Nous suivre

Actualités

Egan Bernal, à la croisée de l’héritage colombien

Avatar

Publié

le

La nouvelle pépite du cyclisme colombien, Egan Bernal, participera au Tour de France au mois de juillet prochain. Une première dans la carrière du jeune grimpeur de 21 ans de l’équipe Sky. Ses capacités physiques hors-normes s’inscrivent dans la lignée d’autres coureurs du même pays, ayant prouvé ou échoué par la suite. Quel chemin prendra le grimpeur sud-américain ?

La Colombie s’apprête à lancer un de ses nouveaux prodiges sur le Tour.. « Egan Bernal correrá el Tour Francia 2018 » peut-on lire dans l’édition colombienne de Marca depuis le 22 mai. Traduction, Egan Bernal participera au Tour de France 2018. Ce futur crack peut prétendre à un avenir prometteur en témoigne son titre de vainqueur du Tour de l’Avenir l’an passé, des championnats de Colombie en course contre-la-montre cette année et plus récemment, le Tour de Californie ce 19 mai.

Nairo Quintana (à droite) en compagnie d’Egan Bernal ( 2ème à droite) – Photo de Jonh Bonilla (AFP)

Un autre « scarabée » ? 

Il faut dire que le pays du café a fait naître de grands champions. Neuf ans auparavant, « Kingtama » réalisait les mêmes prouesses, remportant également le contre-la-montre des Championnats de Colombie, dans la catégorie espoirs avant de conquérir le Tour de l’Avenir, l’année suivante. Il participe pour la première fois au Tour de France, en 2013. Il y remporte le maillot blanc à deux reprises (2013 et 2015), deux places sur le podium (2ème en 2013 et 3ème en 2016), la 20ème étape (2013) et également le titre de meilleur grimpeur du Tour de France. D’ailleurs, le pays sud-américain est également un vivier de grands grimpeurs surnommés « scarabées », comme l’est Nairo Quintana et comme l’a surtout été Luis Herrera.

« Lucho » s’est fait un nom dans cette catégorie notamment en France (1985 et 1987), Espagne (1991) dont il a déjà remporté le Tour  (1987) et L’Italie (1989). Un destin auquel aimerait par la suite prétendre le jeune coureur. Dans l’ombre du vainqueur du Tour d’Italie, Christopher Froome, Bernal aura fort à faire pour sa première « Grande Boucle ».  Pendant que le Britannique attisera les soupçons de dopage, Egan Bernal aura l’occasion de se montrer un peu plus, en enchaînant les bonnes prestations.

Un éternel espoir ? 

Si certains phénomènes juvéniles confirment, d’autres ne suivent pas le chemin tracé. En 2012, le public découvre Carlos Betancur, très vite désigné comme le successeur de « Lucho » Herrera. Recruté par AG2R La Mondiale, il remporte la 21ème édition du Trofeo Melinda (Italie) avant d’enchaîner l’année suivante, avec une 5ème  place au Giro, 4ème  pour la course Liège-Bastogne-Liège et  une 3ème  pour la Flèche Wallonne. La consécration arrive quand il devient le premier colombien à gagner le Paris-Nice, en 2014. Par la suite, c’est un coureur grassouillet que l’on verra sur les routes du globe. Betancur fut en effet, absent pendant près de 4 mois de la compétition, pour cause d’infection virale. Son image de glouton, a le don d’agacer son équipe attendant sagement la fin de son contrat.

Si l’image de Betancur n’a pas évolué dans le bon sens, il en est de même pour Santiago Botero. Comme ses prédécesseurs, il fait partie des « scarabées » terminant meilleur grimpeur du Tour de France 2000. Deux ans plus tard, il finit 4ème de la Grande Boucle. Sans oublier, ses titres de champion de Colombie du contre-la-montre (2007 et 2009) et ses médailles d’or aux Jeux panaméricains de Rio de Janeiro (2007) et aux Jeux sud-américains de Medellín (2010). Le dopage aura raison de lui. Contrôlé positif à la testostérone en 1999, il est suspendu six mois par l’Union cycliste internationale (UCI). Trois ans plus tard, il est de nouveau contrôlé positif mais parvient à échapper aux sanctions bien avant qu’il soit impliqué dans l’affaire Puerto, mettant en cause le Docteur Eufemiano Fuentes, accusé d’avoir participé à la mise en place d’un système de dopage par transfusion sanguine.

Quelle tradition suivra Egan Bernal, celle des « scarabées » ou celle des espoirs déchus ?

Charlie Creteur


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?