une nouvelle réalisation (1-0, 10’), si Emelyne Laurent a inscrit pour la première fois son nom dans l’histoire des buteuses lyonnaises par cette reprise à bout portant (2-0, 29’), la sortie de Dzsenifer Marozsan suite à une blessure à la tête (30’), n’a pas été sans incidence. Métronome de cette équipe lyonnaise qui dut faire sans durant près d’une mi-temps et demi, qui fut incapable de marquer alors, fut accrochée en seconde période par des Bordelaises qui comprirent que la faille se trouvait là. Cette perte s’ajoute à celle de Shanice Van de Sanden, victime d’une entorse à la cheville face à Medyk Konin, éloignée des terrains pour plusieurs semaines.
Les Lyonnaises semblent intouchables. Derrière, la haute stature de Wendie Renard veille. Devant, celle d’Ada Hegerberg éreinte les défenses. A leurs côtés, Camille Abily, Eugénie Le Sommer, Kheira Hamraoui comme têtes de file de jeunes pousses qui atteindront bientôt leurs aînées.
Le début de saison des Lyonnaises est idéal, les blessures des joueuses font partie des aléas d’une équipe. Reynald Pedros a les solutions pour pallier les absences notables, il le prouvera dès mercredi prochain, à domicile lors du match retour des 1/16ème de finale de la Women’s Champions League contre Medyk Konin. Puis contre Soyaux, étonnantes 4èmes après cinq matchs sans défaite. C’est donc dimanche soir prochain que l’on mesurera la robustesse de la mécanique lyonnaise, dans l’agencement nécessairement différent de ses pièces.

Camille Cordouan


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?