Dan Added : « Participer à Roland-Garros avec Olivetti »


Rencontre avec Dan Added, tennisman professionnel. Il a commencé à jouer au tennis en club dès l’âge de trois ans. Ensuite, à 9 ans, il a pu intégrer la Ligue d’Alsace et ensuite le pôle Espoirs, avant de rejoindre un peu plus tard une structure fédérale, à savoir le pôle France de Poitiers.

Après ta blessure, tu te situes où en simple ?

J’ai pu reprendre il y a plus de trois semaines maintenant. Je me suis incliné contre deux bons joueurs en simple à Toulouse et Poitiers et j’ai fait une demi-finale il y a quelques jours. Je suis encore irrégulier, mais j’arrive tout de même à produire de bonnes séquences de jeu que je travaille à l’entraînement.

Raconte nous ta rencontre insolite, le golden match dont tout le monde parle depuis plus d’une semaine ?

Lorsque j’ai vu le tableau des qualifications de Poitiers, je me suis renseigné sur mon adversaire. Je ne le connaissais pas et j’ai découvert qu’il était classé 30. J’ai joué mon match sérieusement avec l’objectif de ne pas perdre de point. J’ai été sérieux du début à la fin, ce qui est, pour moi, la meilleure marque de respect vis-à-vis de mon adversaire. J’étais cependant un peu mal à l’aise lors de la poignée de main car il n’est pas non plus évident moralement de ne laisser aucun point à son adversaire.

Quels sont tes objectifs en simple cette année ?

J’aimerais devenir plus constant en simple, atteindre plus souvent les fins de tournois. Si j’atteins cet objectif, mon classement montera forcément. J’aimerais atteindre le top 500 voire 400 d’ici la fin d’année.

Le double, est-ce important pour toi ?

Le double est important pour moi oui. J’ai découvert la discipline lors des stages auxquels j’ai participé à la Ligue d’Alsace de tennis lorsque j’avais 5 ou 6 ans. J’ai tout de suite accroché. J’ai ensuite pris l’habitude de jouer le double à fond dans les tournois auxquels je participais. De plus, je prends beaucoup de plaisir dans cette discipline.

Raconte nous ta rencontre avec Albano Olivetti ?

Je connais Albano Olivetti depuis plusieurs années. Je le voyais parfois s’entraîner à la ligue lorsque j’avais une dizaine d’années. J’ai appris à le connaître personnellement lorsqu’il a repris le tennis après s’être longuement blessé à l’épaule. Nous avons partagé des séances d’entraînement à partir de janvier 2016. Il s’est ensuite entraîné au CNE à Paris, puis est revenu à Strasbourg en milieu de saison dernière. Depuis, nous sommes amis et avons une très bonne relation.

Quels sont tes objectifs dans cette discipline ?

Mes objectifs sont de continuer à évoluer au classement en double. Pour passer les échelons supérieurs, il faudrait que je participe à des tournois challenger en double, mais ce sera à condition d’y participer en simple. J’ai un rêve depuis quelques temps qui devient petit à petit un objectif, qui est de participer à Roland-Garros avec Albano (Olivetti) en double.

Tristan Mieger

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des