Erika Da Cruz, latérale gauche de l’AS Monaco Football Féminin


Rencontre avec Erika Da Cruz, latérale gauche de l’AS Monaco Football Féminin, qui revient notamment sur son triplé ce week-end. 

Erika, tu fais partie de l’effectif de l’an dernier, quelles sont les choses qui ont changé pour toi individuellement et collectivement cette année ?

Les choses qui ont changées pour moi individuellement cette année, c’est ma progression à chaque entraînement car je prends les conseils des filles, de l’entraîneur pour aller de l’avant et pouvoir faire de meilleurs matchs durant le week-end. Collectivement, c’est que nous sommes très soudées sur le terrain, on s’encourage beaucoup pour se motiver l’une et l’autre, pour produire notre jeu que l’on travaille durant la semaine pour le dimanche et pour faire mieux que les précédents matchs chaque semaine.

Malgré tes blessures, sens-tu que tu progresses au même niveau que l’équipe ?

J’ai eu plusieurs blessures qui m’ont éloignées des terrains, je me suis posée des questions s’il était préférable d’arrêter ou pas, si j’allais à nouveau me blesser encore et encore, mais j’ai eu le soutien de ma famille, mes amis proches et l’entraîneur pour me motiver à revenir encore meilleure. J’ai pris le temps de réfléchir et je suis revenue progressivement à mon niveau au retour de ma blessure, je n’étais pas au meilleure de ma forme, donc pas excellente sur le terrain. L’entraîneur m’a donc descendu en réserve. Les filles m’ont accueilli les bras ouverts et plus les semaines passaient et plus je me sentais mieux et j’ai repris à 100% mon niveau. Je me sens au même niveau que les autres, pas moins forte ni plus forte, mais au même niveau.

Tu es l’auteure d’un triplé ce week-end, raconte-nous les actions.

Nous avons gagné 5-1, dont un triplé de ma part en seconde période. La première période, je n’étais pas dans le match mais les filles et l’entraîneur m’ont encouragé pour que je rentre mieux dans le match et ça a payé en deuxième période. Le premier but, c’est Priscilla qui récupère le ballon et qui me fait la passe et j’ai plus qu’à pousser le ballon dans les filets. Le deuxième, c’est Anne-Laure qui me fait une passe, je prends la joueuse de vitesse et je croise ma frappe. Le troisième, c’est une talonnade de Kenza et je frappe en première intention. Je dirais que mes buts, c’est aussi grâce collectif de l’équipe.

Quelles sont les différences par rapport au match de la semaine dernière où vous gagnez seulement 2-0 et celui de ce week-end ?

Nous avons reçu Mouans-Sartoux deux week-ends de suite, dont un match de championnat et un match de Coupe. La semaine dernière nous n’avons pas produit notre jeu et on n’était pas dans notre match, l’entraîneur nous l’a fait comprendre à la mi-temps et à la fin du match. Dimanche, la devise était de montrer notre meilleure performance et on l’a fait. On n’a mis notre jeu en place, on a joué collectivement comme une vraie équipe et c’est cela qui a fait la différence.

Les détections ont eu lieu ce week-end, as-tu la crainte de ne pas être titulaire l’an prochain ?

Je ne pense pas à cela, je me concentre sur la fin de saison et on verra par la suite. C’est pas moi qui fais les choix pour la composition des matchs, je suis sur une bonne période, je vais continuer à travailler et progresser, puis on verra quelles seront les décisions l’année prochaine.

AS Monaco Football Féminin

logo ASM FF

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des