Nous suivre

Coronavirus

L’équipe de France de hockey sur glace voit rouge

Flo Ostermann

Publié

le

AFP

HOCKEY SUR GLACE – Coup dur pour les Bleus du hockey sur glace. Ce samedi, l’IIHF (Fédération Internationale de Hockey sur glace), a dévoilé un nouveau classement mondial pour 2020. Et les Français peuvent l’avoir mauvaise pour l’avenir.

L’équipe de France masculine de hockey sur glace injustement pénalisée par l’IIHF. Ce samedi, la Fédération internationale a en effet annoncé un nouveau classement mondial. La France est classée 14ème, mais peut avoir peur pour l’avenir. Les différentes compétitions internationales étant annulées (Mondiaux élite mais aussi les championnats du monde D1A), le classement 2020, toujours calculé avec une pondération sur la base des dernières compétitions, voit la France se faire attribuer des points comme si elle avait terminé à la 17ème place mondiale.

Les Bleus, rétrogradés en Division 1A après un Mondial 2019 catastrophique, auraient de toute façon, dans le meilleur des cas, été classés en 17ème position en remportant le championnat D1A prévu à Ljubjana (Slovénie) fin avril, mais annulé en raison de l’épidémie de Coronavirus. Un succès qui leur aurait permis de réintégrer l’élite de hockey mondial en 2021.

Une annulation lourde de conséquences

Oui mais voilà, sans jouer ce tournoi D1A, la France ne pourra pas revenir au plus haut niveau. Conséquence, durant deux ans, (dont l’année 2020 sans jouer), les Bleus seront traités comme une nation occupant la 17ème place au classement mondial. Au contraire de la Grande-Bretagne, membre du conseil décisionnaire et de l’Italie, qui devraient passer devant les Tricolores dès l’an prochain.

Autre conséquence, celle qui concerne la qualification pour les Jeux Olympiques de Milan en 2026. Si les Bleus sont déjà fixés sur le TQO pour Pékin 2022, l’avenir s’annonce encore plus compliqué. Les nations les mieux classées et encore non qualifiées pour l’échéance olympique italienne pourront recevoir un TQO. Ce qui ne sera pas le cas de la France dans ces conditions, et surtout en cas de nouvelle descente au classement. Après un championnat du monde ô combien décevant l’année dernière, c’est donc un nouveau coup dur pour l’équipe de France.

Dicodusport


Mes premiers souvenirs dans le sport ? Les envolées du Stade Toulousain et les duels Villeneuve-Schumacher et Häkkinen-Schumacher à la fin des années 90, la Coupe du monde de football en 1998, l’exploit du XV de France face aux All Blacks en 1999, mais aussi Richard Cœur de Lion qui vole sur les montagnes du Tour de France. Bien parti pour devenir professeur d’EPS, les événements de la vie (et la flemme d’animer des séances de 3x500 mètres toute ma vie) m’ont conduit à revoir mes plans. Me voilà depuis fin 2017 sur Dicodusport, média grâce (et pour) lequel je partage ma passion : le sport dans tous ses états. Le tout accompagné par les fous furieux et folles furieuses cités sur cette page !

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une

Nous suivre sur Facebook

Sondage

Peter Sagan, une bonne pioche pour la Deceuninck-Quick Step ?