Nous suivre

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #9 : une défaite à Bayonne pour la 1ère journée du championnat

Flo Ostermann

Publié

le

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, retour sur le premier match de championnat à Bayonne qui s’est soldé par une défaite pour les Lions.

Les Lions étaient en déplacement dans le sud-ouest, à Bayonne, pour le premier match officiel de la saison. On connait la difficulté des déplacements, longs, énergivores. Pour ce week-end de 4 jours, les Lions n’ont malheureusement pas pu se déplacer avec la meilleure équipe possible puisque le coach Charles Bernigaud mais aussi 3 joueurs, Clément David, Etienne Morlier et Thibaut Picard jouaient blessés. Dans ces conditions, pas d’exploit possible et les Lions repartent avec la défaite. Retour sur le match quart-temps par quart-temps.

1er quart-temps : Bayonne 21 – 26 Lyon

Pris à la gorge dès l’entame du match, les Lyonnais avaient sûrement laissé leurs jambes dans la voiture. Agressifs et opportunistes, les Bayonnais en profitaient pour marquer 2 goals très rapidement. Bousculés mais laissant passer l’orage, les Lions reprennaient alors le fil du match en montant en intensité et en contrôlant le cœur du jeu grâce au travail colossal Mathieu Ostorero. Adroits, avec des goals lointains, les Lions basculaient alors en tête à la fin du quart-temps.

2ème quart-temps : Bayonne 53 – 36 Lyon

L’entrée en jeu d’Anthony Boubet pour son premier match a permis aux Lions de mettre la main sur le ballon grâce à sa taille et sa qualité dans les airs. Néanmoins, sans solution en attaque, les Lyonnais voyaient les vagues des Torreadors arriver de plus en plus vite. Incapables de tenir les attaquants adverses, les Lions perdaient de 17 points à la mi-temps. Toutefois, tout restait à faire !

3ème quart-temps : Bayonne 80 – 59 Lyon

Malheureusement, le 3ème quart temps commençait comme le premier. Sur tous les ballons, les Bayonnais étaient terriblement adroits face aux poteaux et prenaient un avantage qui semblait irrattrapable. Quelques appels bien sentis de Thibaut Picard permettaient alors aux Lions d’occuper le terrain, mais ceux-ci pêchaient par précipitation. Thomas Depondt décidait alors de réveiller son équipe par 2 goals coup sur coup avant la fin du 3ème quart. De quoi espérer pour la suite…

4ème quart-temps : Bayonne 119 – 74 Lyon

Ou pas du tout. Car encore une fois, les Lyonnais avaient l’esprit ailleurs à la reprise. La fin du match, sans enjeu, voyait alors les équipes finir par des actions bien menées. De quoi terminer cette belle journée sur une note positive.

Bilan :

La déception était grande chez les Lions à la fin du match. Sixièmes l’an passé, ils perdent déjà face à une équipe toute neuve dans la compétition alors que se profile un match terrible face à Paris. Un nouveau faux pas, et les playoffs seront déjà compromis.

Tout n’est pas à jeter néanmoins, puisque plusieurs joueurs ont joué leur premier match avec les Lions. Certaines phases de jeu ont été particulièrement intéressantes, et avec plus de précision dans le dernier geste en 3ème quart-temps, le hold-up aurait presque été possible.

A noter la performance dantesque au milieu de Mathieu Ostorero pendant 3 quart-temps avant de sortir blessé. Il faudra compter sur les Torreadors dès cette saison. Equipe ultra-physique, bien organisée et qui compte quelques joueurs d’expérience, ils pourraient être la grosse surprise de la saison.

Merci à eux pour leur accueil et leur bonne humeur, ainsi que pour la soirée d’après match !

ALFA Lions


Journaliste/Rédacteur depuis septembre 2015 - Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une