En immersion avec l’ALFA Lions #20 : la victoire du jeu à Cergy


Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, sur la belle victoire des Lions à Cergy leur permettant de rallier les demi-finales du championnat de France.

Les Lions se déplaçaient samedi dans la région parisienne pour faire face aux Coyotes de Cergy-Pontoise. Une seule idée en tête, gagner et s’assurer une place en demi-finale. Les Lions composaient avec une équipe de qualité malgré la blessure de dernière minute de Nicolas Boché, qui prenait alors place en tant que coach, en lieu et place de Thibaut Picard, de retour sur le terrain 6 mois après une blessure aux ligaments croisés.

1er quart-temps : Coyotes 14 – 27 Lions

Le début de match ne laissait pas place au doute. Malgré le trajet depuis Lyon, les Lions étaient en jambes. Il fallait seulement 2 minutes à Anthony Boubet pour débloquer le compteur des Lions en marquant un goal opportuniste. Les Lyonnais commençaient alors à tisser leur toile, en prenant le contrôle du ballon la majeure partie du temps. Des solutions de l’arrière, des appels tranchants des attaquants et la maîtrise des émotions permettaient aux Lions de scorer à nouveau par Cyril Romanet.

Mais, comme un mauvais refrain qui va durer tout au long du match, les Lions perdaient leur concentration 2 minutes (11ème et 12ème) pour complétement relancer les Coyotes. Un goal à l’ultime seconde permettait aux visiteurs de compter un petit matelas d’avance à la fin du premier quart-temps (27 – 14). En se penchant plus précisément sur le tableau des scores, on se rendait compte que les Lions, très dominants, ont été maladroits comme jamais. Cergy ayant 4 actions scorées (2 goals, 2 behinds) contre 12 pour les Lions (3 goals, 9 behinds).

2ème quart-temps : Coyotes 40 – 59 Lions

Le deuxième quart-temps repartait comme le premier, avec Pierre Lechasles qui trouvait la mire au bout de 3 minutes. Malgré la domination du Ruckman de Cergy, Thomas Crepin, les Lions continuaient de fournir des efforts pour récupérer et bien utiliser le ballon. Les défenseurs étouffaient les attaquants adverses et prenaient part à la fête, avec Emmanuel Bessenay qui concluait une action d’école. Les Lions étaient à 4 goals sans en concéder dans ce quart-temps et possédaient plus de 30 points d’avance. C’était le moment choisi par les Coyotes pour profiter des largesses de l’équipe lyonnaise pour scorer, de nouveau 2 goals en 2 minutes (37ème, 39ème) et de limiter la casse en rentrant aux vestiaires.

Les Coyotes étaient alors à 6 goals – 4 behinds contre 7 goals – 17 behinds. Alors si dans le jeu, l’écart semblait important, malheureusement pour les Lions, cela ne se traduisait pas comme il le fallait au tableau d’affichage.

Duel au sommet – Patrick Vielcanet

3ème quart-temps : Coyotes 59 – 87 Lions

Le discours lucide et motivant de la mi-temps boostait les Lions et c’était le moment choisi par Thibaut Sorin pour étaler toutes ses qualités. Vitesse et précision lui permettaient de scorer 2 goals, plus un de Pierre Lechasles qui portait l’avance des Lions à plus de 30 points après seulement 5 minutes en deuxième mi-temps. Mais tel un match de tennis, les Coyotes reprenaient la main. Ils empêchaient les Lions de marquer jusqu’à la fin du quart-temps et grignotaient leur retard avec 2 goals sur la période.

A la fin du 3ème quart-temps, les Lions, trop maladroits pour faire un écart définitif, avaient néanmoins une belle avance. Coyotes 59 – Lions 87

Fin du match : Coyotes 76 – 112 Lions

Le début du 4ème quart-temps était tactique. Les Lions tentaient de conserver la balle grâce à un jeu collectif fluide et intéressant. Les Coyotes jetaient leurs dernières forces dans la bataille et montraient leur caractère en scorant 3 goals en 3 minutes (69ème, 71ème, 72ème), pour revenir à un peu plus de 10 points. Peut-être un peu courts physiquement, ils n’arrivèrent cependant pas à créer l’exploit. Les Lyonnais retrouvaient un peu de concentration et le milieu de terrain finissait le travail grâce à Thibaut Sorin et Pierre Napoléon.

Cette victoire, la troisième à l’extérieur, permet aux Lions de retrouver les demi-finales après les avoir manquées l’an dernier. Ce fut un match très intéressant, probablement le meilleur depuis le début de saison sur le plan du jeu. Passes à la main et aux pieds bien senties, courses intelligentes… On peut seulement regretter le manque de précision face aux poteaux, qui pourrait être rédhibitoire pour pouvoir jouer les premiers rôles en fin de saison, ainsi que le manque de concentration sur de très courtes périodes qui ont permis aux Coyotes d’espérer une bonne partie du match.

Avec (au moins) un match en plus que toutes les autres équipes, les Lions sont aujourd’hui en tête du championnat. Maintenant, les Rhodaniens sont au repos pour une semaine. Ils joueront leur dernier match de la saison régulière le 25 mai à domicile face aux Paris Cockerels, pour ce qui pourrait être l’affiche de la grande finale trois semaines plus tard. Une fin de saison palpitante en perspective !!

ALFA Lions

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des