Nous suivre

Football

Édouard Mendy : du chômage à la finale de la Ligue des Champions

Jean Bodéré

Publié

le

Édouard Mendy - Du chômage à la finale de la Ligue des Champions

Auteur de deux parades décisives hier soir face à Karim Benzema, Édouard Mendy a été un des grands artisans de la victoire londonienne face au Real Madrid (2-0). Une victoire synonyme de finale de Ligue de Champions, lui qui était encore au chômage il y a six ans.

C’est une des plus belles revanches que le football ait pu nous offrir. Auteur d’une performance de haute volée hier soir face au Real Madrid, Édouard Mendy a permis à Chelsea de se qualifier pour la finale de la Ligue des Champions. Le franco-sénégalais réalise une saison tout simplement hors normes avec les blues en conservant 16 fois ses cages inviolées en 28 matchs de Premier League. Une réussite inattendue pour celui qui jouait encore en amateur en 2016.

Le gardien de but a connu un parcours haut en bouleversement depuis sa formation au Havre. En dix ans, il a presque tout connu du football. Le championnat National avec Cherbourg, le chômage, la réserve de l’Olympique de Marseille, la Ligue 2 puis la Ligue 1 avec Reims et Rennes et enfin la Premier League et la Ligue des Champions avec Chelsea.

Un premier contrat professionnel à 24 ans

Mais avant de côtoyer les plus grands, Édouard Mendy a dû faire ses preuves pendant trois ans, à Cherbourg, en National et en CFA. Il arrive en tant que troisième gardien mais s’impose en tant que numéro un dès sa deuxième saison au club. Ses bonnes prestations ont donc tapé dans l’œil de certains clubs anglais où il effectuera quelques essais, mais sans parvenir à obtenir un contrat. Après un an sans club et de multiples essais infructueux, Mendy est alors au chômage alors que sa femme attend son premier enfant.

Lui-même avoue avoir eu « des doutes quant à savoir s’il continuerait ». « C’était incroyablement difficile. Ma compagne attendait notre premier bébé et donc l’aide au chômage n’allait pas suffire… J’ai commencé à chercher un autre travail » poursuit-il. Mais, durant cette même année, le ciel s’est soudain éclairci pour le natif de Montivilliers. L’Olympique de Marseille lui propose un essai qui se révèle être fructueux. Il devient alors le quatrième gardien du club phocéen et évolue avec la réserve.

« Je suis passé du chômage à m’entraîner avec Lassana Diarra, Steve Mandanda, Michy Batshuayi, Rémy Cabella, Romain Alessandrini et j’en passe… » se réjouit-il. En concurrence avec Florian Escales, Mendyne participe qu’à huit rencontres de CFA durant la saison 2015-2016, suffisant pour taper dans l’œil de certains clubs. Après une saison sous le soleil de Marseille, Édouard Mendy prend donc la direction du Stade de Reims où il y signe son premier contrat professionnel.

La révélation à Reims

C’est donc en Champagne-Ardenne, et en Ligue 2, qu’il va véritablement découvrir le monde professionnel. Remplaçant de Johann Carrasso à son arrivée, Édouard Mendy va s’imposer comme le gardien titulaire de cette équipe rémoise dès la saison suivante. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Reims ne s’est pas trompée. Auteur de 18 clean sheets en 34 matchs (22 buts concédés), il est l’un des artisans majeurs de la montée et du titre de Ligue 2 de son équipe. Il est logiquement nommé pour le titre de meilleur gardien de la saison. Malheureusement pour lui, ce titre sera attribué à Paul Bernardoni alors gardien du Clermont Foot à l’époque. Certains médias anglais affirment alors que West Ham se serait positionné sur le dossier dans le but de la faire venir. Finalement, il restera en France pour y découvrir la Ligue 1.

Et pour sa première saison dans l’élite, le géant d’1m92 ne tremble pas. Durant la saison 2018-2019, il dispute l’entièreté des rencontres de son club, en Ligue 1 mais aussi en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. Une nouvelle saison exceptionnelle qu’il termine avec 14 clean sheets en Ligue 1, soit le troisième meilleur total du championnat. Il sera une nouvelle fois nommé pour remporter le titre honorifique de meilleur gardien de la saison mais se verra doublé par le dogue Mike Maignan. Il sera cependant élu meilleur joueur de Reims par les supporters. Malheureusement pour eux, ce signe d’affection ne  leur suffira pas à le garder dans leurs rangs la saison suivante, lui qui souhaite encore monter au niveau supérieur.

La confirmation à Rennes

Il y a alors la pléthore de clubs sur lui. Aston Villa, Norwich, Montpellier, Marseille (encore) et le Stade Rennais, ils sont tous sur la révélation de 27 ans. C’est finalement le club breton qui remporta la mise et qui le signa le 6 août 2019. À Rennes, il découvre l’Europa League, qui ne sera pas une grande réussite pour lui et ses coéquipiers éliminés lors de la phase de poules. Mais, si l’équipe ne réussit pas à s’imposer au niveau européen, elle séduit en Ligue 1. À tel point qu’il aide les rouge et noirs et se qualifier, pour la première fois de leur histoire, en Ligue des Champions. Lors de cette saison écourtée à cause de la pandémie, Édouard Mendy dispute 34 rencontres, toutes compétitions confondues, et devient peu à peu, un des cadres de l’équipe de Julien Stéphan. Mais le géant sénégalais n’en a toujours pas assez, à la suite de cette grande saison, il attire l’œil de clubs encore plus grands. En fin de mercato, le 24 septembre 2020, Mendy décide donc de s’engager avec Chelsea pour une somme avoisinant les 25 millions d’euros.

L’explosion à Chelsea

Pour sa première véritable expérience à l’étranger, Mendy arrive pour concurrencer Kepa Arrizabalaga, gardien le plus cher de l’histoire, acheté pour 80 millions d’euros deux ans plus tôt. Le basque, croule sous les critiques depuis quelques mois et devient petit à petit un flop dans la capitale anglaise. Mais, Mendy va faire bien plus que le concurrencer, il va lui laisser les miettes et le clouer sur le banc. Pour cause, cette saison, il a disputé 40 matchs toutes compétitions confondues. En Premier League, il est le deuxième gardien ayant réussi le plus de clean sheets (10) derrière Ederson, de Manchester City, qu’il retrouvera en finale de Ligue des Champions. C’est en partie grâce à lui si Chelsea réalise un come-back au classement en championnat. Actuellement, les Blues sont quatrièmes et en pleine confiance pour assurer une place en Ligue des Champions la saison prochaine.

Un ticket qu’ils peuvent valider par une autre voie, bien plus prestigieuse, en gagnant l’édition actuelle. Invité surprise en finale, Chelsea n’était absolument pas pressentie pour remporter le trophée. Mais, la force collective des londoniens a complètement déjoué les pronostics. Porté par un N’Golo Kanté phénoménal, Chelsea a aussi pu compter sur un Mendy décisif à bien des moments. À tel point qu’il a d’ores et déjà battu un record. Celui du plus grand nombre de clean sheets réalisés sur une campagne de Ligue des Champions pour un club anglais. Avec huit matchs sans encaisser de buts, il dépasse Petr Čech et ses 7 matchs en 2007/2008 et 2012/2013 avec… Chelsea. Quel que soit le résultat de cette finale, la saison d’Édouard Mendy est, elle, réussie. Après avoir connu les bas-fonds du football, Édouard Mendy est donc la preuve vivante que rien n’est impossible dans le football.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une