Nous suivre

Nos champions

Les essais de Julien Pierre #5 : premier match amical avec La Section Paloise et Nicolas Djebaïli en invité

Nico

Publié

le

Julien pierre rugby ocean

Tous les 15 jours, retrouvez « les essais de Julien Pierre » sur votre blog dicodusport.fr dans lesquels l’ancien international français vous parlera de son actualité, de celle du rugby ou encore des sujets qu’il aura envie d’aborder. Cette semaine Julien nous parle de la préparation avec la Section Paloise et des stages d’été « Rugby Océan » avec Nicolas Djebaïli.


La préparation physique avec la Section Paloise continue

Nous continuons la préparation physique, nous en sommes à six semaines. La charge de travail n’a pas vraiment diminué mais nous faisons un peu plus de spécifique, nous commençons à plus jouer au rugby et à voir notre schéma de jeu. Le premier match amical aura lieu jeudi à Angoulême donc nous rentrons un peu plus dans les phases de conquête. Cela reste très intensif et nous espérons que la charge de travail va diminuer un petit peu maintenant. Toutes les recrues sont bien intégrées au groupe et trois anciens clermontois nous ont rejoint, Adrien Planté, Benson Stanley et Thomas Domingo. Cela fait plus de 10 ans que je connais Thomas, nous avons livré quelques batailles ensemble. Je suis très heureux de le retrouver sous un autre maillot et je lui souhaite plein de bonnes choses pour cette nouvelle aventure. Nous jouerons d’ailleurs un deuxième match amical contre Clermont mi-août. Ensuite le championnat débutera avec un gros déplacement à Toulon.

Mon invité du jour, Nicolas Djebaïli, co-fondateur de Rugby Océan

Nicolas, peux-tu te présenter ?

Je suis un ancien joueur professionnel du Stade Rochelais où j’ai joué toute ma carrière. Nous nous sommes connus au centre de formation de la Rochelle. Je jouais 3ème ligne et j’ai été 15 ans en équipe première. J’ai fait quelques rencontres en étant capitaine mais pas beaucoup si on rapporte à mon nombre de matchs en équipe première.

Qu’est-ce que Rugby Océan ?

Tu m’avais proposé il y a quelques années de créer des stages pour les enfants mais à l’époque nous n’avions pas vraiment le temps. Quand j’ai pris ma retraite en 2015, nous avons relancé le projet et nous avons fait la première session l’année dernière. Nous avons fait les stages aux Sables d’Olonne car tu y es originaire et c’est une ville qui te tient à coeur. Nous avons créé un partenariat avec le Rugby Club Sablais qui nous met un éducateur à disposition. Merci à tous les éducateurs qui nous aident à animer ces stages, sans eux cela ne serait pas possible.

Comment s’est passé la première semaine ?

Très bien, les jeunes sont repartis ravis. Les entraînements rugby se sont bien passés et les activités annexes aussi. La météo était moyenne mais cela n’a pas empêché que tout se déroule bien. Pour la deuxième semaine, il y aura moins de stagiaires donc nous pourrons travailler plus individuellement avec les enfants.

Est-ce que tu veux pérenniser Rugby Océan dans le temps ? 

Oui, je pense que toi comme moi nous voulons pérenniser Rugby Océan. Il y a des choses que nous mettons en place qui donnent vraiment envie de continuer. Comme la visite du zoo des sables avec la présentation des actions pour la préservation des espèces animales. Les enfants ont aussi pu rencontrer le staff d’Arnaud Boissières, triple vainqueur du Vendée Globe, pour apprendre comment se déroule des compétitions de voile. C’est des très bons moments pour les enfants et nous avons envie que cela continue.


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

CDM de rugby à XV 2019

Les essais de Julien Pierre – Spécial Coupe du monde #1 : « Cela va être une belle fête du rugby »

Nico

Publié

le

Par

Planet Rugby

Le retour de la chronique « Les essais de Julien Pierre », spécial Coupe du monde. Pour ce 1er numéro, il plante le décor de cette Coupe du monde au Japon et évoque le premier match du XV de France face à l’Argentine.

Quatre ans qu’on attend la Coupe du monde, un moment unique pour les joueurs mais aussi pour les spectateurs. Et la particularité de cette année ,c’est qu’elle se déroule au Japon, première fois qu’un pays émergent l’organise, donc il risque d’y avoir un engouement énorme autour de la compétition. Cela va être une belle fête du rugby, une belle ouverture sur le monde asiatique et un moteur pour tous ces pays qui tentent de raccrocher le wagon des meilleures nations. Et puis le Japon en lui-même, représente beaucoup de choses, que ce soit au niveau de la culture ou de l’histoire, cela va vraiment être un grand événement sportif.

Qui est favori ?

Cette année, on ne sait pas trop : plusieurs équipes font peur mais les Blacks sont peut-être moins dominants. Mais ce que je souhaite par dessus tout, c’est de voir des nations que l’on a pas l’habitude de voir en quart de finale, je pense au Fidji, au Japon, ou encore même à l’Irlande qui n’a encore jamais été dans le dernier carré. Ce serait sûrement un tournant dans le rugby mondial si des nations arrivaient à créer la surprise, car cela voudrait dire que notre sport n’est pas réservé aux nations majeures.

Le XV de France

Il y a eu des résultats compliqués mais je crois qu’ils ont tout remis à zéro et c’est une Coupe du monde, ça reste particulier. On a pu le voir en 2011. Il y a de la qualité dans cette équipe, il y a des leaders : Guirado, PoirotVahaamahina et même des joueurs avec du génie comme Penaud, Dupont ou Ntamack, qui peuvent changer le cours d’un match sur une action. Je trouve qu’il y a une belle osmose dans cette équipe. Mais en face, ça va être l’Argentine, on les connaît, ils commencent dans les médias et sur le terrain on sait comment ils seront, ils vont essayer de ralentir le jeu et faire sortir les Français de la rencontre. Il va falloir bien prendre le match et allez les Bleus !

Julien Pierre


Lire la suite

Nos champions

Les échanges de Matéo Boheas #20 : deux Open réussis avant les championnats de France handisport

Nico

Publié

le

Par

Tous les mois, vous retrouvez la chronique de Matéo Boheasle jeune pongiste français, qui, après avoir participé aux Jeux Paralympiques de Rio en 2016, rêve de devenir le numéro un mondial et de ramener de Tokyo, dans deux ans, le titre suprême. Aujourd’hui, dans les échanges de Matéo Boheas, il évoque les deux Open qu’il a joués en Slovénie et en Pologne.

Mon actualité

Je viens de terminer un mois de mai chargé en termes de compétitions, car nous avions 2 Open internationaux prévus avec la Slovénie et la Pologne. Ces 2 Open se sont plutôt bien déroulés avec une médaille de bronze en simple et une médaille d’or en équipe en Pologne, mais aussi en Slovénie avec un nouveau partenaire (ancien médaillé paralympique). L’Open de Slovénie était sans doute l’Open le plus relevé de l’histoire avec la présence de nombreux joueurs asiatiques. Avec ces résultats, je viens de passer numéro 7 mondial, ce qui me permet d’être un peu mieux placé dans l’optique des Jeux de Tokyo en 2020, même s’il reste encore de nombreuses compétitions d’ici là.

Concernant le valide, malheureusement, nous descendons en Nationale 2 pour l’année prochaine, et nous perdons un joueur de notre équipe. Il faudra donc essayer de se maintenir avec deux jeunes qui sont en constante progression.

Mes objectifs

Mon prochain objectif est simple. En effet, le week-end des 15 et 16 juin se déroule le championnat de France handisport à Nîmes, où je souhaite remporter 3 médailles. Tout d’abord, j’ai l’objectif de garder mes titres en simple en classe 10 ainsi qu’en double mixte avec ma partenaire de club. Pour ce qui est du double hommes, je le fais avec un joueur avec lequel je n’ai jamais joué, donc on verra ce que cela va donner.

Le monde du sport

Obligatoirement, on va parler de Roland-Garros qui est presque terminé maintenant. Encore une fois, on voit les meilleurs garçons se disputer les demi-finales avec un match tant attendu entre Federer et Nadal. Je suis plutôt un partisan de Federer, donc j’espère que pour la première fois de sa vie, il va pouvoir battre Nadal à Paris, même si je pense que Nadal est largement favori.

Sinon, la fin de saison du FC Nantes est enfin arrivée et maintenant, il va falloir attendre de voir le mercato car de nombreux joueurs vont sans doute s’en aller pour permettre de renflouer les caisses du club, à l’image de Diego Carlos qui est parti pour 15M d’euros. Après, il faudra savoir recruter malin et pourquoi pas s’appuyer sur les jeunes qui dans l’ensemble, ont fait une très bonne saison.

Pour finir, on est obligé de parler de la Coupe du monde féminine de football qui se déroule en France et où les joueuses françaises font partie des favorites. J’espère qu’elles vont avoir les épaules assez fortes pour remporter ce titre à domicile et permettre à la France de posséder les 2 Coupes du monde.

Matéo Boheas


Lire la suite

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #27 : les Lyonnais finissent tout en haut !

Avatar

Publié

le

Par

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, retour sur le dernier match de la saison régulière face aux Cockerels, avant la demi-finale de ce week-end contre le Stade Toulousain.

Tout restait à faire dans le dernier match de la saison régulière entre les Lions et les Cockerels. L’affrontement des deux derniers champions devait permettre de figer enfin le classement. Une défaite ou une petite victoire des Lions, et la demi-finale était à l’extérieur. Une large victoire et les Lions avaient l’opportunité de jouer la demie à la maison.

Une victoire éclatante

Les Lions n’avaient alors pas d’autre choix que d’attaquer pied au plancher. Aidés par le vent et une domination au milieu du terrain, les Lions, dans le sillage d’un très grand Thibaut Sorin, tournaient après 20 minutes de jeu à 34 – 3. L’entame idéale face aux 10 courageux Parisiens.

Le deuxième quart-temps face au vent fut bien différent. Mais les Lions, portés par Pierre Lechasles omniprésent à l’arrière, ont réussi à maintenir leur avance de 31 points à la mi-temps. Fatigués, les Parisiens lâchaient peu à peu prise. Et c’est le moment qu’ont choisi les Lions pour faire basculer définitivement le match 95 – 32. Le dernier quart-temps était l’occasion pour les visiteurs de pilonner la défense lyonnaise, mais le manque de précision face aux poteaux aura raison de leur come-back.

La saison régulière a donc rendu son verdict. Les Lions finissent en tête et reçoivent demain le Stade Toulousain, 4ème. L’autre demi-finale verra un classique, avec un duel fratricide entre les deux équipes de Paris.

Maintenant, ce sont des matchs à élimination directe ! Maintenant, on change de mentalité ! Le match entre les Lions et le Stade Toulousain promet d’être un point d’orgue de la saison. D’un côté les Lions, 1ers de la saison régulière et qui luttent pour jouer une finale à domicile. De l’autre, la première année des joueurs de la ville rose sous le nom du Stade Toulousain. Chaque équipe possède une lourde expérience et de gros talents. Technique et tactique ne suffiront pas, c’est certainement l’équipe qui voudra le plus gagner qui sortira son épingle du jeu

Rendez-vous samedi, à 15h, au stade du Clos-Layat !

ALFA Lions


Lire la suite

Autres sports

En immersion avec l’ALFA Lions #26 : derniers efforts avant les phases finales

Avatar

Publié

le

Par

Chaque semaine, retrouvez l’actualité de l’ALFA Lions, le club lyonnais de football australien. Cette semaine, les Lions continuent de préparer leur demi-finale, avec un travail axé sur le jeu au sol. Explications.

Les Lions, déjà qualifiés pour la demi-finale, se lancent dans un véritable sprint pour aller décrocher le bouclier : Ils devront s’imposer 3 fois en 4 week-ends. Après 2 mois de travail axés sur le développement d’attaques placées (jeu au pied, jeu à la main, alternance), le travail de cette dernière semaine vise à trouver l’intensité nécessaire pour gagner un match à élimination directe. Cela passe par la bataille au sol.

Une des clés pour gagner un match de football australien est d’avoir plus de possessions de balle que l’adversaire. D’où l’importance de récupérer les ballons au sol et d’en faire bon usage. Récupérer un ballon au sol demande énormément d’énergie, de la course qui amène au ballon à la récupération de celui-ci, bas sur ses appuis. C’est pourquoi le joueur qui fait cet effort ne peut assurer seul la continuité de l’action.

1er choix possible (le meilleur !) :

Un coéquipier doit faire l’effort de suivre le joueur qui ramasse le ballon et couper le plus proche possible de celui-ci. Avec un bon timing et une courte passe à la main, le joueur lancé se retrouve tête levée en position de poursuivre l’action de jeu par un kick ou une nouvelle passe à la main.

2ème choix possible :

Si le joueur qui ramasse la balle n’est pas accompagné. Il doit immédiatement changer de direction et trouver un kick sur un pas en visant une zone plus qu’un coéquipier. Pourquoi ? Parce que pour ramasser le ballon, il a dû ralentir sa course et est probablement suivi de très près par un adversaire. Un brutal changement de direction peut lui permettre de gagner les 2 secondes nécessaires pour enclencher un kick. Pas de prise de tête sur la destination du kick, si personne n’est venu l’aider, à eux de se débrouiller pour le réceptionner.

Voici 2 petits exercices qui permettent de bosser sur ces 2 points.

Exercice 1 en bleu sur le schéma, pour bosser le 1er choix

Trois groupes de joueurs au départ : 1 sous les poteaux, 1 sur le côté du terrain, 1 au centre du terrain.

Le joueur 1 kick au sol tendu dans une zone centrale du terrain (étape 1), le joueur 2 récupère le ballon au sol (étape 2) et transmet sur un pas le ballon (étape 3) au joueur 3 qui kick au goal (étape 5). Le timing du joueur 3 est très important (étape 4), il doit absolument être devant son coéquipier car celui-ci ne peut pas se retourner. Cet exercice permet également de travailler les kicks au goal en course, ce qui rend tout ça un peu plus ludique. Pour la rotation, chaque joueur suit son ballon pour passer au poste suivant.

Exercice 2 en orange sur le schéma, pour bosser le 2ème choix

Deux groupes de joueurs au départ : 1 au centre du terrain, 1 sous les poteaux.

Le joueur 1 lance pour lui-même le ballon au sol et court le récupérer (étape 1), il change brutalement de direction (étape 2) puis kick dans la « pocket » (étape 3). Pendant ce temps, le joueur est venu récupérer le ballon dans les airs (étape 4). Pas de kick au goal sur cet exercice, les joueurs changent de rôle à chaque passage.

Exercices sur le jeu au sol – ALFA Lions

Chaque exercice est bien distinct. Les joueurs changent d’exercice au bout de 8/10 minutes. Cela fait une durée globale d’une vingtaine de minutes de travail sur le jeu au sol.

Comme toujours au footy, la base reste l’entraide et la solidarité sur le terrain. Nous vous attendons nombreux samedi pour nous supporter, le match aura lieu à 15h au Parc de Parilly face aux champions en titre !

ALFA Lions


Lire la suite

Nos champions

L’avenir grenoblois est dans le pré #71 : Enzo Lefevre, continuer sa progression en Fédérale 2

Nico

Publié

le

Par

Chaque semaine, la section espoirs du FC Grenoble rugby viendra vous parler de son actualité, de ses entraînements ou encore de ses matchs dans sa chronique « L’avenir grenoblois est dans le pré ». Pour ce nouvel épisode, c’est Enzo Lefevre, 2ème ligne du FCG Espoirs, qui fait le bilan collectif et individuel de la saison et qui évoque la suite de sa carrière.

6 questions à Enzo Lefevre

Quel bilan collectif fais-tu de cette saison  ?

Cela a été une bonne saison car on avait un groupe de potes soudé. C’était agréable de venir s’entraîner. On rate la qualification de peu, mais on a quand même fait des bons matchs et donc une bonne saison.

Et à titre individuel ?

C’est une saison compliquée et décevante car je me suis beaucoup entraîné pour peu de temps de jeu au final. Mis à part cela, j’ai rencontré de nombreuses personnes, et sur le côté humain, c’est une bonne saison mais côté rugby, cela a été compliqué.

Qu’est-ce que tu vas garder de cette saison ? Qu’as-tu appris ?

Il faut toujours avoir des objectifs en tête. Sur chaque entraînement également, car cela permet de progresser et de prouver notre valeur pour jouer. Il faut travailler dur pour jouer ! Et puis des valeurs humaines et collectives vont aussi rester de cette saison, plutôt encourager ses coéquipiers que gueuler sur eux. Et enfin, je me suis bien développé physiquement, donc je suis content pour ça.

Quels sont les aspects de ton jeu que tu dois travailler ?

C’est surtout en défense. Faire des plaquages plus offensifs et moins subir. Et puis je dois continuer à travailler la vitesse et les esquives qui sont mes points forts ballon en mains.

Que vas-tu garder de ton passage à Grenoble ?

Grenoble, c’est mon premier club de rugby. Cela faisait 7 ans que j’étais au club, donc c’est une déception de partir car j’ai tous mes copains au club. Mon meilleur souvenir  avec le club, c’est la saison où on est champions avec les Crabos, c’est mon meilleur souvenir rugby, c’était énorme.

Quel avenir pour toi ?

Il n’y a encore rien de défini, mais je suis en contact avec plusieurs clubs de Fédérale 2. Je pense que Fédérale 2, pour mon niveau, cela me correspondrait et de plus, cela me permettrait de continuer ma progression.

FC Grenoble Rugby Espoirs


Lire la suite

Fil Info

CyclismeIl y a 45 minutes

Cyclisme – Transferts 2020/2021 : le tableau du mercato

Cyclisme 2020/2021 - Retrouvez toutes les rumeurs ainsi que les transferts du mercato des équipes UCI WorldTeam, mais aussi des...

Tour d'Espagne 2020 : le profil de la 1ère étape Tour d'Espagne 2020 : le profil de la 1ère étape
Tour d'Espagne 2020Il y a 1 heure

Tour d’Espagne 2020 : le profil de la 1ère étape

TOUR D'ESPAGNE 2020 - Découvrez le profil de la 1ère étape de la Vuelta 2020, qui se dispute ce mardi...

Tour d'Italie 2020 : nos favoris pour la 16ème étape Tour d'Italie 2020 : nos favoris pour la 16ème étape
PronosticsIl y a 2 heures

Tour d’Italie 2020 : nos favoris pour la 16ème étape

PRONOSTICS TOUR D'ITALIE 2020 - Après la journée de repos, place à la 16ème étape avec un profil pour puncheurs...

Tour d'Espagne 2020 - Nos favoris pour la 1ère étape Tour d'Espagne 2020 - Nos favoris pour la 1ère étape
PronosticsIl y a 3 heures

Tour d’Espagne 2020 : nos favoris pour la 1ère étape

PRONOSTICS TOUR D'ESPAGNE 2020 - C'est parti pour la Vuelta, avec une 1ère étape très accidentée entre Irun et Arrate...

Football - Ligue des Champions - notre pronostic pour Lazio Rome - Borussia Dortmund Football - Ligue des Champions - notre pronostic pour Lazio Rome - Borussia Dortmund
FootballIl y a 3 heures

Football – Ligue des Champions : notre pronostic pour Lazio Rome – Borussia Dortmund

LIGUE DES CHAMPIONS - La Lazio Rome affronte le Borussia Dortmund pour la 1ère journée de la Ligue des Champions....

Football - Ligue des Champions - notre pronostic pour Chelsea - FC Séville Football - Ligue des Champions - notre pronostic pour Chelsea - FC Séville
FootballIl y a 3 heures

Football – Ligue des Champions : notre pronostic pour Chelsea – FC Séville

LIGUE DES CHAMPIONS - Chelsea affronte le FC Séville pour la 1ère journée de la Ligue des Champions. Notre pronostic...

MultisportsIl y a 4 heures

La semaine de la planète sport vue par les réseaux sociaux #37

Les réseaux sociaux, et notamment Twitter, sont des endroits où les sportifs peuvent s’exprimer librement. Si certains ont des équipes...

Tour d'Espagne 2020 - Les Français au départ de la Vuelta Tour d'Espagne 2020 - Les Français au départ de la Vuelta
Tour d'Espagne 2020Il y a 4 heures

Tour d’Espagne 2020 : les Français au départ de la Vuelta

TOUR D'ESPAGNE 2020 - Demain, mardi, la 75ème édition de la Vuelta s'élancera avec 27 coureurs français au dans le...

Football - Ligue des Champions - Notre pronostic pour Rennes - FK Krasnodar Football - Ligue des Champions - Notre pronostic pour Rennes - FK Krasnodar
FootballIl y a 5 heures

Football – Ligue des Champions : notre pronostic pour Rennes – FK Krasnodar

LIGUE DES CHAMPIONS - Rennes reçoit Krasnodar pour lancer sa campagne de Ligue des Champions. Notre pronostic pour la rencontre.

Tour d'Espagne 2020 - Nos 5 favoris pour le maillot rouge du classement général Tour d'Espagne 2020 - Nos 5 favoris pour le maillot rouge du classement général
Tour d'Espagne 2020Il y a 6 heures

Tour d’Espagne 2020 : nos 5 favoris pour le maillot rouge du classement général

TOUR DE FRANCE 2020 - Le Tour de France débute ce samedi 29 août et s'achèvera le dimanche 20 septembre....

Advertisement

Tour d’Italie 2020

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés