Nous suivre

Actualités

D1 féminine, 6ème journée : La douce vie des Lyonnaises

Publié

le

Lyon Soyaux foot féminin

6 journées de championnat, 6 victoires. En battant Soyaux 5 buts à 0, les Lyonnaises poursuivent leur course en tête du championnat sur leur rythme implacable.

La vie lyonnaise est un long fleuve tranquille. On avait essayé, la semaine dernière, de faire monter le suspens. Dzsenifer Marozsan et Shanice Van de Sanden blessées, les Lyonnaises n’allaient elles pas marquer le pas, laisser place au doute ? 9 buts à 0 contre les Polonaises De Medyk Konin mercredi dernier à domicile, balade angoumoise cet après midi, contre Soyaux, 5 buts à 0.
Soyaux, c’est l’équipe qui étonne en ce début de championnat. Formation non professionnelle, 4ème place au classement général, mais impuissante face au tsunami lyonnais, enregistrant logiquement sa première défaite de la saison. Il ne faut pas désespérer : l’an dernier Soyaux s’était incliné, aller, retour, 9-0. A ce rythme, les Sojaldiciennes mériteraient d’affronter le Medyk Konin, on ne sait pas, on le souhaite, l’année prochaine peut-être… Ce serait juste récompense pour cette terre historique du football féminin que de briller sur la scène européenne. Fermons la parenthèse.
Cette sixième journée de championnat ne fut pas prise à la légère par Reynlad Pedros qui aligna le même onze de départ qu’en Ligue des Championnes : les patronnes comme teasing, les nouvelles, à l’image de Selma Bacha, comme outsiders. Les jeunes, prenez votre chance !

On regrettera le manque de suspens. On ne peut pas non plus dire qu’il nous surprend. L’affaire fut pliée en treize minutes et trois buts. Même si on joue sur ses terres, même 4ème, contre Lyon, on ne remonte pas. On essaie de ne pas couler.
Dès la 3ème minute, Eugénie le Sommer fait mouche, reprenant victorieusement un centre côté droit d’Ada Hegerberg. La mayonnaise prit. Près de cinq minutes plus tard, l’attaquante norvégienne, meilleure buteuse du championnat, expédia une frappe magistrale de vingt mètres sous la barre de la gardienne sojaldicienne Romane Munich (10ème), puis Lucia Bronze, à la 14ème, confirma qu’elle se sentait à son aise dans son rôle de buteuse. Le 4 à 0 arriva à son heure, c’était la 31ème minute, le doublé d’Eugénie Le Sommer d’une reprise du gauche à 11 m, sur un service, encore, d’Ada Hegerberg.
La suite, c’était gérer.
La mi-temps allait arriver, la seconde commencer, les changements s’opérer : Cascarino pour Majri (61ème), Mbock pour Bacha (68ème) Thomis pour Abily (75ème). Une mi-temps sans but, comme contre Bordeaux, cela laisse un goût de frustration. Wendie Renard se chargea de nous faire oublier nos exigences, d’une reprise de la tête suite à un corner d’Eugénie Le Sommer (81ème).
Nous y étions. Il fallait juste attendre de regagner le vestiaire en petites foulées.
Débute la trêve internationale. L’équipe lyonnaise se dépeuplera, on reprendra l’histoire, là où elle s’arrête ce soir : Lyon en tête du championnat, à deux points du Paris Saint Germain, trois de Montpellier, et demain, le tirage au sort des 1/8ème de finale de la Ligue des Championnes.

La vie lyonnaise est un long fleuve tranquille.

Camille Cordouan


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une