Nous suivre

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #10 : Marine Assemat, une Lionne dans la meute

Flo Ostermann

Publié

le

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, focus sur Marine Assemat, une Lionne qui s’est parfaitement intégrée dans un club avec un fort accent masculin.

Pas facile d’être une fille qui fait du Footy en France. Effectivement, à Lyon, on compte seulement 5 filles pour 50 licenciés. Pas assez pour faire une équipe. C’est donc 3 ou 4 fois par an qu’elles peuvent s’exprimer pleinement sur le terrain sous le maillot de l’équipe de France. Le reste du temps, elles s’entrainent comme les garçons. Voici le retour d’expérience de Marine, une Lionne depuis plus de 3 ans qui a participé à toutes les aventures avec l’équipe de France.

Salut Marine, commençons par les présentations. Lyonnaise de naissance ou d’adoption ? Le boulot ? Raconte-nous tout !

Lyonnaise d’adoption ! Originaire de l’Isle sur la Sorgue, je suis arrivée à Lyon il y a maintenant 4 ans pour rejoindre mon copain et commencer mon premier boulot.

Comment as-tu découvert le Footy en général, mais aussi le Footy à Lyon ?

Une amie m’a parlé d’une initiation de Football Australien (organisée par les ALFA Lions). Je ne connaissais pas ce sport avant d’essayer. J’ai tout de suite accroché. Le jeu, l’ambiance et l’engagement à l’entraînement, l’accueil des joueurs et joueuses, tout était au top. J’ai appris plus tard qu’il y avait des compétitions internationales loisirs, ce qui m’a encore plus motivée à m’investir dans ce sport. J’ai eu l’occasion de participer à la Coupe du monde en Australie en août 2017, c’était une superbe aventure. C’est à cette occasion que j’ai découvert toute la dimension de ce sport.

Qu’est-ce que ça fait d’être dans une équipe avec beaucoup de mecs, ce n’est pas trop difficile parfois ?

En effet, chez les ALFA Lions, les entraînements sont mixtes. Pas évident de suivre toutes leurs histoires, c’est parfois pire que des filles ! Plus sérieusement, ils sont bienveillants et bons délires. Sportivement, cela permet de se surpasser.

Tu t’es blessée lors de la dernière compétition avec l’équipe de France. Comment tu t’en remets ?

Rien de grave finalement. Encore quelques semaines de repos. J’ai hâte de retrouver le terrain !

Quels sont tes objectifs pour la fin de saison ?

Avec les Lions, les supporter à nouveau lors de la finale du Championnat de France 2019, et fêter leur victoire ! Et personnellement, élever mon niveau de jeu en participant aux matchs mixtes et continuer à participer aux compétitions avec l’équipe de France.

Qu’est-ce que tu dirais à une fille qui hésite à venir jouer au Footy à Lyon ?

Arrête d’hésiter et viens essayer ! Tu as une âme de guerrière, un bon esprit d’équipe et une envie de manier ce ballon ovale, ce sport est fait pour toi. Rejoins-nous vite !

Marine Assemat – ALFA Lions


Le regard de Charles, coach des Lions :

« Marine est dotée d’un très bon physique, elle est endurante et percute bien. De plus, elle possède une bonne vision du jeu ce qui lui permet d’être toujours proche des actions et jamais inutile sur un terrain. Les axes de progression sont sur le plan technique et aussi sur celui de la confiance, car elle croit peu en ses qualités, alors qu’elle a tout pour devenir un maillon essentiel en équipe de France. C’est une personne qui a la joie de vivre et toujours le sourire alors forcément, cela apporte que du positif sur le groupe, surtout chez les hommes vous pensez bien, mais elle sait très bien les faire tourner en bourrique ne vous inquiétez pas pour elle. Elle est très engagée également et n’hésite pas à s’investir dans le club. Marine, c’est le genre de profil qu’il faut avoir dans chaque équipe. »

Le regard de Thomas, un coéquipier :

« Marine, c’est le sourire, la combativité sur le terrain et l’envie de progresser. Une chose est sûre, avoir ces 3 qualités à l’entraînement est un moteur pour toute l’équipe. N’oublions pas ce qu’est la fierté masculine, et se faire battre par une fille oblige chacun à donner le meilleur de soi-même sur le terrain. Un peu de douceur dans un monde de brutes ! »

ALFA Lions


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une