Nous suivre

Médias

Droits TV : Amazon Prime Video prêt à redistribuer les cartes ?

Nicolas M

Publié

le

Droits TV : Amazon Prime Video prêt à redistribuer les cartes ?
AFP

La prochaine Autumn Nations Cup sera retransmise au Royaume-Uni sur la plateforme de streaming Amazon Prime Video. 13 matchs seront diffusés en direct sur celle-ci. Est-ce le début d’une nouvelle ère dans la diffusion des matchs de rugby ? 

Ce week-end marque le début d’une nouvelle compétition, l’Autumn Nations Cup. Elle remplace l’habituelle tournée d’automne où s’affrontaient habituellement les nations des hémisphères Nord et Sud. À cause de la pandémie de la Covid-19, ce seront principalement les sélections du Tournoi des Six Nations qui s’affronteront. Rejointes par la Géorgie et les Fidji. Amazon a acquis la diffusion de l’intégralité des rencontres, des match de phase de poules jusqu’aux finales.

Ainsi, 13 rencontres seront diffusées sur Prime Video. Les fans de rugby du Royaume-Uni devront donc s’abonner à ce service pour suivre la compétition. En Irlande, les trois rencontres seront diffusées par Channel 4 tandis que chez nous, en France, c’est le service public et France Télévisions qui diffusera les rencontres du XV de France, sur France 2. Dans une année étrange et difficile pour le rugby, l’arrivée d’Amazon dans la sphère rugbystique marque-t-elle le début d’une grande révolution à venir ?

Le Six Nations, voire la Premiership, prochaines cibles de Prime Video

La relation entre Amazon et Six Nations Rugby Limited, qui organise chaque année le Tournoi des 6 Nations, a déjà commencé lors de la diffusion de la Coupe des Nations d’Automne. Ce partenariat entre ces deux entités a relancé le débat sur la sortie ou non du Six Nations de la télévision gratuite. Au Royaume Uni, ce sont deux chaînes de télévision britanniques qui se chargent de la diffusion des rencontres : BBC et ITV. L’accord de droits pour ces deux chaînes se termine à l’issue du prochain Tournoi, en 2021 donc, et on peut penser qu’Amazon va tenter de s’immiscer dans la discussion.

Au début de l’année, le fonds d’investissement CVC voulait investir 300 millions de livres dans le tournoi des Six Nations, pour une participation à hauteur de 14%. Cependant, la crise pandémique a interrompu ces négociations. Mais CVC, ça ne vous dit rien ? Ce fonds d’investissement détient en effet 27% de la Premiership, le championnat de rugby anglais. Depuis plusieurs mois, des rumeurs affirment que l’élite du rugby d’Outre-Manche voudrait que ses rencontres soient diffusées sur une seule et même chaîne dédiée au rugby. Actuellement, le diffuseur principal de la compétition est BT Sports, et ce depuis l’année 2013-2014.

Ainsi, chaque année, BT Sports verse 40 millions de livres à la Premiership Rugby pour retransmettre l’ensemble de la compétition. Néanmoins, le contrat entre BT Sports et la Premiership prend fin à la fin de la saison 2020-2021. C’est le produit phare de la chaîne, même si entre temps, elle a également acquis des droits sur la diffusion des matchs de la Premier League anglaise en football.

Premiership Rugby et BT Sports sont désormais en pourparlers pour prolonger le contrat au-delà de la prochaine saison de championnat. Cependant, BT Sports souhaite revoir le contrat à la baisse, en raison de l’impact du Covid-19. De ce fait, Premiership Rugby pourrait décider d’ouvrir la porte à de nouveaux concurrents, dont Amazon.

Amazon s’attaque à tous les marchés

Rappelons que durant cette crise pandémique, Amazon est une des rares entreprises ayant développé sa croissance à vitesse grand V. Les chiffres sont stratosphériques : au deuxième trimestre 2020, le groupe a généré un chiffre d’affaires de 75 milliards d’euros, en hausse de 40% sur un an. Avec des chiffres d’affaires de la sorte, nul doute que le groupe, qui veut développer sa plateforme de streaming via l’acquisition de droits TV sportifs, fait peur à beaucoup de diffuseurs.

Les premiers faits d’armes de cette plateforme ont sévi sur le tennis, avec notamment la diffusion des Masters 500 et 1000, diffusés au Royaume-Uni et en Irlande jusqu’en 2023, et ce au nez et à la barbe de Sky Sports. Après ça, Amazon a également prolongé son engagement pour la diffusion de l’US Open sur les cinq prochaines années. En avril dernier, le groupe avait également annoncé la diffusion de quatre matchs de Premier League anglaise en direct, en partenariat avec Twitch.

Et pour l’avenir ? Les droits TV de Roland-Garros seront partagés entre France TV et Amazon, et ce pour les éditions 2021, 2022 et 2023. Prime Video diffusera ainsi en exclusivité les rencontres programmées sur le court Simonne-Mathieu.

Amazon a également acquis des droits sur la Ligue des Champions en Allemagne. Ainsi, l’un des matchs phares de la grande Coupe d’Europe pour la soirée du mardi sera retransmis en exclusivité sur Prime Video. Avec une telle puissance financière, il est clair que Amazon via sa plateforme de streaming Prime Video deviendra un acteur majeur de la diffusion sportive. Et ce dans le monde entier. Pour l’Autumn Nations Cup, la chaîne s’est payée le luxe de débaucher des consultanrs de renom tels que Bryan Habana, Serge Betsen, David Flatman ou encore Sam Warburton. Si cette compétition est une réussite, nul doute que le groupe s’attaquera à d’autres marchés.

Nicolas Mezine


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Toute l'actualité des Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Fil Info

Actus à la une