En immersion avec l’ALFA Lions #18 : 2019 débute par une victoire à Toulouse !


Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, retour sur la très belle victoire des Lions à Toulouse, leur offrant une remontée sur le podium au classement du championnat de France.

Avec un bilan d’une victoire pour deux défaites, les Lions se déplaçaient à Toulouse pour jouer leur survie puisqu’avec trois défaites, la mission de rejoindre les demi-finales se serait sérieusement corsée. Et pour la première fois, c’est en avion que les Lyonnais se rendaient dans la ville rose. Un réveil samedi à 4h du matin n’aura pas eu raison de leur bonne humeur légendaire !

Après un petit-déj’ sportif et un pique-nique au centre-ville, les Lions prenaient la direction du stade Sordelo. Dans le match de 13h, arbitré par Thibaut, Paris prenait le meilleur sur la deuxième équipe de Toulouse pour faire un grand pas vers une demi-finale. C’est à 15h que les Lions avaient rendez-vous avec la meilleure équipe de Toulouse, et ils étaient prêts. Le résumé par quart-temps.

1er quart-temps : 19 – 23

Les Lions attaquaient le match le couteau entre les dents ! Dès l’engagement, l’intensité était incroyable et on devinait que le match n’allait pas être une partie de plaisir. La qualité technique toulousaine se déployait, mais les Lions répondaient par un quadrillage du terrain et une énorme envie. Les premières minutes étaient laborieuses, les Lyonnais étaient cependant dans le camp adverse, laissant les Toulousains sans souffle. Mais comme dominer n’est pas marquer, c’est Toulouse qui prenait l’avantage avec un premier goal. Les Haut-Garonnais continuaient de jouer avec fluidité, et l’attaquant Henry Tieffenbach faisait mal par ses appels et ses kicks précis.

Les Lions finissaient fort le quart-temps, où Pierre Napoléon jouait de vitesse au milieu pour marquer un goal, avant que le capitaine Thomas Depondt ne montre l’exemple avec un goal difficile du bord du terrain. A la fin du quart-temps, les Lions menaient de 4 petits points et tout restait à faire.

2ème quart-temps : 35 – 49

Les discours positifs et bien sentis du quart-temps faisaient effet et les Lions attaquaient pied au plancher. Thomas Françon, sur un ballon qui trainait et Anthony Boubet envoyaient Toulouse dans les cordes et donnaient rapidement 20 points d’avance aux Lions qui ne semblaient pas douter. La fin de quart-temps était laborieuse, les Lyonnais peinaient à sortir de leur camp à cause de choix peu judicieux, et alors que Nicolas Boché régnait sur le milieu de terrain, Toulouse parvenait à recoller par deux goals lointains. Malheureusement, et malgré la débauche d’énergie, le score restait serré à la mi-temps.

3ème quart-temps : 49 – 82

L’histoire se répétait au début du 3ème quart-temps. Agressifs, portés par un trident Boché, Napoléon, P. Lechasles sur tous les ballons, les Lions appuyaient là où ça fait mal. Les Toulousains commençaient à peiner physiquement et quand ils arrivaient à sortir de leur camp, ce sont Maxime Soulas et Emmanuel Bessenay qui annihilaient toutes les tentatives. En attaque, on trouvait enfin un peu de fluidité dans le jeu. Les Lyonnais sortaient facilement des zones de ruck et trouvaient au pied des cibles privilégiées. Le quart-temps était presque parfait ! Remporté 33 – 14, il semblait offrir la victoire aux Lions.

4ème quart-temps 72 – 95

Malheureusement, le début du 4ème quart-temps était toulousain ! Les Lions gâchaient des munitions pour se mettre à l’abri, par manque de lucidité et d’expérience. Ils n’arrivaient pas à faire baisser le rythme du match et voyaient Toulouse grignoter son retard. Alors revenu à moins de 15 points, ce fut le moment choisi par Nicolas Boché pour ponctuer son match exceptionnel d’un goal qui ne l’était pas moins. La fin de match fut l’occasion pour Anthony Boubet de soigner ses stats grâce à une ogive envoyée droit à Agen !

Les Lions l’emportaient 95-72 et s’offraient une remontée sur le podium. Le mois de mars dantesque continue, et dès samedi à Lyon, les Rhodaniens retrouvent la deuxième équipe de Toulouse. Rendez-vous au parc de Parilly à 15h, pour une rencontre qui promet d’être explosive !

ALFA Lions

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des