Eric Delaunay, Tokyo dans le viseur pour une médaille olympique


On a rencontré Eric Delaunay, skeeteur olympique de l’équipe de France, qui a terminé à la 7ème place des Jeux Olympiques de Rio ! 

Eric, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Eric Delaunay, 29 ans, skeeteur olympique, licencié à Bréville, je pratique le tir depuis l’âge de 10 ans. 7e des derniers Jeux Olympiques à Rio.

Aux JO de Rio, tu échoues de peu pour te qualifier en finale, un grand regret pour toi ?

Je suis déçu bien sur, le shoot off c’est comme la roulette russe. Je m’en veux d’être rentré sans médaille de Rio. À Rio, j’ai fini 7e, après avoir été privé de finale à la mort subite. Tout s’est joué sur une seule balle. La médaille était proche et elle aurait changé, forcément, pas mal de choses. Les gens qui me soutiennent ne m’en ont pas tenu rigueur. Ils ont adhéré à mon histoire et m’ont soutenu dans toute cette aventure et je les en remercie.

Plus globalement quel bilan fais-tu de ta saison 2016 ?

Je relativise beaucoup et je n’éprouve aucun sentiment de culpabilité. J’ai donné tout ce que j’ai pu, sans regrets, la compétition est ainsi faite et c’est ce qui la rend intéressante. J’ai eu de très bonnes sensations et ma préparation était correcte. Je finis quand même dans le top 10 olympique, c’est une très bonne performance et je reviendrai encore plus fort pour Tokyo. Et puis vivre l’expérience des Jeux, c’est vraiment quelque de chose de magique et d’incroyable !

Quels sont tes objectifs sportifs pour 2017 ?

Je m’entraine pratiquement tous les jours, peu importe les conditions climatiques. Le calendrier des compétitions est déjà établi et bien fourni. Il sera ponctué de manches de coupe du monde, de championnat d’Europe, de grands prix, de stages nationaux. Pas le temps de s’ennuyer ! L’objectif est de rester dans le top 10 mondial.

Les prochains JO, tu les as dans un coin de ta tête ?

J’aurai 32 ans en 2020 à Tokyo, j’ai encore beaucoup d’énergie. Je sais tous les sacrifices que je vais devoir encore endurer durant quatre ans. Mais je suis un battant et je n’ai pas eu ce que je voulais : une médaille. Donc oui c’est plus que dans un coin de ma tête mais le chemin est encore long.

Quelle place ont les réseaux sociaux dans ta vie de sportif ?

Les réseaux sociaux occupent une place de plus en plus importante dans ma vie de sportifs. Mon community manager travaille avec moi depuis plus d’un an maintenant et je suis sur Facebook et désormais Instagram depuis ma première compétition de l’année en février dernier au Qatar. C’est un excellent moyen de rester en contact avec ses fans et de leur faire partager mon quotidien. Ma #TeamDelaunay m’encourage quoiqu’il arrive et c’est vraiment super. Les réseaux sociaux ont un vrai pouvoir en terme de notoriété et de visibilité pour un sport méconnu comme le mien.

Tous sports confondus, quel sportif t’impressionne le plus ?

En ce moment c’est Martin Fourcade !

Le mot de la fin ?

Merci à tous de me suivre et de m’encourager toujours plus nombreux. Cette année 2017 sera placée sous le signe de l’entrainement intensif avec pour seul objectif : se dépasser encore et toujours plus !

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des