Dans le sillage de Loïc Leonard #17 : reprise des compétitions avant deux stages à l’étranger


Jeune champion français de canoë sprint, Loïc Leonard se donne à fond dans tout ce qu’il entreprend. Pour le 17ème épisode de « Dans le sillage de Loïc Leonard », il revient sur un automne marqué par la reprise des compétitions avant deux stages à l’étranger, en Italie et en Espagne.

Mon actualité sportive

Le mois d’octobre a été marqué par la reprise des compétitions. J’ai participé au championnat régional sur 5 000m en monoplace, une course que j’ai remportée. Ça fait toujours plaisir de voir que le travail débuté en septembre devient intéressant. J’ai ensuite participé à l’Open de France, une compétition un peu plus importante, avec des distances de 400m et 1 000m en monoplace, mais également 400m en biplace. C’était l’une des premières étapes afin d’intégrer l’équipe de France pour la saison 2019. J’ai remporté le 1 000m en monoplace et en biplace et je termine deuxième sur le 400m. Ce sont des résultats plutôt encourageants, cela permet de voir quels sont les points à travailler sur des distances sur lesquelles nous allons concourir l’été prochain.

J’ai également effectué une semaine d’entraînement au Pôle France de Vaires-sur-Marne. L’idée était d’aller chercher un peu de confrontation et des partenaires d’entraînement. Cela a été une semaine plutôt chargée et ça nous a permis de naviguer sur le bassin qui va accueillir les Jeux de Paris en 2024, c’était vraiment une chance de pouvoir s’y entraîner. Une semaine qui a aussi permis de déconnecter avec l’extérieur et d’être focus sur l’entraînement.

Mon programme jusqu’à la fin de l’année

Concernant les échéances à venir, je vais avoir l’occasion d’aller m’entraîner avec l’équipe de canoë allemande à Sabaudia en Italie, et ce pendant 18 jours, du 26 novembre au 12 décembre. C’est la première fois que je pars avec une équipe étrangère, et j’ai pour objectif d’acquérir de l’expérience. Le modèle allemand fonctionne plutôt bien, puisqu’ils ont très souvent des champions du monde et olympiques. Là aussi, c’est une chance d’être invité dans ce groupe, et j’espère vraiment que cela va bien se passer.

Avant cela, je serai en compétition ce week-end, les 17 et 18 novembre, dans mon club à Arras avec une compétition de sprint. Ce sera assez festif et ce sera aussi l’occasion de réaliser des démonstrations pour les partenaires locaux, sur des distances de 150m. Puis à mon retour d’Italie le 12 décembre, je partirai de nouveau en stage du 15 au 22 décembre en Espagne avec mon club. On est vraiment dans une période chargée au niveau des stages, en passant du temps dans le bateau tout en travaillant le physique.

Le monde du sport

Un petit retour sur la Route du Rhum. J’ai suivi les résultats, avec notamment mon partenaire Damoiseau, qui est aussi partenaire de la course. Ça a été très serré entre Francis Joyon et François Gabart, c’est impressionnant. Cela montre que peu importe le sport et la distance, ça peut se jouer à rien. En tout cas, la victoire de Francis Joyon prouve que tout est possible, puisque son bateau était bien plus ancien que celui de François Gabart. C’est très beau comme message.

Loïc Leonard

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des