Nous suivre

Coupe du monde de biathlon 2020-2021

Éric Perrot : « L’IBU Cup et les Mondiaux juniors seront des objectifs importants »

Nicolas Jacquemard

Publié

le

Éric Perrot : « L’IBU Cup et les Mondiaux juniors seront des objectifs importants »
Photo via Facebook Éric Perrot

BIATHLON – Double médaillé aux Mondiaux juniors ou encore première apparition en Coupe du monde, Éric Perrot a vécu une saison 2020-2021 riche en émotions. Rencontre avec la nouvelle pépite du biathlon français qui dresse le bilan de ces derniers mois et qui se tourne déjà sur la suite.

Éric, tu as fait ta première course en Coupe du monde, quel était ton sentiment à l’arrivée ?

Tout d’abord, j’étais très heureux de prendre ce départ ! Ainsi que de réaliser plusieurs bonnes choses durant la course. À l’arrivée, par contre, j’étais vraiment déçu et frustré.

Trois fautes sur ton debout, une de trop pour disputer la poursuite, comment as-tu analysé ce tir ?

Oui beaucoup trop de fautes debout. J’étais bien en position, mais je n’ai pas su concrétiser.

Quel regard portes-tu sur le niveau de la Coupe du monde par rapport à ce que tu en connaissais déjà ?

Je m’attendais à ça. Le niveau est au plus haut, chaque seconde est importante et j’ai été très satisfait de peaufiner tous ces détails durant la course, mais quand on loupe 3 cibles, c’est beaucoup trop pour espérer prendre la poursuite.

Une année réussie pour toi, avec entre autres l’argent sur la poursuite des Mondiaux juniors et l’or en relais, quel bilan fais-tu de ta saison ?

Oui, c’est une saison génial avec beaucoup de nouveautés. J’ai pu évoluer sur plusieurs nouveaux circuits. Je suis également très content d’avoir évolué régulièrement à mon meilleur niveau, ce qui m’a permis de performer par moment.

Pour être un bon biathlète, il faut combiner plein de choses, quels sont les secteurs où ta marge de progression est la plus grande ?

Je pense que je dois progresser partout ! Forcément en skis, il reste entre une à deux minutes à combler par rapport aux meilleurs du monde, c’est donc un point principal à travailler. Il m’arrive d’être irrégulier en tir debout, cela va donc être un défi important de réguler ça.

Le biathlon est devenu un sport presque majeur en France, qu’est-ce que cela change pour les jeunes athlètes comme toi ?

Notre rêve ne change pas, et notre envie ne peut qu’être plus forte quand on nous soutient. Maintenant, lorsqu’un grand public s’intéresse au sport et qu’il nous sollicite, il est important de rester humble par rapport aux remarques et aux résultats. Sinon, on tombe de très haut et quand on est jeune, ce n’est pas toujours facile

As-tu un modèle dans le biathlon ? Et dans un autre sport ?

Je n’ai pas un modèle particulier, j’aime beaucoup de sportifs dans beaucoup de sports différents. Mais si je devais en citer un, ce serait le fondeur norvégien Petter Northug.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la saison prochaine ? Quels seront tes objectifs ?

Me souhaiter une bonne santé par ces temps déjà. Une bonne préparation et surtout de continuer à prendre plaisir à la pratique du biathlon. Il est difficile de se projeter lorsqu’on ne sait pas ce qui sera maintenu, mais l’IBU Cup ainsi que les championnats du monde juniors seront sûrement des objectifs importants.

Dicodusport


Passionné de sport et entrepreneur depuis mes 18 ans, la création de Dicodusport m'a semblé évidente pour participer à la médiatisation d'un plus grand nombre de sports. Le chemin est long mais avec une équipe des plus motivées et les Jeux Olympiques de Paris 2024 en point de mire, nous y arriverons ! Journaliste dans le monde du sport depuis plus de 5 ans, je traite aussi bien de football, de rugby, de biathlon et de cyclisme.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une